Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
18 novembre 2017
Menu
Nouvelles récentes

Le Portail fransaskois

Navigation

Categories

Catalogne : et maintenant on fait quoi?

Auteur: Mychèle Fortin/13 octobre 2017/Catégories: Coup d'oeil sur le monde, Politique, 2017

L'estelada, drapeau indépendantiste catalan.

L'estelada, drapeau indépendantiste catalan.

Le 1er octobre  dernier, les Catalans ont été appelés à se prononcer par voie de référendum sur l’avenir de la Catalogne. Le président catalan, Carles Puigdemont, arrivé au pouvoir en 2016 avec un programme promettant l’indépendance, a répété à plusieurs reprises qu’il était prêt à négocier avec Madrid un référendum légal. Il a aussi répété jusqu’à la veille du vote qu’il proclamerait l’indépendance si le OUI l’emportait.

On a vu la réaction de Madrid, et on connaît le résultat du scrutin : 90 % de « oui » et un taux de participation de 43 %. Le soir même, le gouvernement de Mariano Rajoy déclarait : « Il n’y a pas eu de référendum d’autodétermination en Catalogne aujourd’hui. »

Le gouvernement espagnol manque-t-il d’empathie, voire de bon sens? Certainement. La répression violente par les forces de l’ordre fait-elle penser aux belles années du franquisme? Absolument. Mais pas besoin d’être un spécialiste de la question pour reconnaître que, malgré le succès du référendum obtenu dans des conditions tout à fait indignes d’une démocratie, ce ne sera pas assez pour conférer la légitimité à une déclaration unilatérale d’indépendance.

Bien sûr les indépendantistes catalans ne voient pas la chose ainsi. Deux jours après le référendum, ils étaient plus de 700 000 dans les rues de Barcelone pour manifester contre la répression policière madrilène, en reprenant le cri que lançaient les Catalans  à la police militaire franquiste durant les années de la dictature (1939-1975) : « Fuera las fuerzas de ocupación !» (Dehors les forces d’occupation).

Une semaine après le référendum, des centaines de milliers de personnes (entre 350 000 et 900 000 selon les sources) se sont rassemblées à Barcelone pour protester contre l’indépendance de la Catalogne. Aux cris de « l’Espagne unie ne sera jamais vaincue» et de « Puigdemont en prison », la foule a demandé un « retour au bon sens », le slogan de ce rassemblement. Sur la tribune, Mario Vargas Llosa, l’écrivain péruvien nationalisé espagnol, et Josep Borrell, ancien président du parlement européen (2004-2007), ont accusé les indépendantistes de vouloir « réduire la Catalogne à un pays du Tiers-monde ».

Le silence de la communauté  internationale

Puigdemont a fait appel au soutien de la communauté internationale. Mais, hormis quelques indépendantistes québécois – comment oublier le pathétique « Vive la Catalogne, vive la Catalogne libre ! » (sic) de la cheffe du Bloc québécois, Martine Ouellet -, aucun pays de l’Union européenne ne s’apprête à tenir la main des indépendantistes catalans, tout simplement parce que chacun craint la mouvance indépendantiste en son sein: indépendantistes bretons, nationalistes corses, indépendantistes sardes, indépendantistes écossais, indépendantistes albanais en Grèce, bavarois en Allemagne, flamands en Belgique.

Et puis il y a que l’Union européenne se sent menacée. Aucun État n'a l'intention d'amener de l'eau au moulin de partis nationalistes qui veulent en sortir. Aucun État ne souhaite avoir son Brexit.  Si jamais le Parlement régional catalan déclarait sa souveraineté, l’Union européenne, comme le reste du monde, ne reconnaîtrait pas ce nouvel État. 

Des mécontents partout

Mardi le 10 octobre, Carles Puigdemont s’est exprimé devant le Parlement régional. Il a déclaré l’indépendance de la Catalogne, tout en suspendant sa mise en œuvre dans l’immédiat, un compromis qui, selon lui, permettait d’offrir à Madrid un nouvel espace de dialogue. Erreur du pitcher. Le discours a été mal reçu par tous.

Du côté de Madrid, le gouvernement espagnol a jugé «inadmissible» ce qu’il juge être la déclaration implicite d’indépendance de la Catalogne. Pire, Puidgemont a créé la division dans son propre camp. Nombreux sont ceux qui estiment que cette suspension de l’indépendance est une « trahison ».

Et maintenant, on fait quoi? On a dit que ce référendum était « le point d’orgue de la pire crise politique vécue par l’Espagne depuis son retour à la démocratie » en 1977. Mais, on peut penser que le pire est à venir. En tous les cas, pour l’instant, la situation est plus que confuse et il faudrait être devin pour en prévoir l’issue.

Imprimer

Nombre de vues (420)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x

Les plus populaires

La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

La Tente francophone accueille plus de 1 000 visiteurs

Festival pour enfants Potash Corp à Saskatoon

SASKATOON - Pour la première fois cette année, le Festival pour enfants Potash Corp offrait une tente abritant les activités offertes par...
16 juin 2016/Auteur: Aminata Konaté/Nombre de vues (388910)/Commentaires ()/
La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

Compte rendu et photos des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste à Saskatoon, Bellegarde, Gravelbourg et Zenon Park.

