Close
Dominique Liboiron
/ Catégories: Tourisme et plein air, 2018

Éclipse lunaire totale au rendez-vous le 31 janvier

Éclipse lunaire

Éclipse lunaire

La dernière éclipse lunaire visible de la Saskatchewan date du 10 février 2017. Cette soirée-là, l’éclipse partielle a commencé avant même que la lune n'ait franchi l’horizon.
Seulement la partie nord-ouest de la lune, pour ainsi dire, est passée sous l’ombre de la Terre. L’éclipse n’a pas duré longtemps et la lune n’a pas beaucoup changé de couleur.
Photo : Dominique Liboiron

Le froid d’hiver rend l’observation des étoiles et de la lune inconfortable. Par contre, un événement céleste, le 31 janvier, méritera votre effort pour vous garder au chaud. Une éclipse lunaire totale est au rendez-vous.

L’éclipse commencera au petit matin, c’est-à-dire à 4 h 51. La lune sera à environ 35 degrés au-dessus de l’horizon vers l’ouest. Au début de l’éclipse, vous ne verrez qu’une mince tranche d’ombre sur la surface de la lune, mais au fur et à mesure que le temps avancera, la lune sera de plus en plus recouverte d'ombre.

La lune subit des changements de couleur lors d’une éclipse. Attendez-vous à voir ce phénomène à partir de 5 h 48 environ. La surface de la lune deviendra rougeâtre. De plus, la lune s’approchera de l’horizon au cours de l’éclipse. Il sera préférable d’observer le ciel là où des arbres, des collines ou des bâtisses ne pourront pas bloquer votre vue.

La lune sera en pleine éclipse entre 6 h 51 et 8 h 07. L’apogée aura lieu à 7 h 29.

Malheureusement, vous ne pourrez pas voir toute l’éclipse du début à la fin. La lune va se coucher à 8 h 59, mais sera à l’ombre de notre planète jusqu’à 10 h 08. Cela veut dire que l’éclipse se terminera seulement après que la lune sera sous l’horizon. Mais ne vous en faites pas, hormis la présence de nuages, vous verrez l’éclipse à son maximum, ce qui est sans doute la meilleure partie.

La durée totale de l’éclipse sera de cinq heures et 17 minutes tandis que l’éclipse totale sera d’une durée d’une heure et 16 minutes.

Je m’impatiente de voir ce phénomène spécial et de le prendre en photo. Dans ma chronique du 31 août 2017, j’ai partagé avec vous des conseils photographiques suite à l’éclipse solaire qui a eu lieu le 21 août. Si vous souhaitez prendre en photo l’éclipse lunaire mes conseils vous seront utiles, mais sachez que vous n’avez pas besoin de filtres ni de lunettes spéciales pour regarder l’éclipse lunaire. Par contre, je dois partager avec vous une précaution, surtout si la température est très basse le 31 janvier.

Lors de l’éclipse lunaire du 21 décembre, 2010, il faisait froid, mais pas tout à fait aussi froid comme aux temps des Fêtes en 2017, c’est-à-dire il y a quelques semaines. Je conduisais en campagne et je cherchais un bon endroit d’où voir la lune. La chaufferette gardait l’intérieur de mon véhicule « beau pis chaud. » En conduisant, mon appareil photo devenait lui aussi « beau pis chaud. » Quand je suis sorti de mon véhicule pour prendre des photos de la lune, le choc soudain de l’air froid a fait éclater l’écran de ma caméra.

Pour éviter que la même malchance ne vous arrive, assurez-vous de ne pas exposer votre appareil photo à un changement de température trop soudain. Je garde un sac Ziploc dans le sac à dos qui contient ma caméra. Quand il fait froid, je mets ma caméra dans le Ziploc avant d’entrer dans la maison. La chaleur s’infiltre tranquillement dans le sac en plastique, ce qui empêche la condensation de se former à l’intérieur de ma caméra.

De plus, gardez vos piles de rechange dans votre poche autrement le froid en diminuera de beaucoup la charge.

Si le ciel est clair, je vais prendre l’éclipse en photo et partager les résultats avec vous lors de ma chronique dans l’édition du 15 février. Si, par malchance, le ciel est couvert dans ma région de la Saskatchewan, je vous souhaite bon visionnement et j’aimerais voir vos photos. Vous pouvez les partager avec moi au dliboiron4@hotmail.com.

Imprimer
1173

Navigation du site

Categories

Back To Top