Close

Le Collège Mathieu s'internationalise

Sébastien Laperrière donnant des informations lors du Salon de l'éducation au Canada à Alger

Sébastien Laperrière donnant des informations lors du Salon de l'éducation au Canada à Alger

Photo : Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) (2015)
GRAVELBOURG - Le Collège Mathieu, basé à Gravelbourg, a reçu la désignation du ministère provincial de l’Enseignement supérieur pour accueillir des étudiants étrangers. Une reconnaissance qui tombe à point nommé alors que l’institution post-secondaire fransaskoise revient d’une mission de recrutement international au Maroc et en Algérie.

Le Collège Mathieu n’hésite plus à se rendre loin de ses bases pour recruter. L’institution était au Maghreb jusqu’au 17 octobre dernier. Avec plus d’une quinzaine d’autres établissements, il a d’abord participé, les 5 et 6 octobre, au « Salon de l’éducation au Canada », organisé à Alger. Un rendez-vous prisé puisque pas moins de 1300 Algériens étudient dans les universités canadiennes.

Mais Sébastien Laperrière, coordonnateur des communications au Collège, est resté dans la région jusqu’au 17 octobre pour créer, établir des contacts et d’éventuels partenariats avec d’autres établissements d’enseignement supérieur. Des lycées algériens ont notamment fait part de leur intérêt. « C’est notre première mission de ce genre mais ce ne sera définitivement pas la dernière », a affirmé Francis Kasongo, son directeur général. Ce voyage en terre maghrébine visait notamment le recrutement éventuel d’étudiants étrangers. Une priorité pour l’établissement francophone, qui souhaite faire bénéficier de son savoir-faire à ces jeunes venus d’ailleurs.

« Les diplômes canadiens ont une certaine valeur sur le marché de l’éducation et le Collège Mathieu a travaillé sur certains éléments pour s’aligner sur la demande des étudiants internationaux. Nous voulons continuer à bonifier les programmes. Nous n’avons pas d’objectif particulier sur le nombre de jeunes à recruter, mais nous voulons provoquer cet engouement vers l’Ouest canadien », affirme Francis Kasongo.

Le directeur général espère l’arrivée d’étrangers dès l’année prochaine. Un vœu qui pourrait se réaliser. En effet, le 9 octobre, un an après avoir déposé sa demande, l’établissement francophone a reçu le statut d’institution désignée pour l’accueil d’étudiants internationaux. Il répond en effet « aux standards de qualité et d’excellence »  institutionnels exigés par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Saskatchewan. Une belle reconnaissance pour le Collège Mathieu et l’éducation post-secondaire fransaskoise.

Francis Kasongo conclut que le recrutement international va de pair avec la mission de l’établissement. « Nous sommes une institution fransaskoise. Notre objectif c’est de travailler au développement et à l’épanouissement de la communauté francophone et des francophiles. Nous sommes certainement en première ligne avec cette mission-là. Le recrutement international constitue un volet important, une des priorités pour le Collège. »

Le Collège Mathieu semble avoir le vent dans les voiles et entrevoit déjà avec enthousiasme la perspective des célébrations de son centenaire en 2018. 

Imprimer
5840

Navigation du site

Categories

Back To Top