Close
Claude Martel
/ Catégories: Regina, Sport, 2014

Pas besoin de me remettre ton cartable...

Trouves-toi un appartement et appelle tes parents!!!

C'est ça qu'on appelle un casque à casque!!! Pas très bon pourl les commotions cérébrales!!! Rod Williams #37 des Riders contre Hugh Charles #7 des Eskimos!

C'est ça qu'on appelle un casque à casque!!! Pas très bon pourl les commotions cérébrales!!! Rod Williams #37 des Riders contre Hugh Charles #7 des Eskimos!

Photo : Claude Martel

École Polyvalente des Deux-Rochers (Vanille, Québec)

- Eille! T’es bien trop petit pour jouer au football mon gars! Tu auras de la misère à te grouiller sur le terrain et puis tu vas sûrement te faire casser en deux. Ne perds pas ton temps ici... Va plutôt te trouver un autre sport moins dangereux... Le football, ce n’est pas pour toi!!! Envoye! Efface mon gars!!!

- Mais monsieur Vaillant! Donnez-moi une autre chance s’il vous plaît, car j’adore ce sport et je suis sûr que si vous m’enseignez correctement les rudiments, je pourrai devenir un bon joueur de football... Allez Monsieur!!! S’il vous plaît, ne me retranchez pas! Laissez-moi une autre chance!

- Ouans! Pourquoi pas! Je n’ai pas beaucoup de joueurs présentement pis j’ai une couple de flancs mous qui ne se grouillent pas les savates sur ce terrain. OK! Je te donne une chance! Sinon c’est dehors!!!

- Merci! Merci beaucoup Monsieur Vaillant! Vous verrez, vous ne le regretterai pas, je vous le promets! Même si je ne suis pas trop bon! Je vais donner mon 100 %!

- OK! Arrête-moi ça... Puis va mettre ton casque et tes épaulettes! Je veux te voir sur le terrain dans 2 minutes pour un 10 tours... On va voir ce que tu as dans les tripes!!! Après tes tours, arrange-toi pas pour dégueuler sur le terrain! Fais ça dans les poubelles qui sont aux quatre coins du terrain!!!

- Y’é pas pire le p’tit! Regarde-le aller Maurice! Pas trop capable de pogner des ballons mais y coure vite en bâtèche! 

- Jean-Paul! Je te le confie, fais-en un receveur de passe! Y’é t’a toé! Fais-en un joueur de football mon homme! 

- Marci ben Maurice! Pis ce que j’aime du p’tit, c’est qui a du cœur! Pis ça sur un terrain de football!,c’est bien commode! Ça vaut n’importe lequel grand athlète! L’attitude, puis du cœur au ventre. C’est tout ce qu’on a de besoin avec le petit Mathieu!!!

- Eille Mathieu! Après tes 10 tours, tu viendras me voir! Faut que je te dise de quoi!

- Ouans! Ouf! Qu’est-ce qui a Monsieur Paquin?

- Mathieu! Je vais être honnête avec toi. Monsieur Vaillant, l’entraîneur-en-chef, ne voulait pas vraiment t’avoir dans son équipe de football mais moi, Monsieur Jean-Paul Paquin, entraîneur des receveurs de passe et enseignant d’histoire, j’ai vu que tu avais bien du cœur! Donc, pour les prochains trois mois, peux-tu me prouver que Monsieur Vaillant aurait fait une erreur s’il t’avait mis dehors du club?

- Certainement M. Paquin que je vais lui prouver, et merci beaucoup de me laisser une chance. Mon rêve se réalise à partir de maintenant...

 

Nos petits gars ont joué vendredi soir dernier au vieux stade Mosaic contre les Eskimos d’Edmonton dans la dernière partie d’avant-saison. Il avait plu toute la journée et le terrain artificiel, (une chance que c’était du gazon synthétique), était tout détrempé. 

 

Les garçons ont plus ou moins bien fait dans une défaite de 19 à 14. C’était des tests de dernière chance pour plusieurs recrues. Ceux-ci avaient eu la partie de la semaine dernière contre Ottawa et maintenant, celle-ci contre Edmonton, afin de prouver à l’entraîneur-en-chef, Monsieur Corey Chamblin et les autres entraîneurs de position, qu’ils mériteraient un poste officiel avec l’équipe championne de la coupe Grey de 2013. 

 

Mettons que c’est quelque chose ça, mes amis, pour des recrues qui veulent s’aligner avec un club champion et des partisans en or!

 

Lors de cette partie, il y a eu des belles passes lancées par Darian Durant et d’autres passes plus ou moins réussies par les autres quarts-arrière des verts, qui rêvaient de se retrouver au poste de numéro deux, derrière l’étoile, soit Darian Durant. Pour les autres positions, il y a eu des passes échappées, des interceptions, des plaqués réussis ou pas...

 

On voyait bien que le ballon était glissant et que certains joueurs de notre doudoune verte adorée avaient les mains pleines de pouces... 

 

Après la partie, M. Chamblin avec ses acolytes, se sont, sans doute, ramassés dans un petit local, près du vestiaire (et non la chambre des joueurs), sous les estrades du bon vieux stade Mosaic et là, avec beaucoup de cafés et de beignes, on a regardé l’alignement des 65 joueurs écrit au tableau et l’entraîneur Chamblin a sûrement dit :

- Qui qu’on coupe et qui qu’on garde Messieurs??? Il faut réduire cet alignement à 46 joueurs d’ici demain à 20 h, selon les ordonnances de la ligue canadienne de football!

