Close

Extrême droite : tout va bien

Mychèle Fortin 276

La réélection d’Emmanuel Macron le 24 avril dernier a été accueillie avec soulagement par plusieurs, comme son élection en 2017. Si Marine Le Pen a dû s’incliner cette fois encore, la lutte a été plus serrée. À plus de 41 % des votes, contre 33,9 % en 2017, on peut dire que l’extrême droite française est en progression. Mais il n’y a pas qu’en France qu’elle se porte bien. Elle prend du galon partout. Y compris chez nous.

Maintenant ou jamais

Mychèle Fortin 555

Le 4 avril dernier, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) publiait le troisième et dernier volet de son sixième rapport d'évaluation, intitulé Changement climatique 2022 : atténuation du changement climatique. On n'en a pas beaucoup parlé. On devrait.

Liberté, que de bêtises on profère en ton nom

Mychèle Fortin 1163

C'est quoi, ces « convois de la liberté » qui ont convergé à Ottawa et ailleurs? Quel est le lien entre leur message et la liberté? On vit sous un régime tellement tyrannique que ça a pris des semaines pour déloger les camions, les barboteuses et les BBQ installés devant le siège de l’État. À Moscou, cette manifestation n’aurait pas duré 24 heures.

Moyen-Orient : des hommes de mauvaise volonté

Mychèle Fortin 5595

La dernière confrontation de cette ampleur à Gaza remonte à l'été 2014, opposant Israël au Hamas et à d’autres forces paramilitaires palestiniennes dont le Jihad islamique. Avant, ce fut la Guerre de Gaza de 2008-2009, la Seconde Intifada de 2000 à 2005 et la Première Intifada de 1987 à 1993. On peut remonter comme ça jusqu'à la fondation d'Israël en 1948. Et même avant. Jusqu'à Abraham...

Una olla

Mychèle Fortin 14407

Depuis plus de 40 ans, je prépare mes frijoles – fèves noires –  dans une olla, un pot en terre cuite qui ressemble à celui dans lequel certaines de nos grands-mères faisaient cuire leurs « bines ».

Liberté d'expression ou liberté de faire taire ?

Mychèle Fortin 9479

La pandémie n'est pas la seule source de division dans la société canadienne. Les causes légitimes de mécontentement et d'inquiétude sont oubliées, noyées sous des avalanches de revendications de personnes ou de groupes qui s'estiment offensés. Ce que Caroline Fourest appelle une « peste de la sensibilité » dans son livre Génération offensée (Grasset, 2020).

Ce sera comment, après?

Mychèle Fortin 23037

À peine quelques semaines entre le "il y a un méchant virus en Chine" et la "distanciation sociale", entre les rassemblements limités à 250 personnes et le confinement. «Ce n'est pas l'espèce la plus forte qui survit, ni même la plus intelligente. C'est celle qui s'adapte le mieux au changement » écrivait Darwin.

RSS
12345

Navigation du site


Categories

Back To Top