Close
Dominique Liboiron

Des coins à découvrir en français dans le Sud de la Saskatchewan

Avez-vous songé à des vacances d’été en français? Croyez-le ou pas, mais c’est possible de découvrir les maints attraits de la Saskatchewan dans la langue de Molière. Voici des destinations populaires situées dans le sud de la province qui offrent des aventures aux francophones. 

Cathédrale de Gravelbourg
Cathédrale de Gravelbourg

Cathédrale de Gravelbourg


Photo: Dominique Liboiron (2016)

Désignée un « bijou culturel » par le Premier ministre Pierre Trudeau, la cathédrale de Gravelbourg inspire la révérence et l’admiration des visiteurs qui contemplent les murs et la voûte peints d’images de la Bible et de l’histoire chrétienne. Monseigneur Charles Maillard a consacré dix ans de sa vie à la création des tableaux fastueux.

Mais le cachet de Gravelbourg ne se limite pas à sa cathédrale. Berceau de la fransaskoisie, Gravelbourg est fière de son héritage francophone. Le Musée de Gravelbourg met en relief l’histoire dynamique de cette ville qui porte le slogan « un avant-goût d’Europe » grâce à son caractère multiculturel.

Fort Walsh
Fort Walsh, Saskatchewan

Fort Walsh, Saskatchewan


Photo: Dominique Liboiron (2016)

Fort Walsh est situé près du Parc interprovincial Cypress Hills. Ancien quartier général de la Gendarmerie royale de Canada, Fort Walsh est un site historique national qui interprète une période d’histoire de 1873 à 1883, soit la naissance de l’Ouest canadien. Le fort est situé à 45 minutes au sud-ouest de Maple Creek et offre des visites guidées en français.

Retenez cette date : le 6 août. Fort Walsh sera l’hôte de la Journée des anciens métiers. Au cours de la journée, le public aura droit à des démonstrations d’artisans qui travaillent le métal, le cuir et le bois. De plus, le personnel de Fort Walsh présentera une démonstration de tir d’artillerie et d’anciennes carabines.

Au cours de l’été, une programmation quotidienne donne aux enfants la chance de devenir de jeunes recrues de la Police montée. Habillés avec la tunique rouge de notre police nationale, les recrues prendront part à une chasse aux trésors et à un bricolage tout en apprenant au sujet de l’histoire de l’Ouest. Une expérience à ne pas manquer.

Centre culturel Royer à Ponteix

Le musée du Centre culturel Royer à Ponteix est doté de la plus grande collection privée d’artefacts des Premières nations de tout l’Ouest canadien. Les plus anciennes têtes de flèche remontent à 11 000 ans. Nous y retrouvons même des animaux sculptés en pierre, objets rarement trouvés par les archéologues. Le musée contient également une réplique de la tête du plésiosaure que l’on y a découvert en 1992. Gigantesque dinosaure marin avec de grandes nageoires et un long cou, le plésiosaure vivait il y a 75 millions d’années. Un guide francophone pourra tout vous montrer. 

Parc national Des Prairies

Situé près du village de Val Marie, le parc national Des Prairies protège un des derniers vestiges des immenses plaines qui recouvraient autrefois tout le centre du continent : bisons, serpents à sonnette, furets, chiens de prairies ainsi qu’une variété impressionnante de fleurs sauvages forment un écosystème fort diversifié. En plus, le terrain de camping est nouvellement aménagé.

Le parc national Des Prairies raconte aussi l’histoire d’Ernest Dufault, un Québécois qui a quitté la maison à 15 ans parce qu’il rêvait d’une vie libre passée à cheval. Séduit par l’Ouest, il a travaillé sur des ranchs à Val Marie au début des années 1900. Par la suite, Dufault est devenu Will James, cow-boy, auteur célèbre et illustrateur sans égal.

Du même calibre que Louis L’Amour et Zane Grey, les écrivains américains du genre western les plus connus, James a écrit et illustré 23 romans. En 1927, son livre pour enfants Smoky the Cow Horse lui a valu la médaille Newberry, le prix américain de littérature juvénile le plus prestigieux. Personne ne pouvait dessiner les chevaux mieux que lui.

Vous pouvez visiter sa maison de pionnier dans le parc et contempler les paysages que James a su immortaliser avec plume et papier. Il écrivait en anglais, mais votre guide sera en mesure de vous conter son histoire en français.

Ne manquez donc pas la gamme d’aventures inoubliables qui vous attendent dans le sud de la Saskatchewan. Cette région de la province offre un peu de tout : nature, histoire, camping, culture et encore plus. Cet été, découvrez la Saskatchewan et faites-le en français. 

 

Imprimer
3514

Navigation du site

Categories

Back To Top