Close
Pascal Lévesque

François Tremblay nommé Premier Chef contenus de la région de l’Ouest à Radio-Canada

Consolider le virage numérique avant tout

François Tremblay

François Tremblay

Photo: Jean-Pierre Picard (2014)

Depuis la mi-juillet, François Tremblay est devenu premier chef du contenu pour Radio-Canada dans la région de l’Ouest, succédant à Maud Beaulieu. Il veut s’assurer de consolider le plan 2020 ainsi que le virage numérique entrepris par la « première chaîne » l’an dernier. Le nouveau chef de contenu entend continuer dans la lignée de la nouvelle planification stratégique du diffuseur publique tout en supervisant l’établissement d’une programmation dite hors info via le réinvestissement fédéral avec la production d’émissions à caractère non informatif. 

Pour rappel, le plan 2020, nommé « Un espace pour nous tous », a été établi en 2015 dans le but d’augmenter l’offre numérique de Radio-Canada et de s’adapter aux habitudes de consommation des gens qui sont maintenant plus mobiles via notamment les téléphones intelligents et les tablettes. « Radio-Canada vise à se positionner comme le leader en contenu médiatique dans les plateformes numériques» affirme François Tremblay. Radio-Canada ne veut cependant pas délaisser les médias traditionnels. « On ne néglige pas la radio et la télévision. On a encore une offre locale que ce soit les émissions du matin, du midi et du soir. On veut cependant mettre une valeur ajoutée. Plusieurs Fransaskois consomment à la fois les médias numériques et traditionnels. Je vois surtout l’offre numérique comme une bonification. On est là plus souvent sur plus d’écrans pour répondre de façon plus concrète aux besoins de consommation médiatique des gens », explique-t-il.

Certains critiques se sont fait entendre par rapport au virage numérique de Radio-Canada dont Michel Lalonde qui, dans un article paru le 7 juillet dernier dans L’Eau vive, affirmait que le virage numérique avait quelque peu occulté le mentorat fait auprès des jeunes artistes et avait aussi entraîné la diminution du matériel mis la disposition des créateurs. Selon François Tremblay, Radio-Canada continue à accompagner les artistes: « Radio-Canada n’a pas délaissé le mentorat. Il le fait de façon différente pour s’adapter au numérique. Il y a des organismes qui sont spécialisés là-dedans, entre autres le Conseil culturel fransaskois (CCF). Radio-Canada appuie le CCF dans ses initiatives pour développer les artistes. Radio-Canada donne aussi un plateau aux artistes. Au Francothon cette année, on avait une grande place pour les artistes de la relève. » Il rappelle aussi des événements comme le Gala Nouvelle-Scène qui a beaucoup misé sur la plateforme web de Radio-Canada pour promouvoir les artistes participant au gala.

Radio-Canada est un diffuseur et son but est d’appuyer et de promouvoir les artistes. « Radio-Canada n’est pas une école de formation des artistes. On cherche d’abord à promouvoir les artistes. À chaque année, par exemple à ICI Musique dans notre programmation, on choisit des révélations musicales et ça c’est une façon de développer la relève. On accompagne les artistes, on leur fait une promotion, que ce soit à la radio, sur Internet, à la télévision. On leur donne cette visibilité de leur contenu».

François Tremblay espère ainsi que Radio-Canada s’impose en tant que diffuseur de l’avenir via le numérique qui pourra bénéficier le plus possible au public, mais aussi aider les talents locaux à se développer grâce à une diffusion possible à tout moment n’importe où, n’importe quand.


Imprimer
3209

Navigation du site

Categories

Back To Top