Skip Navigation

Lancement du Mois de l'histoire des Noirs à Regina

Pour un avenir digne et cohésif

Lancement du Mois de l'histoire des Noirs à Regina
1277 of views

Organisée par la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS), la cérémonie d’ouverture du Mois de l’histoire des Noirs a eu lieu le 2 février au Bistro du Carrefour des Plaines à Regina sous le signe de la convivialité et de l’échange.

Chaque année, le Mois de l’histoire des Noirs souligne et célèbre l’histoire et la culture noires et honore les ancêtres et leaders des communautés noires ainsi que leurs réalisations.

En 2024, le thème du Mois de l’histoire des Noirs est L’excellence des personnes noires : un patrimoine à célébrer, un avenir à construire.

Honorer le passé, inspirer le futur 

Lors de son discours d’ouverture, Mamadou Diallo, vice-président de la CAFS, a déclaré : « Rappelons-nous que l’histoire des Noirs se fête toute l’année et pas seulement en février. »

Le porte-parole a ajouté que la cérémonie d’ouverture était l’occasion de rappeler et mettre en valeur l’engagement, le dévouement et la persévérance de tous ces gens qui se battent pour un avenir meilleur.

D’importantes initiatives sont en cours au sein de la communauté fransaskoise de la part de différents organismes en collaboration avec la CAFS.

Ces initiatives, tel le projet Mieux-vivre ensemble, cherchent à renforcer la cohésion et la bienveillance entre les membres de la communauté.

Image
Michael Akinpelu, professeur agrégé en sociolinguistique à la Cité universitaire francophone. PHOTO Crédit : Ghita Hanane

Ce mois de février représente une invitation à découvrir l’histoire pour mieux préparer l’avenir. Un avenir qui se caractérise par la cohabitation et la diversité de peuples venus des quatre coins du monde et partageant la langue française.

« De plus en plus diversifiée, la communauté fransaskoise favorise la rencontre des cultures de façon à vivre le rapprochement par excellence. Les événements du Mois de l’histoire des Noirs et les autres activités offertes par la CAFS contribuent largement au développement de notre francophonie », a exprimé Annie Daudet, députée communautaire de Regina.

Un témoignage poignant

Entre discours, témoignages, échanges, tables rondes ou encore pause musicale, la soirée aura été pleine de diversité, de promesses et de bonnes résolutions.

Farooq Sheikh, chef de la police de Regina, s’est confié à toutes les personnes présentes lors d’un témoignage très touchant.

« Le Mois de l’histoire des Noirs est un moment très important pour nous tous pour reconnaître les valeurs et apprécier ce que font ces gens. Il y a des années, quand j’ai rejoint la police en Angleterre, je n’y croyais pas. Je ne croyais pas que c’était possible à cause de mon nom, de ma couleur de peau et parce que je suis musulman. »

L’agent de police a poursuivi : « Des personnes de couleur m’ont aidé et, à partir de là, je leur ai promis et je me suis promis d’aider des gens comme vous et moi à bien faire les choses. »

« Mon travail est d’aider toute personne de couleur à croire en elle-même et lui donner l’espoir qu’elle sera valorisée et traitée équitablement. Tout est possible, il faut seulement y croire. »

Façonner l’avenir

Rhonda Rosenberg, directrice du Conseil multiculturel de la Saskatchewan, a souligné pour sa part l’importance de l’unité de la communauté des Africains francophones en vue de construire un avenir fait de respect et de dignité.

Selon Ferdinand Bararuzunza, gestionnaire du Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan (RIF-SK), le Mois de l’histoire des Noirs est l’un des événements les plus importants que la CAFS organise chaque année.

Image
Kenza et Latifa du Burkina Faso arborent un maquillage ethnique peuls.

« En tant que Réseau en immigration, nous reconnaissons l’importance de l’Afrique comme source importante de l’immigration francophone. Cet événement nous rappelle la traversée du désert et les divers torts et douleurs infligés à la communauté noire à travers le passé, notamment pendant l’esclavage. »

Enfin, de nombreux intervenants ont salué la contribution de la CAFS, dont le coordinateur de Rooted Connections, Kevin Beza : « Cet événement est l’occasion pour nous de remercier la CAFS pour tous ses efforts, mais aussi pour renforcer notre collaboration avec eux en ramenant des francophones d’Afrique en Saskatchewan, et en les aidant à s’installer et prendre part à cette communauté. »