3 juillet 2016/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (222217)/Commentaires ()/
Foire du patrimoine régionale de Regina

Foire du patrimoine régionale de Regina

Des jeunes de 18 écoles étalent leur savoir

La Foire régionale du patrimoine s’est tenue à l’Université des Premières Nations, le jeudi 1er mai. Cet...
8 mai 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (16459)/Commentaires ()/
Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

Le « mieux-être » au cœur du Rendez-vous fransaskois 2016

SASKATOON - C’est sous le thème du « mieux être personnel et communautaire » que s’est déroulé le...
10 novembre 2016/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (16059)/Commentaires ()/
Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise:  Comment se porte le français dans nos écoles?

Après 20 ans de gestion scolaire fransaskoise: Comment se porte le français dans nos écoles?

Rencontre avec un parent inquiet, mais optimiste

La Saskatchewan a bien changé depuis l’obtention de la gestion scolaire il y a 20 ans. Depuis deux décennies, l’épanouissement du...
29 janvier 2015/Auteur: Mychèle Fortin (EV)/Nombre de vues (15104)/Commentaires ()/
Une nouvelle garderie francophone en milieu familial à Regina

Une nouvelle garderie francophone en milieu familial à Regina

Les Bout'Choux DayCare

Les places en garderie sont rares, on le sait, et le nombre de garderies elles-mêmes est limité. C’est donc une inauguration bienvenue pour la...
19 juin 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (13037)/Commentaires ()/
L’École canadienne-française honore ses finissants

L’École canadienne-française honore ses finissants

Remise des diplômes 2015

SASKATOON - Le samedi 27 juin c’était la cérémonie de remise des diplômes pour l’année 2014-2015 aux 22 finissants et...
9 juillet 2015/Auteur: Martin Kakra-Kouame (EV)/Nombre de vues (12318)/Commentaires ()/
Les Cajuns de la Louisiane renouent de plus en plus avec le français

Les Cajuns de la Louisiane renouent de plus en plus avec le français

ARNAUDVILLE, La. - Au coeur du pays cajun, les plus vieux se souviennent des punitions corporelles que leurs professeurs leur infligeaient afin qu'ils cessent de...
10 mars 2016/Auteur: Alexander Panetta (Presse canadienne)/Nombre de vues (11351)/Commentaires ()/
Le gagnant du prix BRAVO bénévoles 2014 est

Le gagnant du prix BRAVO bénévoles 2014 est

le Comité du projet RInC de Zenon Park!

C’est dans une belle ambiance que la remise du 4e prix BRAVO bénévoles s’est déroulée, le samedi 14 juin à...
19 juin 2014/Auteur: Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan/Nombre de vues (11218)/Commentaires ()/
Foire régionale du Patrimoine à Regina

Foire régionale du Patrimoine à Regina

« Est-ce que les juges sont passés vous voir » ?

10 élèves de l’école élémentaire et secondaire de Monseigneur de Laval ont participé à cette belle foire sur...
20 mai 2015/Auteur: Claude Martel (EV)/Nombre de vues (10866)/Commentaires ()/
Omnium de volleyball

Omnium de volleyball

Un projet de l'AJF et du CÉF

C’est sous le signe de la fraternité que s’est déroulé l’Omnium fransaskois de volleyball au centre Henk Ruys à...
16 octobre 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (10548)/Commentaires ()/
Six élèves du Pavillon secondaire des Quatre-Vents (PSQV) de Regina vont traverser la Saskatchewan à vélo

Six élèves du Pavillon secondaire des Quatre-Vents (PSQV) de Regina vont traverser la Saskatchewan à vélo

Mardi 20 mai, six élèves de l’école secondaire Laval de Regina et six accompagnateurs se sont élancés à vélo de...
20 mai 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (10229)/Commentaires ()/
Foire locale du patrimoine au Pavillon secondaire Monseigneur de Laval

Foire locale du patrimoine au Pavillon secondaire Monseigneur de Laval

La foire locale du Patrimoine, réunissant 66 projets d’équipes de 2e, 4e, 6e et 8e années, s’est tenue lundi 14 avril dernier au...
25 avril 2014/Auteur: Alexandre Daubisse (EV)/Nombre de vues (10073)/Commentaires ()/
Hubert T. Lacroix : le loup corporatif dans la bergerie radio-canadienne?

Hubert T. Lacroix : le loup corporatif dans la bergerie radio-canadienne?

Saviez-vous que l’avocat Hubert T. Lacroix, avant d’être nommé à la tête de la SRC/CBC en 2007, a enseigné le droit des...
22 mai 2014/Auteur: Jean-Pierre Picard/Nombre de vues (10060)/Commentaires ()/
La Garderie : Là où tout commence

La Garderie : Là où tout commence

Dossier petite enfance - Mai 2014

C’est au bout de quatre ans de démarches auprès du gouvernement et grâce à l’appui de l’ensemble de la communauté...
15 mai 2014/Auteur: Mychèle Fortin/Nombre de vues (9867)/Commentaires ()/