Close

Mise à jour Plan de développement global de la communauté fransaskoise

Mesurer le mieux-être de la communauté fransaskoise

Les consultants pour le plan de développement global de la communauté fransaskoise: Francine-Proulx Kenzle et Frédéric Dupré

Les consultants pour le plan de développement global de la communauté fransaskoise: Francine-Proulx Kenzle et Frédéric Dupré

Photo: Pascal Lévesque (2016)
C’est le 11 juin dernier, lors de la rencontre des députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise à Saskatoon, qu’a été dévoilé le nouveau Plan de développement global (PDG) de la communauté fransaskoise. Ce plan devrait servir de guide au travail des groupes et organismes qui s’impliquent dans la communauté.

Frédéric Dupré et Francine Proulx-Kenzle, de la firme Pense Transformation Consulting, ont travaillé à le transformer pour qu’il s’adapte mieux à la réalité de la communauté fransaskoise d’aujourd’hui. Ils ont fait la présentation du nouveau PDG de la communauté fransaskoise qui servira de document repère pour mesurer l’évolution et le dynamisme de la communauté fransaskoise tout en servant de guide à la communauté. « Le plan de développement global appartient à toute la communauté. Dans le réseau associatif, tous les gens qui travaillent dans les communautés vont avoir une copie de ce plan de développement et c’est leur outil de développement finalement. C’est un outil d’évaluation, c’est un outil pour vraiment dynamiser la communauté. », a affirmé Francine Proulx-Kenzle.

Bien qu’il soit resté similaire à sa dernière version datant de 2010, le PDG version 2016 a été sujet à des changements notables. C’est dans une réalité différente de celle de 2010 que s’est effectuée la mise à jour du plan. Frédéric Dupré attribue certains changements des dernières années dans la communauté fransaskoise à l’augmentation de la population, due en grande partie à l’immigration internationale et inter provinciale. Il croit aussi qu’il y a eu une amélioration dans l’organisation des institutions de la communauté fransaskoise.

D’emblée Frédéric Dupré définit le nouveau plan comme « beaucoup plus simple, raffiné, précisé, plus facile à utiliser ». Parmi les changements notables, il y a l’ajout d’un cinquième impact, celui d’« accroître le mieux-être des Fransaskois et des Fransaskoises ». Il s’ajoute ainsi aux autres impacts consistant à « renforcer les compétences professionnelles et les capacités des organismes », « accroître le statut et la légitimité du fait français en Saskatchewan », « accroître la population francophone en Saskatchewan » et « accroître l’engagement et le sens d’appartenance envers la communauté fransaskoise ».

Cependant, le nombre d’indicateurs permettant de mesurer le progrès de ces impacts a été réduit. Ils sont maintenant 25. « Plus on a d’indicateurs plus c’est confondant, plus c’est mélangeant de savoir ce qu’on mesure. Quand il y a beaucoup d’indicateurs, à un moment donné, le monde s’y perd et c’est ce qui arrivait avec l’ancien plan. On a maintenant des indicateurs plus facilement utilisables. », a affirmé Frédéric Dupré pour justifier la baisse d’indicateurs qui rendrait le plan plus « opérationnel ». 

Le Plan de développement global a été conçu pour servir à la communauté jusqu’à l’horizon de 2020. Il pourrait cependant être appelé à changer selon les circonstances.

Imprimer
2584

Navigation du site

Categories

Back To Top