Close

Les provinces et territoires demandent plus de ressources et de coopération au fédéral

Inès Lombardo — Francopresse 122

FRANCOPRESSE — C’est à Regina en Saskatchewan que s’est tenu le Conseil des ministres de la francophonie canadienne les 22 et 23 juin. Les ministres des provinces et territoires ont passé en revue les défis des francophones, notamment en situation minoritaire. En anglais, Laura Ross, ministre des Parcs de la Culture et des Sports de la Saskatchewan, qui détenait la coprésidence provinciale territoriale de cette édition, a affirmé que «les fonds doivent suivre les services en français».

« La pandémie a créé des gens désengagés » chez les étudiants

Plusieurs associations étudiantes de collèges et universités du pays ont remarqué une baisse de la participation étudiante aux activités démocratiques au cours des dernières années. Bien que personne ne sache en identifier la cause exacte, le coût de la vie et la hausse des droits de scolarité sont montrés du doigt.

Visite royale à Ottawa : réconciliation, fascination et queue de Castor

Sur les trois jours de leur périple au Canada, le Prince Charles et son épouse Camilla, Duchesse de Cornouailles, ont consacré une journée dans la capitale fédérale. Si la raison de leur visite était d’honorer le Jubilé de Platine de la Reine Elizabeth II, la réconciliation avec les Premières Nations, deux mois avant la venue du pape, s’est invitée dans leur visite ottavienne.

Un sommet sur l’économie en francophonie minoritaire se tiendra cet automne

Francopresse 124

FRANCOPRESSE – Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) tiendra en septembre 2022 un Sommet national sur la francophonie économique en situation minoritaire. Pour le gestionnaire de la recherche et de l’analyse des politiques gouvernementales de l’organisme, Jean-François Parent, cet évènement sera l’occasion de faire un état des lieux et de s’assurer que la francophonie canadienne fasse pleinement partie de la reprise économique postpandémie.

Un monde sans guerre, une utopie?

Alors que la Russie ne donne aucun signe de vouloir mettre fin à la guerre en Ukraine, le public canadien est bombardé d’images et subit les contrecoups des interruptions du fonctionnement de l’économie mondiale. Que nous le voulions ou non, qu’il y ait eu déclaration de guerre ou non, nous sommes en guerre. Étant donné notre impuissance, comment répondre à une situation qui nous rejoint dans notre quotidien? Un monde sans guerre est-il même pensable?

RSS
1345678910Dernière

Navigation du site


Categories

Back To Top