Skip Navigation

La ministre Ross convie les Fransaskois au Palais législatif

La ministre Ross convie les Fransaskois au Palais législatif
2598 of views

Une cinquantaine de Fransaskois, dont deux classes de 8e année de l’école Monseigneur de Laval de Regina, ont assisté à la traditionnelle déclaration officielle des Rendez-vous de la Francophonie. Tenu au Palais législatif le 13 mars avec l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), l’événement a bénéficié de la présence de la ministre responsable des Affaires francophones, Laura Ross.

Dans son discours exprimé en anglais, la ministre a souligné l’importance des Rendez-vous de la Francophonie. « Chaque année, c'est l'un des événements que nous attendons avec impatience pour célébrer la langue, la nourriture, la musique de la communauté francophone. »

Par la suite, la ministre des Parcs, de la Culture et du Sport, responsable du portefeuille francophone, a remis un certificat de reconnaissance au président de l’ACF, Denis Simard, qui a pris la parole à son tour.

Image
La Ministre Ross Crédits : Marie-Lou Bernatchez

« C’est le moment de célébrer la culture francophone, a clamé ce dernier, je vous encourage à participer aux activités, à assister aux différents spectacles. On célèbre également cette année 25 ans de dialogues et d’intégration. »

Le président porte-parole a souligné le regain de vitalité de la fransaskoisie permis par la reprise de l’immigration internationale. « L’ACF désire accueillir encore plus de francophones et faciliter l’accès à ceux qui veulent venir s’établir en français en Saskatchewan. »

Un message d’Alexis Normand

Une vidéo enregistrée par la musicienne et porte-parole du 25e Rendez-vous de la Francophonie Alexis Normand a été présentée au public, tout comme le clip de sa dernière composition Le doigt dessus.

Depuis l’Île-du-Prince-Édouard où elle se trouvait pour sa tournée pancanadienne, l’artiste a lancé un message bienveillant rempli d’espoir aux jeunes francophones.

« Ce n’est pas les autres qui déterminent ton identité, a-t-elle tenu à exprimer. Être francophone, c’est une décision personnelle, et le fait d’être bilingue ne nuit pas à ma francophonie. Au contraire, ça me permet de mieux comprendre les autres. Il faut assumer avec fierté d’être francophone si c’est cela que vous voulez choisir. »

Jules Chamberlin et Sophie Dupeyron, étudiants en 8e année à l’école Monseigneur de Laval, ont bu les paroles de l’auteure-compositrice et se sont réjouis d’avoir pu prendre part à cette célébration protocolaire.

Image
Crédits : Marie-Lou Bernatchez

« Je trouve que c’est une bonne chose que la Fransaskoisie organise cela chaque année, déclare Sophie, ça démontre que la francophonie est bien présente et c’est bien que les enfants soient invités aussi. »

Quant à Jules, il voit le fait de parler français comme un atout pour son avenir : « C’est bien de pouvoir parler français car tu peux trouver plus de travail. »

Les Rendez-vous de la Francophonie (RVF) font partie des manifestations culturelles entourant la Journée internationale de la Francophonie du 20 mars. Plus de renseignements sur cette 25e édition en ligne.