Close
Mychèle Fortin
/ Catégories: Regina, Éducation, Petite enfance

La Garderie : Là où tout commence

Dossier petite enfance - Mai 2014

C’est au bout de quatre ans de démarches auprès du gouvernement et grâce à l’appui de l’ensemble de la communauté fransaskoise que le centre éducatif a pu ouvrir ses portes en 1987. À l’été 1996, le Centre a emménagé dans ses nouveaux locaux au Centre scolaire communautaire de Regina

 

Ça rentre, ça sort... 

La Gard’Amis accueille 71 puces, de la pouponnière jusqu’à trois ans. Elle accueille également les enfants de la prématernelle avant et après l’école et offre la garde scolaire pour les enfants de la maternelle et les 6-12 ans. Temps plein, temps partiel, horaires multiples... Bonjour la logistique!

On y offre aussi un camp d’été pour les enfants qui ont complété leur maternelle, soit les 5-6 ans.

 

Une équipe consolidée 

Au cours de l’année 2013, Gard’Amis a consolidé son équipe et peut désormais compter sur une équipe stable. Réalisée au prix d’une augmentation substantielle de la masse salariale, cette consolidation assure la continuité nécessaire aux enfants et permet de mieux répondre à leurs besoins. (Voir Quand une bonne nouvelle se cache derrière les chiffres, édition du 5 au 11 décembre 2013.) Toutes les éducatrices qui travaillent à temps plein doivent avoir une formation en petite enfance ou être engagées dans la formation.

 

Gard’Amis, reflet de la diversité de la communauté fransaskoise 

Saskatchewan, Québec, Burundi, Djibouti, Congo, Maroc, Japon, Venezuela... les enfants proviennent de tous ces horizons. La même diversité prévaut au sein de l’équipe. Un véritable pot pourri culturel où se côtoient cultures, couleurs et religions.

Quels défis est-ce que ça pose? Pour les enfants, aucun. Pour l’équipe, il faut parfois faire des ajustements ça et là. « Il peut arriver que ça me pose des défis en tant que directrice, d’avoir à travailler ou à négocier avec des employés d’autres cultures » d’expliquer la directrice, Sylvie Gaudreault. « Par exemple, un geste qui peut paraître anodin pour nous sera perçu comme étant négatif par d’autres ».

L’occasion est belle pour s’ouvrir à l’autre, pour apprendre à reconnaître et à apprécier les différences. L’amour que tous ont pour les enfants est le dénominateur commun et le désir de travailler ensemble de manière harmonieuse pour leur plus grand bien-être est un facteur de taille qui favorise l’intégration culturelle des uns et des autres.

 

Reflet d’une société ouverte 

L’éducatrice Rachida est musulmane et porte le hijab. Nous lui avons demandé si cela lui avait déjà posé problème. « Les enfants me demandent parfois pourquoi je porte le foulard. Je réponds que ça fait partie de ma religion. Je n’ai jamais senti de réserve à mon égard. Ni à la garderie ni ailleurs ».  

Si la Gard’Amis d’aujourd’hui est le reflet de la société fransaskoise de demain, demain sera une société en bonne santé, ouverte sur le monde et aux différences.


Sylvie Gaudreault, directrice du Centre éducatif Gard'Amis à Regina

Sylvie Gaudreault, directrice du Centre éducatif Gard'Amis à Regina

Photo : Mychèle Fortin

Sylvie Gaudreault – La chef d’orchestre

Sylvie, directrice de la Gard’Amis, est originaire du Québec. Elle a fait sa formation en éducation spécialisée avant de se tourner vers la petite enfance, domaine dans lequel elle œuvre depuis 25 ans.

Elle est la chef d’orchestre. Elle a un œil sur tout et sur tous, les grands comme les petits. Pour reprendre les mots de Cynthia, une éducatrice, « Sylvie nous aide beaucoup. Quand on a un problème dans telle ou telle situation, elle nous aide à trouver une solution ».  

Imprimer
11778

Navigation du site

Categories

Back To Top