Skip Navigation

Assurer l’avenir de la fransaskoisie

Assurer l’avenir de la fransaskoisie
441 of views

Animée par Alain Dupuis, directeur général de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), l’assemblée générale annuelle de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) a eu lieu ce 20 juin en ligne.

Le rassemblement virtuel a permis aux membres et dirigeants de la communauté fransaskoise de se retrouver pour voter de nouvelles lois, se féliciter des accomplissements, mais surtout discuter des projets importants pour l'avenir de la communauté.

L’organisme porte-parole de la fransaskoisie concentre ses efforts sur le principe que la communauté fransaskoise soit connue dans la province de la Saskatchewan pour sa contribution passée, présente et future.

« Nos activités prennent plusieurs formes, mais les rencontres avec les hauts fonctionnaires et les élus du gouvernement provincial et fédéral sont nécessaires afin d’assurer le financement du réseau associatif fransaskois et la mise en place de programmes gouvernementaux favorables à la communauté fransaskoise », a expliqué le président de l’ACF Denis Simard.

Les dossiers chauds

Selon l’AGA, les secteurs qui ont été prioritaires cette dernière année sont l’éducation, la culture et le milieu artistique, l’emploi, l’immigration, la justice, la santé en français, la jeunesse et le service aux aînés.

En outre, la réconciliation avec les Autochtones, l’inclusion et le mieux-être communautaires font partie de la feuille de route de l’organisme provincial.

« L’ACF a été présente au nom de la communauté fransaskoise afin de reconnaître et remercier ceux et celles avec qui nous collaborons, a souligné Denis Simard. Nous avons été et sommes présents à la Journée du nouvel arrivant ainsi qu’à l’ouverture du Mois de l’histoire des Noirs. »

Le président de l’ACF n’a pas manqué non plus de montrer son intérêt pour la relève. « C’est avec fierté que nous applaudissons les finissants du Collège Mathieu de la Cité universitaire francophone et de nos écoles secondaires. »

Enfin, ce dernier a rappelé l’importance du Mois de la francophonie qui se déroule chaque année en mars, « l’occasion de représenter la communauté fransaskoise dans de nombreuses cérémonies locales de lever du drapeau », dont une au Palais législatif de Regina.

Élargir le bassin

Selon Ronald Labrecque, directeur général de l’ACF, l’organisme doit jouer un rôle politique accru auprès du gouvernement au niveau de l’immigration.

« L’immigration internationale est le moyen principal de maintenir, renouveler et accroître le nombre de francophones en Saskatchewan. Et dans ce but, notre objectif est que la communauté puisse accueillir sa juste part de nouveaux arrivants. »

Selon les recensements de Statistique Canada, 12 560 personnes ont déclaré avoir le français comme langue officielle en Saskatchewan en 2021. Parmi eux, seule une moitié est née dans la province.

Ainsi, près du tiers des francophones de la Saskatchewan proviennent d’une autre province, surtout du Québec, de l’Ontario et du Manitoba, et près de 15 %, soit 1 700 personnes, sont nées à l’étranger, principalement sur le continent africain.

Les discussions ont mentionné la nouvelle Loi sur les langues officielles qui demande au ministre de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) de se doter d’une planification express pour les communautés francophones au Canada.

« L’ACF travaille avec IRCC dans plusieurs dossiers cherchant à nous donner plus de ressources pour améliorer les services destinés aux nouveaux arrivants et promouvoir la Saskatchewan. Cette année, nous avons également participé à Destination Canada en France et au Maroc », a indiqué le directeur général de l’ACF.

L’enjeu ici est toujours le même : assurer la croissance du poids démographique francophone à travers le pays. Un objectif qui passe par l’atteinte des cibles fédérales fixées à 6,6 % d’immigrants francophones.

« Nous nous sommes investis avec la FCFA à renforcer l’immigration francophone et nous cherchons à mettre en place des initiatives avec la province de la Saskatchewan dans le domaine de la santé afin de favoriser le recrutement de nouveaux arrivants francophones », a ponctué Ronald Labrecque.

En fin de séance, le rapport financier du 31 mars 2024, audité par la firme comptable Bergeron & Co., a été approuvé par l’assemblée. L'ensemble des rapports présentés lors la rencontre sont disponibles en ligne sur le site web de l’ACF.