Close

Le CSF prolonge le mandat de Donald Michaud à la Direction de l’éducation du CÉF

“Les conditions gagnantes ne sont pas encore en place afin d'assurer le succès de l'entrée en fonction d'une nouvelle Direction de l'éducation” – André Denis

Donald Michaud

Donald Michaud

Dans une lettre envoyée le 7 mai, le président du Conseil scolaire fransaskois (CSF), André Denis, a informé les parents que le mandat de l'actuel Directeur de l'éducation du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), Donald Michaud, était prolongé pour une durée d'un an.

En poste depuis février 2014, monsieur Michaud avait remplacé Bernard Roy suite à sa démission pour des raisons de santé, après six ans à la direction de l’organisme. Cette démission, rappelons-le, survenait alors que le CÉF traversait une période de turbulences suite à des coupes de personnels rendues nécessaires par un déficit dépassant 3 millions de $. Des parents s’étaient regroupés pour manifester leurs préoccupations face à la situation du système scolaire fransaskois et le CÉF avait amorcé un processus de restructuration.

Depuis quelques mois, le CSF était engagé dans une démarche de recrutement d'une nouvelle Direction de l'éducation. Bien que des candidats intéressants aient manifesté leur intérêt, monsieur Denis considère que  les circonstances actuelles n’offrent pas un contexte favorable à l’entrée en fonction d’une nouvelle personne : « Le CSF en est venu à la conclusion que toutes les conditions gagnantes n'étaient pas encore en place afin d'assurer le succès de l'entrée en fonction d'une nouvelle Direction de l'éducation, vu le travail de redressement financier qu'il reste encore à faire ».

Le CSF a donc demandé à Donald Michaud s'il acceptait de prolonger son mandat au niveau de l'appui pédagogique et de poursuivre ses efforts en vue de rétablir la santé financière du CÉF qui prévoit un déficit de 2,7 M$ pour l’année 2015-16. Le CSF espère également que monsieur Michaud poursuivra l'élan vers la normalisation des relations avec le gouvernement provincial. Tous des dossiers dans lesquels, malgré les défis, le CSF et M. Michaud constatent des progrès considérables.

Remettre le CÉF sur la bonne voie est devenu pour Donald Michaud ni plus ni moins qu'une affaire de coeur: « Il y a bientôt un an, quand le CSF m'a offert le mandat d'entreprendre la stabilisation du CÉF à tous les niveaux, c'est un peu à reculons que j'ai accepté de le faire. Je me suis investi à un niveau presque viscéral dans cette mission. Aujourd'hui je constate qu'il reste encore beaucoup de travail à faire. Je sens que j'ai la confiance des conseillers scolaires; j'ai la confiance des équipes du personnel. Je continue d'œuvrer pour solidifier la confiance des parents et de la communauté fransaskoise envers leur système scolaire. Je suis convaincu que nous allons y arriver. » 

Natif de Gravelbourg, monsieur Michaud a débuté en tant qu’enseignant au Collège Mathieu, pour en devenir plus tard le directeur. Ensuite, il a dirigé le Service fransaskois d’éducation des adultes pendant huit ans. Pendant cette période M. Michaud a travaillé pour la création de l’école primaire francophone Beau Soleil à Gravelbourg.

Il a également dirigé le Conseil scolaire du sud de l'Alberta et le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario. En juin 2013, il est nommé directeur en chef à la Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta. En 2013, monsieur Michaud a obtenu le prix Edgar Gallant qui lui a été remis lors de l’assemblée générale annuelle du Regroupement national des directions générales de l’éducation.

Imprimer
5381

Navigation du site

Categories

Back To Top