Close

Le village d’Eastend : art, dinosaure et plus encore

La pandémie de coronavirus continue à se répandre partout dans le monde. Malheureusement, le nombre de cas augmente et nos mouvements sont limités. Mais patientez. Le jour viendra où nous pourrons explorer notre province une nouvelle fois. En attendant, voici une destination où je vous invite à voyager avec votre imagination, ou à l’aide de l’Internet. L’information vous sera aussi utile pour y voyager après la pandémie.

Le village d’Eastend se situe à proximité des collines de Cyprès dans le coin sud-ouest de la province. Malgré sa population modeste de 500 résidents, il s’agit d’un village avec un esprit de communauté prononcé. En dépit de sa petite taille, Eastend possède un grand nombre d’atouts.

L’un de ses attraits principaux est le T. rex Discovery Centre. Ce musée contient le squelette de Scotty, un tyrannosaure qui a été découvert non loin d’Eastend en 1991. Scotty est le plus grand tyrannosaure au monde.

Le musée offre également des activités pour enfants et une description des animaux qui vivaient dans le sud de la Saskatchewan il y a 60 millions d’années, comme le crocodile boréal. Ce reptile se nourrissait de poissons et mesurait 9 pieds, soit 2,8 mètres.

Si l’histoire vous intéresse, vous pourrez explorer Chimney Coulee, le site d’un ancien poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson qui remonte à 1871. Eastend détient également un musée qui relate l’histoire des gens qui ont habité la région, dont les Autochtones, les Métis et les pionniers, parmi lesquels des Suisses francophones et des Canadiens français.

Le résident le plus célèbre d’Eastend est l’écrivain Wallace Stegner, auteur de Wolf Willow. Inspiré par Marcel Proust, cette œuvre raconte l’enfance de Wallace Stegner et partage l’histoire de sa communauté. L’ancienne maison de l’auteur a été préservée et accueille des artistes en résidence. 

Bien développée, la communauté artistique d’Eastend compte des musiciens, des potiers, des photographes, des peintres et des écrivains. Leurs œuvres sont en exposition dans la communauté et dans des galeries situées dans leurs studios.

Si l’art ne vous tente pas, le paysage autour d’Eastend sera peut-être plus à votre goût. Nous y trouvons des vallées boisées, des « badlands » et de la prairie vierge. Des cartes sont disponibles au village ou en ligne qui indiquent quels chemins suivre et où trouver les attraits les plus intéressants. 

Eastend dispose aussi d’une piscine avec deux glissades d’eau, d’un terrain de golf et d’un observatoire. Côté hébergement, le village est doté d’un hôtel et d’un motel. Si vous préférez l’air libre, il y a un beau terrain de camping dans le village. De plus, vous trouverez le parc régional de Pine Cree à 15 minutes au nord-est de la ville. Ce superbe petit terrain de camping fait partie des bijoux les moins connus de la Saskatchewan.

En raison du coronavirus, l’information indiquée ici risque de changer. Pour de plus amples renseignements, consultez le site web du village à townofeastend.com.

Article précédent Un moment opportun pour le nouveau café philo en Saskatchewan
Prochain article Un troisième disque charnière pour Toria Summerfield
Imprimer
837

Theme picker

 

Navigation du site


Categories

Back To Top