Close

L’Assemblée des députés communautaires se tourne vers l’avenir

Logo ACF nom 456
Les députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) réunis en Assemblée des députés communautaires (ADC) à Gravelbourg les 19 et 20 septembre 2014 ont recommandé que dorénavant une période d’environ une heure soit consacrée à un dossier pertinent pour la communauté. La formule avait été essayée lors d’une rencontre à Bellegarde l’an passé et il a maintenant été décidé de le faire systématiquement.

Suite à la rencontre d’information et de préparation du vendredi soir 19 septembre 2014 où la notion d’avenir de la Communauté fransaskoise avait été relevée, samedi matin, l’ordre du jour a donc été modifié pour inclure une discussion d’environ une heure avant les différents rapports des députés sur leurs districts et leurs secteurs d’intervention.

Quand on parle d’avenir, on regarde l’évolution de la Communauté fransaskoise et des divers organismes et institutions. Beaucoup d’efforts sont actuellement consacrés, au dossier postsecondaire, par exemple. Si on veut voir ce rêve se réaliser, il faut se donner les moyens pour y arriver mais surtout avoir la population pour y arriver.

Qui parle population, parle jeunesse. Enfants, jeunes adultes, sans pour autant mettre de côté les segments les plus âgés de la population. Comment donc convaincre ces parties de la population de s’impliquer? Surtout quand on sait qu’aujourd’hui on observe une toute nouvelle approche sociologique du bénévolat : plus spontané, plus axé sur des projets spécifiques, à des périodes spécifiques. On est loin du modèle d’implication actuel.

Mais au-delà de ces considérations, une notion qui revient souvent, c’est qu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre mais avec du miel.  S’imbiber de la culture francophone doit être le « FUN ». Plusieurs soulignaient qu’on pouvait difficilement mesurer à court terme l’impact d’activités comme la Francofièvre ou la Fête fransaskoise. Mais qui sait si la participation de jeunes enfants avec leur famille n’a pas quelque part semé une graine identitaire qui fera que lorsqu’ils seront des adultes, ils sentiront le besoin de s’impliquer dans la Communauté?

Deux propositions sont donc ressorties de cette discussion : l’ACF ne pouvant pas faire tout toute seule, il a été proposé qu’elle développe des partenariats avec le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) pour favoriser le développement de conditions permettant l’éclosion du leadership fransaskois suscité par l’engagement des jeunes. La seconde consisterait à inviter deux jeunes francophones par district communautaire pour participer au Rendez-vous fransaskois en novembre 2014 en facilitant les moyens pour le faire, ce sur quoi l’administration de l’ACF devra se pencher rapidement. 

Toutes sortes de suggestions ont été faites sur le rôle des députés, la relation avec les familles, les parents, les communautés, des approches différentes pour les diverses activités. Un dossier qui continuera certainement à alimenter les discussions dans les prochains mois.

Imprimer
3717

Navigation du site

Categories

Back To Top