Skip Navigation

Les saveurs du monde conviées à Moose Jaw

Les saveurs du monde conviées à Moose Jaw
1662 of views

La Communauté francophone accueillante (CFA) de Moose Jaw-Gravelbourg et l’Association communautaire fransaskoise de Moose Jaw (ACFMJ) ont rassemblé quelque 75 membres lors de l’événement Terre d’accueil le 11 novembre. La rencontre chaleureuse au sein du gymnase de l’école Ducharme est venue souligner la Semaine de l’immigration francophone.

Sandrine Lebon, chargée de projets pour la CFA, a ouvert la soirée avec un discours de bienvenue, ainsi que deux minutes de silence pour le jour du Souvenir.

A suivi une performance de la troupe de danse Fleurs des îles pour souligner la fête de la lumière des hindous, Diwali, qui avait lieu le lendemain.

Moose Jaw, terre d’accueil

Sept pays francophones étaient représentés lors de l’événement : l’île Maurice, Haïti, le Canada, la République démocratique du Congo, le Bénin, le Togo et la Gambie.

Chaque pays disposait d’une station pour faire découvrir sa culture à travers des mets traditionnels, des objets et des affiches d’information. Les participants se sont ainsi promenés d’une station à l’autre en toute convivialité.

Pour Brinda Ramanah, d’origine mauricienne, représenter son pays « était une grande satisfaction ». Cette dernière a sélectionné avec soin les mets qu’elle a cuisinés et servis aux participants : des samoussas et des gâteaux piments.

« Les Canadiens veulent savoir comment nous mangeons sur l’île Maurice. J’ai choisi des mets spécifiques, mais pas trop épicés pour que tout le monde puisse les manger », exprime-t-elle.

De son côté, Nancie Auguste a représenté la République d’Haïti. Elle dit avoir particulièrement apprécié de voir des gens autour d’elle pour fêter et partager ses histoires.

« J’ai trouvé difficile de choisir la nourriture, parce qu’il y a tellement de mets en Haïti. Tout est fait à la main et la nourriture est très importante pour nous. J’ai finalement sélectionné l’acra et le pikliz. De plus, présenter les objets de mon pays est une fierté », confie-t-elle.

D’un continent à l’autre

Pour représenter le Canada, Annick Demers a préparé des desserts traditionnels du Québec. La pâtissière professionnelle vend des gâteaux faits sur mesure par le biais de son entreprise Créations AD.

La CFA a joué un rôle important dans l’intégration d’Annick Demers depuis son arrivée à Moose Jaw il y a trois mois : « Je trouve important de garder mes racines francophones et de socialiser. Ça fait du bien de se sentir chez nous, même quand on est loin. »

La cuisinière a opté pour des desserts populaires au Québec : tartes au sucre d’érable, carrés de grand-mère, rice krispies au caramel, pattes d’éléphant et beignets aux patates.

Dans un autre stand, la Gambie a fait voyager les papilles gustatives des participants avec un riz wolof au poulet, ainsi qu’une boisson à la racine de gingembre et une boisson bisab. Nancy Mendes et sa fille Emma ont ainsi fièrement présenté leur pays.

Jeannine Dhesi s’est trouvée quant à elle ravie de faire découvrir la République démocratique du Congo. « C’est une joie immense de savoir qu’on est acceptés où l’on a immigré et de venir célébrer ensemble », s’exclame-t-elle.

Et ce, malgré un choix culinaire difficile : « C’était complexe de sélectionner les mets, nous sommes un grand pays avec beaucoup de diversité. J’ai choisi quelque chose que l’on mange partout dans le pays : le haricot, le manioc et les beignets à base de farine de blé. »

Le Bénin a pour sa part était présenté par Batonon Odile, qui a préparé de l’agnan, du chakpalo, de la sauce egusi et un riz aux haricots.

« Les gens ont aimé ça. J’ai présenté la culture et les épices de mon pays. J’avais aussi des boîtes de bijoux artisanaux que j’ai achetés au Bénin. J’ai aimé l’ambiance, on s’est bien amusés. J’aime danser et chanter », relate la participante.

De leur côté, Sylvie Simo et Melaine Ndjatou ont offert aux participants un pilé de planton, de la bouillie de maïs et des beignets de farine, typiques du Cameroun. Elles avaient aussi des poupées et des instruments de musique.

Enfin, la cuisine togolaise était aussi à l’honneur avec des beignets botokoins, des pastels au poisson et à la levure, du coco râpé grillé et du jus de gingembre, le tout présenté par Yasmina Boukari.

L’immigration à l’honneur

La rencontre soulignait la 11e édition de la Semaine nationale de l’immigration francophone, tenue entre le 5 et le 11 novembre sous le thème Terre Accueillante.

Sandrine Lebon, de la CFA, trouve que la soirée a été une réussite. « On voulait valoriser les gens de la communauté de Moose Jaw pour qu’ils trouvent leur place et leur identité. On a présenté huit différentes cultures. »

Le directeur de l’ACFMJ, Christian Poumeni, se dit lui aussi satisfait : « Les participants ont pu prendre connaissance des cultures des pays en goûtant aux mets traditionnels. »

« La francophonie occupe une place majeure dans les activités culturelles, dans la société canadienne et dans l’économie », ajoute-t-il.