Close

Retour sur la 41e AGA de la Fédération des francophones de Saskatoon

Image
Nouveaux bureaux du Relais.
Crédit : Capture d’écran

Le 7 octobre en soirée, 37 membres ont pris part à la 41e assemblée générale annuelle (AGA) de la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS). L’association en bonne santé financière a annoncé un calendrier 2021-2022 plein de nouveautés axées majoritairement sur la culture. 

D’emblée, Roger Gauthier a été nommé à la présidence de la réunion. Au terme de la rencontre, Bertrand Giroux, qui était président par intérim de l’association, a été nommé officiellement président pour un mandat d’un an. Toutefois, l’organismereste avec deux postes vacants au sein de son conseil d’administration.

Le directeur général de la FFS, Arnaud Coullaut, a souligné avec fierté la popularité des quiz en ligne ainsi que celle des 5 à 7 virtuels qui ont été déclinés à plusieurs occasions au cours de l’exercice passé, comme la Saint-Jean-Baptiste et Noël. « La saison culturelle avec ces quiz a rassemblé beaucoup de gens, ce qui en fait un des moments forts de l’année », a indiqué le directeur. 

De grandes rénovations

Des rénovations ont eu lieu en 2020 dans le bâtiment du Rendez-vous francophone situé au centre-ville de Saskatoon afin de répondre aux besoins de tous ses locataires. Les bureaux de la FFS ont été complètement rénovés, ainsi que l’espace qu’occupent Vitalité 55+ et le Réseau Santé en français (RSFS). 

En outre, la Fédération provinciale des Fransaskoises (FPF) détient maintenant son propre local. Sur les 200 000 dollars alloués aux rénovations, 115 000 proviennent de la Fondation fransaskoise, 35 000 de Patrimoine canadien et le reste des fonds du bâtiment.  

Il a aussi été rappelé que le Comité vision avait été créé en juin 2020 par Éric Lefol, Arnaud Coullaut et Camille Lapierre. Ce sous-comité rattaché au CA de l’organisme a pour mandat d’assurer la saine gestion du bâtiment et de faire rapport à l’AGA. 

La question du Relais

La FFS a été affectée par la pandémie et le Relais, son centre communautaire de rassemblement, a dû fermer ses portes pendant près d’un an. Ce dernier a absorbé de grandes pertes financières d’avril 2020 à mars 2021. 

« Le Relais représente un atout, mais aussi une charge financière », a indiqué Arnaud Coullaut. Par conséquent, le CA explore la possibilité de louer cet espace à d’autres organismes.

Le Relais représente un atout, mais aussi une charge financière

Les nouveautés pour 2021-2022

« On va continuer à célébrer les grands événements qui sont importants pour la communauté francophone dans la prochaine année », assure le directeur de la FFS. Parmi eux, le Festival fransaskois, le Heritage Festival et la soirée de Noël.  

De plus, du 7 au 13 novembre, la FFS offrira en partenariat avec le Réseau en immigration (RIF-SK) plusieurs activités dans le cadre de la Semaine nationale de l’immigration francophone. En outre, l’organisme prévoit d’offrir en janvier, février et mars prochains trois quiz musicaux en personne avec des artistes de la communauté grâce à un financement du Conseil culturel fransaskois (CCF). 

« On désire mettre en lumière nos artistes musicaux locaux, explique Arnaud Coullaut. On connaît la difficulté que les artistes ont connue dans la dernière année et on essaie d’axer nos événements sur plusieurs points majeurs : rassembler la communauté de tous les horizons, cultiver notre culture francophone, soutenir les artistes locaux et faire des partenariats avec les organismes francophones. » 

Enfin, la FFS a noué un partenariat avec le musée d’art moderne Remai afin d’organiser des visites guidées en français une fois par mois à partir du mois de novembre. « Je suis aussi en train de travailler avec le Western Development Museum et le Zoo de Saskatoon pour développer le même genre de collaborations », renchérit le directeur. 

Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse

Imprimer
1317

Navigation du site


Categories

Back To Top