Close
Alexandra Drame (EV)
/ Catégories: Communautaire, Saskatoon, 2015

Nouveaux parcmètres à Saskatoon : une façon différente d’acheter du temps!

Nouveaux parcmètres à Saskatoon

Nouveaux parcmètres à Saskatoon

Un employé municipal explique le fonctionnement des nouveaux parcmètres à un usager.
Photo: Alexandra Drame (2015)
De nouveaux parcmètres électroniques fleurissent partout au centre-ville en remplacement des vieilles machines à pièces. Qu’est-ce qui va changer? 

Les nouveaux automates ont été mis en service graduellement depuis la semaine dernière. Les paiements ne seront désormais plus reliés à un espace de stationnement en particulier mais à votre numéro de plaque d’immatriculation. Une fois que vous avez payé pour une certaine durée, vous pouvez changer de stationnement autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à l’heure limite.

Pas de monnaie sur vous? Pas de problème! On peut payer aussi par carte de crédit. Une application sur les téléphones intelligents est aussi en développement afin de pouvoir payer sans sortir de sa voiture. Vous n’aurez vraiment plus d’excuse! 

Fini aussi le temps où on pouvait avoir la chance de trouver un parcmètre avec encore du temps au compteur! La municipalité de Saskatoon a dépensé  5,3 millions de dollars pour ses nouveaux automates et compte bien les rentabiliser avec les revenus générés par les paiements aux machines... et les revenus des amendes pour ceux qui ne se plient pas aux nouvelles règles! Les 2800 parcmètres installés en l’an 2000 seront remplacés par 325 nouvelles stations. Le nouveau système actuellement à l’essai au centre-ville s’étendra bientôt aux quartiers Sutherland, River Landing, Broadway et Riversdale.

Plus d’excuses!

Ne vous dites pas « Je ne suis là que pour une minute, pas besoin de payer! » ou bien « Je reste dans ma voiture pendant que j’attends quelqu’un » car désormais, vous pourrez être verbalisé même si vous ne stationnez que quelques minutes. Les agents à pied qui vérifiaient les paiements sur les machines seront remplacés par des voitures de patrouille qui scanneront les plaques d’immatriculation pour vérifier les paiements. Une période de grâce de quelques minutes sera autorisée avant que les véhicules ne soient verbalisés, par exemple si votre plaque a été scannée alors que vous étiez en train de vous rendre à la machine. Gain de temps, gain d’argent...

La loi requiert normalement que les amendes soient envoyées par courrier recommandé, mais le coût de l’envoi étant trop dispendieux, la ville attend l’autorisation de pouvoir les envoyer par courrier régulier. En attendant l’accord de la province, les tickets seront laissés sur les pare-brise. Ils ont vraiment pensé à tout pour être sûrs que vous receviez votre doux billet!

Les nouvelles machines seront alimentées à l’énergie solaire. La ville des ponts est en effet  une des villes canadiennes avec le plus grand nombre d’heures d’ensoleillement à l’année. Mais pour une fois, on se prête à rêver qu’il y fasse moins beau et que le slogan Saskatoon shines soit un peu exagéré!

 


 

Imprimer
4207
 

Navigation du site

Categories

Back To Top