Skip Navigation

Les députés communautaires prennent le pouls des régions

Les députés communautaires prennent le pouls des régions
2620 of views

C’est à Regina le 6 mai que s’est déroulée la 137e rencontre des députés communautaires. À l’ordre du jour de cette journée figuraient appel à candidatures, revue des finances, tour d’horizon post-pandémie des communautés et annonce des élections.

La charte d’engagement de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) a été présentée en début de rencontre par Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

Ce dernier a rappelé qu’en adhérant à la FCFA du Canada, les organismes membres doivent s’engager à participer aux rencontres et tables stratégiques, à faire part de leurs connaissances et expertises et à demeurer transparents, solidaires et responsables.

Une voix forte et unie

Dans la présentation de son rapport, Ronald Labrecque, directeur général de l’ACF, a fait le tour des rencontres politiques des derniers mois.

Le responsable est notamment revenu sur sa rencontre avec la ministre provinciale Laura Ross, responsable du Bureau de la condition féminine et des Affaires francophones : « Nous nous sommes assurés de lui présenter les dossiers les plus prioritaires de la francophonie que sont l’infrastructure, l’éducation et l’immigration. »

Le directeur et le président de l’ACF se sont aussi entretenus avec la cheffe de l’Opposition officielle Carla Beck le 8 février dernier. Cette rencontre a permis à l’organisme de discuter de certains enjeux pour la communauté fransaskoise, comme l’éducation postsecondaire et l’immigration.

Image
Denis Simard, Ronald Labrecque et le député de la Trinité Paul Hounjet en fond Crédit: Leslie Diaz

Finalement, les représentants de l’ACF ont eu le privilège de rencontrer le premier ministre Justin Trudeau lors d’une réception en l’honneur d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. Une belle occasion pour l’ACF de souligner les dossiers chauds de la fransaskoisie.

Ronald Labrecque a terminé la lecture de son rapport en remerciant l’ensemble de son équipe : « Je tiens à saluer le travail exceptionnel de nos 38 employés qui sont dévoués à protéger cette communauté sur tous les fronts, de l’immigration jusqu’à l’intégration. »

Panorama des régions

La rencontre a permis d’offrir un tour d’horizon du niveau d’engagement et de dynamisme des communautés qui composent la fransaskoisie.

Pour la région de la Trinité, les taux de participation aux activités fluctuent suivant les localités. Quant à North Battleford, on retiendra la grande participation de quinze communautés à la foire culinaire.

Du côté de Saint-Denis, les Fransaskois restent actifs grâce à l’arrivée de jeunes familles. En revanche, un certain ralentissement des activités et de la participation a été rapporté du côté de Prudhomme et Vonda.

À la vue d’une inquiétude générale concernant la fréquentation des paroisses, Denis Simard a répondu : « La question qui se pose est de comment protéger les acquis francophones, y compris la spiritualité, sans pour autant retomber dans la construction de comités dans lesquels les gens ne vont pas forcément s’impliquer jusqu’au bout. »  

Selon le président de l’ACF, une discussion communautaire pourra être organisée avec les représentants des communautés et diocèses afin de trouver des solutions durables.

Pour Regina, c’est un vent de changement qui se fait sentir avec l’Association communautaire fransaskoise (ACFR) qui a entrepris d’importants efforts pour redresser la situation.

« Bien que les activités soient de retour, nous restons très prudents et à l’écoute du conseil d’administration de l’ACFR pour adresser au mieux les difficultés qui pourraient survenir, a relaté Christiane Soucy, députée pour la capitale. Nous restons optimistes et savons que l’équipe en place fait de son mieux pour maintenir la programmation annuelle. »

Annie Audet, elle aussi députée à Regina, a salué les dons reçus lors de la dernière campagne du Francothon. Si la Fondation fransaskoise n’a pas atteint son objectif de 65 000 dollars pour le mois d’avril, elle a tout de même récolté près de 48 000 dollars.

Nouveautés du côté de Saskatoon : la nomination du député Geoffrey Carter et le lancement d’une identité revisitée pour la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) qui arbore un nouveau logo et se dote d’un nouveau site web.

À Prince Albert, le projet de nouvelle école s’annonce positif. Pour rappel, c’était lors du dévoilement du budget 2023-2024 en mars dernier que le gouvernement de la Saskatchewan avait annoncé le financement de deux nouvelles écoles, dont une à Prince Albert pour remplacer l’école Valois.

Ambiance chaleureuse à Bellevue avec l’augmentation des partenariats avec des entreprises locales anglophones pour maintenir la French Touch de la localité. Les bingos sont toujours très populaires et le public continue de se rendre aux rassemblements.

On note une nouvelle direction à Debden et de nombreuses reconnaissances, dont la Médaille du jubilé de la reine pour la présidence du Comité culturel fransaskois de Debden. Les aînés restent très mobilisés avec Vitalité 55+, grâce au travail d’Éric Lefol, directeur de l’organisme, et du président Michel Vézina.

Bon bilan pour Zenon Park avec la multiplication des activités artistiques. La députée Myriam Perrault se réjouit de la joie qu’elle a eue à être la maîtresse de cérémonie lors du 50e anniversaire de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) fin 2022. 

Enfin, on rapporte une nouvelle direction et le grand retour de la Cabane à sucre pour l’Association communautaire fransaskoise de Moose Jaw (ACFMJ).

« Nous avons de belles collaborations avec l’initiative Communautés francophone accueillantes (CFA), se félicite Paulette Doucette, députée de Moose Jaw. Même si notre public n’est pas aussi nombreux qu’avant lors des rassemblements, nous conseillons au mieux l’équipe en place pour augmenter le taux de participation. »

Les Fransaskois seront appelés aux urnes pour élire leurs députés communautaires le 1er novembre prochain. La période de mise en candidature et les modalités de participation seront bientôt annoncées. Plus de renseignements sur le site de l’ACF.

Appel à candidatures pour le Prix du 3-juillet-1608
L’Ordre des francophones d’Amérique a pour objectif de maintenir l’épanouissement de la langue française en Amérique.Le Prix du 3-juillet-1608, date qui commémore la fondation de Québec par Samuel de Champlain, rend hommage à une organisation établie en Amérique du Nord qui a rendu ou qui rend des services exceptionnels à une collectivité de langue française.« J’invite les candidats à se rendre sur le site internet de l’Ordre des francophones d’Amérique pour vérifier leur admissibilité et à soumettre leur dossier complet d’ici le 15 mai prochain », lance Denis Simard. Un jury choisira les récipiendaires pour chaque province ainsi que l’organisation lauréate du prix. La cérémonie de remise officielle se tiendra en octobre 2023.