Close

 

Navigation du site


Categories

CAFS : une AGA sous le signe du consensus

activité de la CAFS
Une activité de la CAFS en mars 2018
Crédit : Courtoisie du CÉF

La Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS) se montre résiliente malgré les contraintes de la pandémie et l’instabilité ayant marqué sa gouvernance pendant ses 13 premières années d’existence. Telle est l’impression qui s’est dégagée lors de son assemblée générale annuelle (AGA) tenue virtuellement le 27 juin. 

Au total, pas moins de 33 participants dont trois observateurs représentants médias et bailleurs de fonds ont été de la partie. Des figures notoires de la communauté afro-fransaskoise ainsi que des membres fondateurs de l’organisme étaient également présents. 

Après des vérifications administratives de routine, l’AGA a nommé sa présidence et son secrétariat, en les personnes de Judicaël Moukoumi et Mamady Camara respectivement, deux Fransaskois connus et respectés au sein de la communauté africaine francophone de la Saskatchewan.

Plus de 300 000 dollars en 2021-2022

Ordre du jour
Ordre du jour de l’assemblée générale annuelle
Crédit : Capture d’écran

Les dix points à l’ordre du jour ont été passés en revue sans tracas. L’ensemble des intervenants ont dressé un bilan positif de l’année budgétaire sortante. À commencer par la présidente de la CAFS Sylvie Niyongere durant sa présentation du rapport du conseil d’administration.

« À l’exception de quelques rares activités reportées, comme les visites communautaires familiales, la plupart de nos activités prévues dans la programmation ont été réalisées, malgré les contraintes de la pandémie », a-t-elle souligné.

Renforcement scolaire aux élèves de la communauté africaine, camp d’été pour les jeunes écoliers, distribution de masques, sensibilisation à l’antiracisme dans les médias, formation des élus à la bonne gouvernance, gala africain, Journée d’accueil des nouveaux arrivants, célébrations du Mois de l’histoire des Noirs, Partenariat interculturel provincial… Autant d’activités qui ont marqué l’année de la CAFS.

Concernant les finances de l’organisme, la présidente s’est également félicitée d’un nouveau financement du ministère de l’Éducation visant le renforcement des capacités des parents noirs pour plus de 16 000 dollars. Selon elle, la CAFS a poursuivi son objectif de diversification et d’augmentation des revenus. 

Le budget de la CAFS pour l’année 2021-2022 a été fixé à 318 015 dollars. Près d’un tiers de ce montant, soit 109 179 dollars, est dédié aux salaires. L’organisme s’est doté d’un nouveau site web et d’un nouveau bureau à Regina. 

Du côté des participants, aucune objection ou réserve n’a été exprimée avant l’adoption du rapport de la présidence et 96 % ont voté en faveur de l’adoption. Idem pour le rapport financier présenté par la trésorière de la CAFS Halimatou Bachir.

Cap sur la prochaine année

Quant aux perspectives pour 2021-2022, la nouvelle directrice de la CAFS Mireille Bizimana a précisé que de nouveaux projets seront au menu, à l’instar d’une série de débats dans les écoles et d’un projet intergénérationnel au sein de la communauté fransaskoise.

« L’ouverture des frontières qui permettra l’installation de nouveaux arrivants francophones dans la province ainsi que le plan de réouverture de la province augurent une bonne année 2021-2022 pour la CAFS », a énoncé celle qui a remplacé il y a trois mois la directrice licenciée Rosalie Umuhoza. 

Pour rappel, l’ancienne directrice avait déploré dans une entrevue accordée à l’Eau vive « une gouvernance instable » au sein de l’organisme, malgré l’amélioration des finances et de la gestion de l’organisme. 

Aucun signe de conflits ou de différends n’est apparu lors de l’AGA au sein du conseil d’administration, ni parmi les membres actifs de la CAFS. Tous les membres du conseil se sont dits satisfaits du rendement de l’organisme et de ses perspectives pour l’avenir. 

Le CA de la CAFS 

  • Sylvie Niyongere – Présidente
  • Amba Jeganaden – Vice-présidente chargée de l’intégration économique
  • Hickson Monkinda Maoso – Vice-président chargé des affaires sociales et culturelles
  • Marie Rose Kidudi – Secrétaire
  • Halimatou Bachir Abdou – Trésorière
  • Diallo Mamadou Saliou – Conseiller
  • Melchior Niyonkuru – Conseiller
  • Majid Benjelloun – Conseiller
Imprimer
2735

Theme picker

Back To Top