Skip Navigation

Zenon Park : la main verte pour la bonne cause

Zenon Park : la main verte pour la bonne cause
1177 of views

Le 6 juin, Zenon Park a accueilli sa troisième vente de plantes annuelle organisée par l'Association fransaskoise de Zenon Park (AFZP). L’événement a permis aux amateurs de jardinage de la région d’acheter et vendre des plantes, mais aussi de contribuer à la création d'une route historique dans le village.

Les fonds récoltés lors de cette journée, soit environ 350 dollars, seront entièrement consacrés au projet de route historique de Zenon Park.

Myriam Perrault, directrice générale de l'AFZP, exprime sa satisfaction : « Ça s’est super bien passé, le centre communautaire était rempli de gens, le monde est venu avec ses plantes vertes et on a profité d’un partage de connaissances en jardinage. »

Favoriser la sécurité alimentaire

Environ 30 personnes, Fransaskois et anglophones, ont participé à cet événement convivial. Outre son aspect communautaire, la vente de plantes joue un rôle crucial dans la lutte contre le « désert alimentaire » auquel Zenon Park est confronté.

En effet, en milieu rural, l'accès aux produits alimentaires de base peut être un défi, nécessitant souvent des trajets de plus de 30 minutes en voiture pour atteindre la plus proche épicerie.

Une réalité que vit Myriam Perrault revenue vivre dans son village natal il y a quelques années. « On n’a plus de magasin depuis des années. Quand j’étais jeune, on avait deux épiceries, mais tout a fermé. »

Ainsi, plusieurs résidents ont commencé à cultiver leurs propres plantes, « et ceux qui ont eu du succès avec leurs plantes les donnent pour que d’autres puissent les acheter », se réjouit la résidente.

« Dans la région, le jardinage fait partie de notre patrimoine, poursuit Myriam Perrault, et avec la pandémie beaucoup de gens ont remis leurs mains dans la terre. C’est incroyable comment tu peux faire descendre ta facture d’épicerie avec le jardinage et éviter les déplacements longs et coûteux, c’est une façon de nourrir ta famille et de combattre l’inflation. »

Parmi les plantes proposées cette année figuraient des tomates, de la ciboulette, des asperges, des impatientes, des plantes d’intérieur exotiques, des piments, des courges, du tournesol, du romarin et de l’origan.

L'événement a également offert café et goûter, renforçant les liens entre participants dans une communauté où les espaces de rencontre se font rare.

Soutenir le patrimoine local

Le projet de route historique, auquel les fonds de la vente sont destinés, vise à mettre en lumière les entreprises et coopératives qui ont marqué l’histoire de Zenon Park, depuis l’époque des pionniers jusqu’aux années 1960.

« Maintenant, on a pas mal tout de prêt, il nous reste juste à installer les derniers points d’intérêt. On espère pour la Saint-Jean que tous les panneaux seront là », précise la directrice de l’association locale.

Le projet, initié par le comité Vive Zenon Park de l’AFZP, cherche à préserver l’histoire locale et à attirer les visiteurs pour découvrir le petit village qui compte 300 habitants, en incluant les fermes environnantes.

Il faut dire que Zenon Park n'est pas épargné par les défis du déclin rural. En atteste encore récemment la fermeture de la caisse populaire locale pendant la pandémie.

« Toutes ces choses ont un impact sur la communauté, déplore Myriam Perrault. Pour déposer de l’argent, je dois maintenant m’organiser pour aller dans une autre ville. »

« L’exode rural touche toutes les communautés, et Zenon Park n’est pas exempté. Mais dans les dernières années, on a vu des jeunes qui sont revenus, comme moi ! Ça ferait du bien si on pouvait avoir un magasin ou d’autres entreprises », espère la jeune femme, bien décidée à revitaliser sa communauté.

Pour plus d’informations sur le projet de route historique de Zenon Park, rendez-vous sur ce lien.