Close
Claude Martel (EV)
/ Catégories: Sport, 2015

Riders: tout ça pour rien …

Toute une partie mes amis.es partisan.es, toute une rencontre … Vous en vouliez vous des points? Et bien vous en avez eu, pis pas à peu près à part de ça !!! À Toronto, au bureau de la Ligue canadienne de football, on était bien content car, voyez-vous, on aime ça au bureau de la ligue qu’il y ait des matchs incroyables à Regina. 

Premièrement, les estrades sont pas mal remplies, les partisans s’habillent en vert, on se met des accoutrements… mettons … bien bizarres… On appui notre équipe et surtout, surtout, on fait de la grosse argin comme dirait le Séraphin Poudrier de l’ancien téléroman des Belles histoires des pays d’en haut ( Pour les plus jeunes, demandez à vos parents … Eux, ils savent …)

Lorsque je parle de parties incroyables, on en a eu la preuve le dimanche 5 juillet devant les Argonauts de Toronto. Nos petits gars menaient par la marque de 21 à 11 et ce, avec trois minutes à faire dans la partie. On croyait que c’était dans la poche ! 

Et bien ! Au football canadien, il ne faut pas prendre ça pour acquis car c’est là qu’on se fait avoir. Puis d’aplomb à part de ça !!!

Notre quart arrière remplaçant de Darian Durant, Kevin Glenn, venait de faire une belle remontée de terrain en lançant de belles passes à droite et à gauche du Toronto. Puis il décidait d’y aller d’une longue passe à un receveur qui sera, sans aucun doute, tout-étoile. 

Il s’agit du # 2, Ryan Smith, un receveur qui, en passant, n’est pas bien grand, mais mettons qu'il saute dans les airs sur un méchant temps. Il nous rappelle l’ami du Dakota du nord, Weston Dressler. En passant, Smith nous arrive aussi du Dakota du nord !!!

Tout ça pour vous dire que le Ryan Smith a déboulé sur le terrain sur un méchant temps et Kevin Glenn lui a envoyé une passe d’environ une quarantaine de verges. L’autre, Ryan Smith, a sauté dans les airs et a ramassé le ballon par-dessus l’épaule du défenseur du Toronto. Puis après avoir capté le ballon très haut dans les airs, il est retombé au sol, le cou en premier et ensuite le dos. Mettons que ça a dû faire un petit brin … mal. Ryan Smith a eu un peu de misère à se relever. Mais pour la foule des partisans, quel spectacle. Cet attrapé-là, on va en jaser pendant longtemps. 

Cet attrapé nous mettait à la ligne de trente verges du Toronto. On aurait pu les assommer avec un autre touché, surtout qu’on menait par environ 10 points. Mais arriva ce qui devait arriver. Kevin Glenn a décidé de lancer une passe de côté à Taj Smith. Mais un défenseur du Toronto, qui veillait au grain, avait vu ce qui s’en venait. AJ Jefferson, a capté le ballon et a descendu, au grand galop, le terrain sur une longueur d’environ 100 verges !

Ça ne jasait pas fort dans les estrades. On l’a regardé passer à la belle épouvante puis on se disait : Coudonc ! Qu’est-ce qui se passe avec nos petits gars ! Tout ça pour rien, soit un bel attrapé et puis bang ! Une interception !!! Ouain ! Pas fort celle-là ! 

Ensuite, le Toronto a réussi un placement et on était rendu à 21 -21 avec plus aucune seconde dans la partie.

Puis après quelques minutes, soit le temps que l’annonceur nous explique les règlements sur le déroulement de la partie avec la prolongation, notre petite équipe a reprit le ballon. 

On sait pas mal tous ce qui s’est passé par après. N’empêche que cela aurait été agréable d’en gagner une…

Mais ne lançons pas la serviette de sitôt car il nous reste encore environ 16 parties à disputer. Faut surtout pas se décourager et ne pas commencer à gueuler contre notre équipe. 

Soyons patients et les victoires arriveront … comme qu'y disent dans les chaumières saskatchewannaises … Betôt !!!


Imprimer
3272

Navigation du site

Categories

Back To Top