Close

Communautaire

Fin de l’histoire pour la Bouquinerie Gravel
Marie-Lou Bernatchez

Fin de l’histoire pour la Bouquinerie Gravel

Fondée en 1981 par l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG), l’unique librairie francophone de la Saskatchewan a fermé ses portes le 31 décembre 2022 après 42 ans d’existence.

« Il faut bien prendre notre retraite un jour et passer le flambeau à des plus jeunes », exprime avec humilité Maria Lepage, co-propriétaire de la bouquinerie et actuelle présidente de l’ACFG. « Ça faisait plusieurs années qu’on pensait à vendre et on attendait le bon moment », complète-t-elle.

L’histoire de la bouquinerie est une histoire d’amitié et de passion. Fondée en 1981 par l’ACFG et hébergée dans le Centre culturel Maillard pendant plusieurs années, la petite entreprise est vendue en 1996 à Maria Lepage, Pauline Vézina et Annette Labelle. En 2004, la bouquinerie déménage enfin sur la rue principale (Main Street) au numéro 606.

Image
La Bouquinerie Gravel à Gravelbourg a fermé ses portes le 31 décembre 2022. Crédit : Radio-Canada / Gabrielle Lizée-Prynne

Pendant une quinzaine d’années, les propriétaires ont parcouru infatigablement les routes de la province pour apporter des livres jusque dans les écoles francophones lors de salons ambulants.

« Il fallait sortir de Gravelbourg pour rejoindre les gens de partout », précise Pauline Vézina. Cette dernière indique que ces tournées prenaient plusieurs mois à préparer et exigeaient plusieurs semaines sur la route, représentant également une partie importante du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Une lourde perte

Jean Hébert, résident de Gravelbourg depuis plusieurs années, se désole de la fermeture du commerce francophone. « Chaque année, nous allions chercher des livres en français pour les enfants à Noël. Cette année, nous avons acheté une boîte remplie de livres, car nous savions que la librairie fermait. »

Image
Le Salon du livre de Regina en 2015 Crédit : Jean-Pierre Picard

Ce dernier n’est pas le seul à s’inquiéter de la disparition de la bouquinerie. « C’est triste de voir que nous perdons un autre magasin à Gravelbourg, surtout un qui est francophone », partage Shannie Boudreault, qui vit dans le village depuis près de 10 ans. « Je comprends pourquoi cette fermeture a lieu et Maria et Henri Lepage sont des gens merveilleux », précise-t-elle.

À la difficulté de faire vivre et survivre les librairies, qui plus est en français et en milieu minoritaire, s’est ajoutée la pandémie, donnant du fil à retordre aux commerçants.

Malgré tout, une lueur d’espoir subsiste, puisque Maria Lepage est en négociation avec des distributeurs afin de continuer la vente de livres. « Nous en avons approché plusieurs, confie-t-elle, j’ai espoir que les gens de la province pourront continuer d’acheter des livres en français. »

Image
Maria et Henri Lepage lors d'un salon du livre en 2014 Crédit : Archives L'Eau vive

Si l’établissement a déjà été vendu, un inventaire de livres neufs et usagés reste disponible. « L’inventaire est en vente et il est possible de faire des achats en communiquant avec nous », souligne Maria Lepage. Et de préciser : « Les nouveautés sont à moins 35 %. »

En définitive, les co-propriétaires affirment avoir apprécié leurs expériences et leurs rencontres au fil des années à la tête de la bouquinerie et tiennent à remercier tous les clients pour leur appui. « On ne regrette rien, tenir cette bouquinerie nous a permis d’avoir beaucoup de plaisir », retiendra Maria Lepage.

 Une chronologie de la Bouquinerie Gravel

(Avec les informations de Jean Hébert)
1980 : l’Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC), en partenariat avec la Librairie Le Carrefour d’Edmonton, ouvre plusieurs kiosques dans les communautés francophones de la Saskatchewan, entre autres à Gravelbourg. Cette expérience ne dure qu’un an.
1981 : fondation de la Bouquinerie Gravel au Centre culturel Maillard de Gravelbourg
1987 : Pauline Vézina, Gisèle Beaudry et Margot Michaud travaillent comme bénévoles à la librairie.
1996 : vente de la bouquinerie aux Entreprises AMP, dont les propriétaires sont Annette Labelle, Maria Lepage et Pauline Vézina.
2002 : Annette Labelle se retire du groupe.
2004 : Maria Lepage et Pauline Vézina achètent un édifice sur la rue principale de Gravelbourg (606 Main Street).
2019 : fin des tournées de la librairie dans les régions. La bouquinerie demeure rentable grâce à sa concession de dépôt Sears, la vente d’eau Culligan et la location d’espaces.
2022 : fermeture de la bouquinerie

 

Imprimer
346
Back To Top