Skip Navigation

Élections : une victoire libérale bien vue par les Fransaskois ?

30638 of views

Balises

L’élection du Parti libéral et de Justin Trudeau le 19 octobre devrait être bien vue par la communauté fransaskoise, même si certains experts de la francophonie canadienne pensent que le dauphin est peu intéressé par le dossier des langues officielles.

Pourquoi les Fransaskois devraient-ils se réjouir devant cette majorité libérale? D’abord, elle garantit un minimum de quatre années de stabilité qui ne serait pas possible si libéraux, conservateurs ou néo-démocrates avaient formé un gouvernement minoritaire. Ensuite, la défaite du Premier ministre Harper pourrait présager un retour de la démocratie à la Chambre des communes et une plus grande transparence dans les affaires du gouvernement. Enfin, les Libéraux ont toujours été plus ouverts aux dossiers de la francophonie canadienne et à ceux des arts et des artistes que l’a été le gouvernement Harper depuis dix ans.

La communauté fransaskoise sera sûrement intéressée de voir dans quel état le nouveau gouvernement trouvera les finances publiques quand il sera assermenté le 4 novembre prochain. Car si l’on découvre que le gouvernement Harper a laissé un énorme déficit, plutôt que le surplus qu’on nous avait promis au printemps, l’appui financier aux communautés de langues officielles pourrait à nouveau demeurer gelé au niveau de 1995.

En effet, les francophones de Saskatchewan fonctionnent encore en 2015 avec des budgets équivalents à ceux d’il y a vingt ans. Souhaitons que le nouveau pouvoir accepte d’augmenter ce financement, comme il devra le faire pour les Premières Nations, pour les services de santé, pour les aînés et ainsi de suite. Mais, si les finances sont abracadabras, la société canadienne entière sera perdante.

Stephen Harper s’est vanté pendant trois mois de campagne d’avoir réduit les taxes, assurant que les Canadiens étaient mieux placés que les gouvernements pour dépenser l’argent public.

Tout le monde aime recevoir une diminution sur ses impôts. Toutefois, comme Canadiens, nous avons été gâtés par des programmes sociaux en santé, en éducation, etc. Dix ans de gouvernement Harper veut dire que ces programmes sociaux sont aujourd’hui menacés. Les lignes d’attente pour des chirurgies ou dans les salles d’urgence sont le résultat des 36 milliards de dollars de réduction des programmes de santé par le pouvoir Harper.

En éducation, on parle aujourd’hui de « user fees » pour les repas à l’école. Voilà certains des problèmes occasionnés par des gouvernements qui cherchent à se faire élire et réélire en réduisant les taxes.

Voilà ce que Justin Trudeau et son nouveau gouvernement majoritaire aura à adresser après le 4 novembre, alors qu'on connaîtra la composition du conseil des ministres libéral.

 

Articles connexes

Patrimoine et Langues officielles : Mélanie Joly succède à Shelly Glover

OTTAWA – Le hasard fait parfois bien les choses. Le premier ministre canadien nouvellement...

Lire la suite

Justin Trudeau présente son nouveau cabinet

Le conseil de ministres de Justin Trudeau comptera 30 ministres, 15 femmes et autant d'hommes....

Lire la suite

Les elections et le deficit democratique

Le 19 octobre, les électeurs ont élus 184 députés libéraux,...

Lire la suite

Après l’élection, les étudiants donnent leur vision et prévisions

REGINA - En 3e année au Département d'études francophones et...

Lire la suite

Les élections et L'Eau vive: pas de quoi sauter de joie

Justin Trudeau représente peut-être de meilleurs lendemains pour les francophones....

Lire la suite

Les Canadiens se tournent vers Trudeau et les libéraux

Les électeurs canadiens ont exprimé leur désir de voir un changement de...

Lire la suite

Pour l'ACF, Trudeau c’est un vent d’espoir

REGINA - Françoise Sigur-Cloutier, présidente de l’Assemblée...

Lire la suite

La démocratie reste à venir même en Occident...

Au moment de lire ceci, vous avez probablement exercé votre droit de vote. Vous avez...

Lire la suite

Résultats du vote en Saskatchewan

Détails des résultats dans les circonscriptions saskatchewannaises suite aux...

Lire la suite

Quelques infos « non officielles » sur les trois chefs

Alors que les électeurs sont sur le point de faire leur choix, il est toujours pratique...

Lire la suite