Close
Jean-Pierre Dubé (Francopresse)
/ Catégories: Société, Religion

L’intérêt pour le Synode: Du jamais vu depuis Vatican II

La réalité des fidèles heurte la tradition catholique

Le vice-président de la CECC, Douglas Crosby (Hamilton) et le président Paul-André Durocher (Gatineau) lors d’une récente consultation des 65 évêques canadiens sur le Synode.

Le vice-président de la CECC, Douglas Crosby (Hamilton) et le président Paul-André Durocher (Gatineau) lors d’une récente consultation des 65 évêques canadiens sur le Synode.

Photo : CECC
Divorce, contraception, unions libres et homosexuelles. Au Synode sur la famille, du 5 au 19 octobre, la réalité des fidèles heurte la tradition catholique, promettant un débat contrasté malgré les appels au calme. Paul-André Durocher est l’unique Canadien à participer.

« C’est certain qu’il y a une diversité de convictions sur la famille, reconnaît l’archevêque de Gatineau et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC). Des groupes veulent que leur point de vue avance et ils le font avec des outils médiatiques. Autrefois, ça se faisait par lettres et discussions de corridor ; aujourd’hui, par les médias, blogues et webinaires. 


Le reste de cet article est réservé aux abonnés. Pour vous abonner...

Imprimer
4874

Navigation du site

Categories

Back To Top