 

Ça discutait fort, on analysait beaucoup de joueurs-recrues et parfois certains vétérans...

- Bon moi! Je suis tanné et fatigué, puis en plus, il est deux heures du matin. Allez les gars! On ferme la boutique et on réfléchit pendant la nuit et on se retrouve ici demain à 11 h. Bonne nuit Messieurs! Prenez soin de votre famille!

 

On se retrouvait le samedi matin vers 11 h dans le petit local où la veille, il y avait eu de fortes discussions sur l’avenir de quelques joueurs-recrues. Les beignes étaient secs et le café était froid. Pas grave, M. Chamblin avait fait venir un bon lunch pour ses entraîneurs de position, car on avait beaucoup d’ouvrages sur la table. 

- Bon les gars, par quelle position commence-t-on? 

- On devrait commencer avec les quarts-arrière, après les receveurs....

- Eille les gars! On a bien travaillé et il est présentement 7 h 50, et il nous reste encore un joueur à retrancher... Des idées...

- Moi Coach! 

- Oui, Coach Tucker, quel est le joueur qui devrait partir afin qu’on soit à 46 joueurs. On a moins de 10 minutes à se décider...

- Bien! Je pense que le jeune Mathieu a de bonnes qualités de receveur de passes, mais franchement, il est un peu trop petit... Il va, sans doute, se faire ramasser... Ouf! J’ai peur pour lui!!!

- Messieurs, qu’est-ce que vous en pensez!!! 

- Ouans! Coach Tucker a raison, y’é ben trop petit, mais il veut en tous les cas!!! 

- OK, Coach Chamblin! Il est 7 h 55 et on vient de retrancher notre dernier joueur, et la liste est à 46 joueurs. On est correct!!!

- Minute les boys! J’ai regardé aller ce jeune sur le terrain ce soir et à la dernière partie contre Ottawa. C’est vrai qu’il est petit, mais j’aime son attitude, et si beaucoup de mes joueurs avaient du cœur comme ce jeune Mathieu, on gagnerait la coupe à chaque saison. Non! Je le veux dans mon équipe... Trouvez-vous un autre joueur et vous avez 5 minutes pour choisir. Moi, je m’en vais appeler le petit car je veux le voir demain matin à mon bureau. Bonne soirée Messieurs...  

 

Mathieu était très nerveux d’être dans le bureau de M. Chamblin, surtout lorsque celui-ci l’avait contacté à son téléphone cellulaire, la veille, pour l’informer qu’il voulait le voir à son bureau le lendemain matin. Mathieu avait déjà préparé son cartable de jeux... 

 

Avant même que l’entraîneur-en-chef n’ait eu le temps de placer un mot, le jeune Mathieu, dans toute sa nervosité, avait son cartable dans ses mains et remettait celui-ci sur le bureau de l’entraîneur-en-chef en le remerciant sincèrement d’avoir eu une chance en or d’essayer de faire l’équipe des champions en titre de la coupe Grey 2013, et qu’il comprenait qu’à cause de sa stature, il était évident qu’il ne pourrait jamais faire partie de cette équipe prestigieuse et que sa carrière de joueur de football venait de prendre fin, et qu’il était fier de s’être rendu jusque-là depuis que M. Vaillant et M. Paquin lui avaient dit qu’il pourrait devenir un joueur de football en travaillant très fort...

 

M. Chamblin, avec un petit sourire en coin et bien installé dans son fauteuil, regardait le jeune Mathieu pousser le cartable de jeux sur son bureau devant celui-ci.

- Mathieu... dit Coach Chamblin tout en repoussant le cartable de jeux vers Mathieu.

- Es-tu prêt à nous aider d’ici la fin novembre? Car j’aime bien ton attitude et ce que tu as dans les tripes. Je crois que tu pourrais aller loin avec nous! Qu’est-ce que t’en dis? 

- Trouve-toi un appartement ici à Regina et appelle tes parents à Vanille! Dis-leur que tu les verras lorsqu’on sera à Montréal le lundi 13 octobre prochain!!!

 

En sortant du bureau de l’entraîneur Chamblin, Mathieu alla d’un trait à la boutique souvenir des Riders acheter deux chandails officiels des Riders avec l’inscription au dos des noms Vaillant et Paquin, chandails qu’il irait remettre à ses deux anciens entraîneurs de football de l’école secondaire des Deux-Rochers, eux qui avaient cru en lui et qui, maintenant, coulaient de beaux jours au foyer de personnes-âgées le Bel-Esprit à Vanille au Québec...

 

En sortant de la boutique, Mathieu rencontra un coéquipier receveur de passes qui avait la mine basse et la larme à l’œil. Le coéquipier félicita Mathieu et les deux se donnèrent l’accolade et se souhaitèrent bonne chance...

 

Maintenant, c’est à toi Mathieu de prouver que Messieurs Vaillant et Paquin avaient raison... que tu pouvais être un joueur de football pour les Roughriders de la Saskatchewan!

 

Bonne chance mon homme!!!


(Texte fictif pour montrer que ce n’est pas toujours facile de dire à des bons joueurs de football de rester ou bien de quitter l’équipe)

Imprimer
4941

Navigation du site

Categories

Back To Top