Close
Nos relations et notre sentiment d’appartenance: deux facteurs d’équilibre

Nos relations et notre sentiment d’appartenance: deux facteurs d’équilibre

Le Conseil des jeunes de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) donne cette définition de la santé mentale : « C’est plus que l’absence de maladie mentale. Ça consiste à atteindre un équilibre entre le bien-être émotionnel, mental, physique et spirituel. Et comme les empreintes digitales, la santé mentale diffère d’une personne à l’autre. »

Comment atteindre cet équilibre ?

Dans mes recherches, j’ai découvert plusieurs facteurs. Je vous invite à regarder de plus près avec moi les deux facteurs suivants : nos relations et notre sentiment d’appartenance. Ces derniers peuvent même contribuer à notre espérance de vie selon certaines sources !

Nos relations

Tisser des liens et vivre des choses ensemble font partie de notre nature humaine. Ici, ce n’est pas la quantité de nos relations qui comptent : ce ne sont pas les « amis » et les «  j’aime » sur Facebook, mais plutôt la qualité de nos relations et du soutien qui est échangé.

Est-ce que nos relations sont satisfaisantes, bienveillantes et nourrissantes ? Si oui, tant mieux ! Continuons à les cultiver et à les faire grandir, sans pour autant les tenir pour acquis. Entourons-nous de gens qui nous acceptent et qui nous respectent pour ce que nous sommes.

Et que dire de notre relation envers nous-mêmes ? Celle-ci peut jouer sur l’équilibre de notre bien-être émotionnel, mental, physique et spirituel. Prendre soin de soi est une responsabilité. Tout en reconnaissant que notre environnement, notre entourage et notre bagage culturel ont une influence sur nos choix.

À certains moments donnés, il se peut que nos relations soient plutôt toxiques et négatives. Que faire ? Peut-être prendre une pause pour évaluer et faire un choix éclairé. Peut-être demander conseil à quelqu’un de confiance. Surtout, prendre soin de sa santé physique et mentale en privilégiant les situations qui sont conformes à nos valeurs. Des actions qui contribueront à nous mener « vers la meilleure version de nous-mêmes » !

Sentiment d’appartenance

Faire partie d’un groupe et être accepté par les autres est un besoin fondamental, n’est-ce pas ? Faire communauté est vital pour notre mieux-être. Comment se diriger vers « le meilleur de nous-mêmes » et l’intégrer dans le développement de notre sentiment d’appartenance ?

En jeu, il y a cette notion « d’avoir du courage de se tenir seul pour avoir un sentiment d’appartenance » apportée par l’Américaine Brené Brown, auteure et chercheuse. Je le comprends comme étant l’acceptation de soi, tels que nous sommes, venant renforcer le développement d’un sentiment d’appartenance véritable.

L’acceptation de soi, étant à la base d’un sentiment d’appartenance, m’est confirmée par cette citation de Victor Hugo : « Il y a quelque chose de plus grand pourtant que d'appartenir au monde, c'est de s'appartenir à soi-même. »

En conclusion, voici mon souhait pour nous tous : que nos relations uniques et notre sentiment d’appartenance puissent contribuer à notre bien-être émotionnel, mental, physique et spirituel pour une santé mentale positive !

Imprimer
5357

Theme picker

 

Navigation du site


Categories

Back To Top