Close
Matthew Scott

Kanehsatake, 270 ans de résistance

Un documentaire d'Alanis Obomsawin

Kanehsatake, 270 ans de résistance

Kanehsatake, 270 ans de résistance

https://www.nfb.ca/film/kanehsatake_270_ans_resistance/
270 ans de résistance est un film documentaire de la réalisatrice Alanis Obomsawin qui examine le rapport canadien aux Autochtones. Le film raconte le déroulement de la crise d’Oka, une confrontation à l’été de 1990 entre les Mohawks et les gouvernements québécois et canadien.

Lévènement déclencheur de la crise est le développement des plans d’expansion d’un terrain de golf ainsi qu’un projet domiciliaire au bord d’une pinède et d’un cimetière mohawks. Les Warriors mohawks se mobilisent en construisant une barricade sur une route d’accès à la pinède, parmi d’autres manifestations. Suite à l’intervention de la Sûreté du Québec, une confrontation violente aboutit à la mort du caporal Marcel Lemay de la SQ. L’Armée canadienne remplace la police provinciale. Un long siège à haute tension a lieu jusqu’au 26 septembre. Finalement, le conflit se termine quand les Warriors détruisent leurs fusils et quittent le périmètre de la barricade. Plusieurs sont arrêtés. Ni le projet domiciliaire, ni l’expansion du terrain de golf, ne seront réalisés.

Ce documentaire examine un évènement incontournable de l’histoire canadienne concernant les relations des francophones du Canada avec les Premières Nations. Le point de vue autochtone offert dans ce documentaire est une manière utile de comprendre le développement de ce conflit tragique.

Le film suit le format d’un documentaire typique. Les images et la manière dont elles ont été tournées donnent vraiment l’impression d’être présent pour la tension de cet évènement historique. Le montage vidéo contribue aussi à ce sentiment: c’est fait d’une façon crue et grave. Ensemble, cela provoque une réaction intense et émotionnelle chez le spectateur.

Ma seule critique est le fait que ce n’est pas très impartial. Le documentaire ne présente que le point de vue des Mohawks et il présente l’opposition comme antagoniste. Même si cela n’est pas complètement faux, la situation était peut-être plus nuancée que le film ne le laisse entendre. En revanche, pour la réalisatrice, il aurait été assez difficile d’obtenir les opinions de l’armée ou de la SQ, même si elle l'avait voulu. Malgré son parti-pris, elle donne une voix à un peuple qui, au cours de l’histoire canadienne, a souvent été sans représentation forte. Pour cette raison, la partialité est probablement compréhensible.

En somme, c’est un documentaire captivant qui présente un évènement important de l’histoire des rapports entre les Canadiens et les Autochtones. Il est bien réalisé et suscite des émotions fortes chez le public. 

Note: 4/5

Le film peut être visionné en ligne à 
https://www.nfb.ca/film/kanehsatake_270_ans_resistance/

*Matthew Scott est étudiant du cours FRN 220 AD : Le Canada francophone au cinéma.

Imprimer
3271

Navigation du site

Categories

Back To Top