Close

 

Navigation du site


Categories

Accompagner l’enfant à porter un masque
Conseil des écoles fransaskoises
/ Catégories: La vie des élèves

Accompagner l’enfant à porter un masque

Si votre enfant est de l’âge scolaire, il y a de fortes chances qu’il ou elle aura à porter un masque dès la rentrée le 8 septembre. Pour certains enfants ou adolescents, ceci risque être difficile pour toutes sortes de raisons. L’enfant a peut-être une hypersensibilité tactile ou olfactive ou encore de l’anxiété face à porter un masque. Les parents et les intervenants scolaires ont une responsabilité de et un intérêt à accompagner l’enfant pour qui le port du masque ne sera pas évident, afin que la transition à l’école se fasse autant en douceur que possible.

Lorsque l’enfant nous dit qu’il ne veut pas porter un masque, notre premier réflexe devrait être d’abord une écoute bienveillante et empathique, car nous savons qu’en réalité, ce n’est pas agréable du tout de porter un masque, même pour les adultes. Une fois que l’enfant ressent cette empathie, il y aura probablement une plus grande ouverture à collaborer avec nous.

Selon le Dr Stéphane Beaulne, expert en autorégulation des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme, la communication est essentielle. L’adulte doit expliquer à l’enfant pourquoi il faut porter le masque afin que l’enfant comprenne que le masque sert à quelque chose dans un contexte précis, tel que nous vivons. De plus, l’utilisation d’appuis visuels ou de pictogrammes peut être une stratégie qui aide à montrer à l’enfant dans quels contextes le masque devra être porté. Ces appuis visuels peuvent aussi faciliter la compréhension des étapes pour mettre son masque ou l’enlever tout comme les affiches pour laver les mains ou tousser le font.

Un autre facteur à considérer c’est d’apprivoiser porter son masque. Plus les parents auront préparé l’enfant à la maison avant la rentrée, plus l’enfant sera à l’aise avec son masque à l’école. La préparation peut inclure porter le masque quelques minutes tous les jours et graduellement augmenter le temps. Elle peut aussi inclure divers contextes où le masque est porté. Par exemple, à l’épicerie, au parc et à la maison en jouant avec ses blocs ou ses poupées. Il ne faut surtout pas oublier qu’en tant que parents, nous servons de modèles à nos enfants, donc si nous pratiquons l’apprivoisement avec eux et parlons positivement de l’importance de porter le masque, l’enfant risque mieux l’accepter. Autre suggestion pour amener l’enfant à vouloir porter un masque est de l’inviter à choisir le tissu ou la couleur du modèle.

La rentrée scolaire cette année nous oblige tous à sortir de notre zone de confort et de faire autrement. En étant à l’écoute de nos enfants et de nos élèves et avec une posture rassurante et bienveillante, nous leur permettrons de vivre une rentrée agréable et positive, malgré le contexte de pandémie.

Imprimer
4182

Theme picker

Back To Top