Close

Communautaire

Une soirée mouvementée à l’Assemblée Générale Annuelle de l’Assocation canadienne-française de Regina

Présidence, direction et CA de l'ACFR

Présidence, direction et CA de l'ACFR

Photo : Marie-Pier Boilard

Le 4 septembre 2014 à 19 h s’est tenue la 50e Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR), dans la salle de formation du Carrefour Horizons. Une soixantaine de personnes sont venues assister à la rencontre afin de connaître la situation de l’ACFR et d’échanger sur les orientations futures de l’organisme.

 

Parmi les principaux points traités à l’ordre du jour, on a d’abord procédé au rapport du conseil d’administration (CA), représenté par le président Siriki Diagabaté, la secrétaire-trésorière Isabelle Nkapang Djossi ainsi que les membres sortants Sara Maria Daubisse et Marc Drolet. Le président a commencé par remercier l’apport considérable des bénévoles tout au long de l’année et a partagé les difficultés rencontrées par les membres du CA et les employés. Il a également profité de l’occasion pour souligner le 50e anniversaire de l’ACFR, qui aura lieu en 2015. La directrice générale Jessica Chartier a ensuite enchaîné avec son propre rapport, où elle a pu présenter les nouvelles activités organisées et le succès qu’elles ont obtenu et faire mention de l’augmentation générale du taux de fréquentation pour plusieurs activités par rapport à l’année précédente. 

 

À l’étape de l’adoption du rapport financier de 2013-2014, la discussion est devenue beaucoup plus tendue, plusieurs questionnant certaines des dépenses ayant été effectuées et l’absence de bilan détaillé par projet, qui constituait l’une des propositions qui avait été adoptée lors de l’AGA de l’année précédente. « Je ne peux pas prendre de décisions sans avoir de détails sur les dépenses des différents projets », s’est indignée Marie-France Kenny, membre de l’assistance. La secrétaire-trésorière du CA, Isabelle Nkapang Djossi, a répondu qu’il leur avait été impossible de le faire pour le rapport de 2013-2014, mais a assuré que ce serait fait pour le prochain rapport. Vu le mécontentement de beaucoup de gens dans l’assistance, Alpha Barry, le vérificateur-comptable de l’organisme, a lancé la proposition de présenter les états financiers et procès-verbaux sur le site web de l’ACFR afin que tous puissent les consulter. Sa proposition a été adoptée à l’unanimité. 

 

Puisque la discussion sur les états financiers s’éternisait, la présidente de l’assemblée, Madame Francine Proulx-Kenzle a dû ramener les gens à l’ordre afin de procéder à l’adoption du rapport financier. On est donc passé à la modification des statuts et règlements, où trois propositions ont été étudiées. La proposition de Marc Drolet visant à diviser les postes de secrétaire et trésorier au sein du CA a alors été adoptée. À l’opposé, la proposition de Sara Maria Daubisse concernant l’ajout de membres « Amis » de l’ACFR, qui recevraient des avantages en échange de dons à l’organisme, a été rejetée par l’assemblée, sous prétexte que la proposition était encore à travailler. Frédéric Dupré a ensuite enchaîné avec sa proposition concernant la composition et la durée des mandats du conseil d’administration. Ce dernier a proposé que le Conseil d’administration soit composé au maximum de deux membres employés par la même organisation, que le poste de président ne soit pas assumé par une personne occupant un poste de cadre supérieur dans une autre organisation et que le CA soit composé d’au moins un représentant de la famille et de la petite enfance, un représentant de la jeunesse, un représentant de l’éducation fransaskoise et un représentant de l’éducation en immersion française. M. Dupré a également suggéré que les mandats soient d’une durée de deux ans, que les membres entrent en fonction immédiatement après leur élection à l’assemblée annuelle et que l’ancien CA assume ses responsabilités jusqu’à la tenue de la première réunion du nouveau Conseil d’administration. Cette proposition a rapidement soulevé les réactions dans l’assistance. « Je fais confiance aux membres qui sont élus par l’Assemblée », s’est exclamé Marie-France Kenny. « Ce ne sont pas leur organisme que ces gens représentent mais leur intérêt pour la francophonie ». Le président du CA, M. Siriki Diagabaté, a enchaîné en disant : « Cette proposition va détruire notre communauté ». Monsieur Dupré a finalement choisi de retirer sa proposition.

 

Étant donné l’heure tardive et le nombre de points restants à traiter, l’un des membres de l’assemblée a proposé la modification de l’ordre du jour de sorte que les autres points importants soient traités au cours d’une assemblée générale extraordinaire, ce qui a été adopté. 

 

On a ensuite conclu la soirée par les élections des nouveaux membres du CA, afin de combler les cinq postes disponibles. Les membres sortants, Sara Maria Daubisse, Marc Drolet, Rémi et Julie Lemoine, ainsi que François-Régis Kabahizi ont ainsi été remplacés par les nouveaux membres élus par l’Assemblée : Jean de Dieu Ndayahundwa, Jean-Marie Allard, Sophie Duranceau, Majid Benjelloun et Willy Barraud.

 

L’assistance a semblé satisfaite des résultats du vote. « Les membres élus ont l’air compétents et dynamiques », a estimé Francis Potié, directeur général de l’Assemblée communautaire fransaskoise.

Imprimer
16860
 

Navigation du site


Categories

Assemblée communautaire fransaskoise

Nouvelles de l'ACF

20 janvier 2022/Auteur: Assemblée communautaire fransaskoise/

Nomination à l'Assemblée des députés communautaires

Les postes au Conseil exécutif, les nominations au sein des différents comités ainsi qu’à la tête des secteurs ont été confirmés pour 2021-2022.

14 décembre 2021/Auteur: Assemblée communautaire fransaskoise/

Étude sur l’immigration francophone par le CLO

«Triste bilan », déplore Denis Simard

6 décembre 2021/Auteur: Assemblée communautaire fransaskoise/
RSS
1345678910Dernière
Back To Top