Close

Saskatoon coupe les ponts avec les pigeons

Faucon Pelerin

Faucon Pelerin

Le faucon pèlerin, un prédateur naturel du pigeon.

Photo : Arthur Béague

L’Homme est décidément un drôle d’oiseau ! Capable de parcourir des milliers de kilomètres pour voir un animal, il est capable de dépenser tout autant d’énergie pour se débarrasser de ceux qu’il a autour de lui.

La ville de Saskatoon vient d’ordonner la destruction de 1500 pigeons tenus responsables de la dégradation des infrastructures urbaines. Tour d’horizon de cette relation qui n’a pas toujours été si conflictuelle.

Ça avait pourtant si bien commencé…

L’ancêtre du pigeon domestique, le pigeon de roches, est arrivé d’Asie, attiré par les cultures humaines. Dès l’Antiquité, le pigeon va être utilisé par les Egyptiens, puis les Romains et les Grecs, pour ses excellentes capacités à revenir après avoir parcouru des centaines de kilomètres. Messager pour les campagnes de guerre ou pour le commerce, il s’agit vraisemblablement de l’animal domestique le plus ancien. Et puis, il ne faut pas se le cacher, il se mangeait bien avec un bon « côtes-du-Rome ».

L’élevage suit alors une croissance exponentielle, les pigeonniers sont partout et de plus en plus grands. Véritable signe extérieur de richesse, cette belle cohabitation n’a de cesse que de croître pendant des siècles jusqu’à la Seconde Guerre mondiale où les pigeons tiendront un rôle capital dans l’espionnage et la transmission des messages. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin.

Une guerre lancée contre le symbole de la paix

Épervier brun

Épervier brun

L'épervier brun, un allié contre la surpopulation du pigeon biset feral

Photo : Arthur Béague

Aujourd’hui, les pigeons cohabitent toujours avec nous mais nous ne les observons plus. Lorsqu’ils nous arrivent de poser les yeux dessus, nous voyons un animal sale, moche, et à l’intelligence plus que limitée. Il est vrai qu’il n’a plus son plumage d’antan, les multiples croisements au cours de l’Histoire ayant eu raison de lui.

Notre pigeon domestique n’est plus, il est « féral ». En d’autres termes, c’est une espèce domestique qui est retournée à l’état sauvage. Espèce opportuniste, elle a toujours évolué au contact de l’Homme et elle a aujourd’hui colonisé tous les continents. Stratégie drôlement efficace pour un simple d’esprit.

Certes, son intérêt est moins grandissant depuis que la poste est en place, mais le véritable problème est ailleurs… Il vient de ses déjections ! Et ça commence à nous faire chier ! En effet, les surpopulations de pigeons dans les grandes villes entraînent un problème majeur : l’accumulation de fientes. Insalubrité, transmission de maladies, dégradation des infrastructures… La liste est longue et Saskatoon vient d’en rajouter une couche.

Depuis son ouverture en 1966, le Senator Sid Buckwold Bridge a accueilli bon nombre de ces volatiles. Mais à quel prix ! 348 tonnes de fèces de pigeons s’y sont accumulées, menaçant directement la structure du pont à long terme. La ville de Saskatoon a donc opté pour la manière forte : exterminer 1500 pigeons ! (Sources : thestarphoenix). Mais suite à cette décision drastique se pose forcément la question de l’éthique.

Des solutions durables existent pour réguler la surpopulation et bon nombre de pays les ont déjà adoptées. En effet, en France et en Italie il est strictement interdit de nourrir les pigeons en ville sous peine de risquer une lourde amende. Une mesure que la ville de Kirkland Lake, dans le Nord de l’Ontario, a décidé d’adopter en septembre dernier (Sources : Radio-Canada).

La végétalisation des espaces urbains favorisant l’apparition d’espèces concurrençant le pigeon ou la construction de structures empêchant l’établissement des colombidés sont autant de mesures durables qui ont déjà fait leur preuve par le passé.

La relocalisation ou l’utilisation de fauconniers dans certaines villes, aéroports ou stades de tennis a également été balayée d’un revers de main par la ville de Saskatoon jugeant la population trop importante pour que de telles mesures soient efficaces. Alors quid de l’avenir mortuaire de ces pigeons ?

La lourde tâche va être confiée à des experts en gestion animale qui devront se conformer à l’Association canadienne des médecins vétérinaires sur l’euthanasie qui a affirmé que la méthode devra causer le moins de douleur et de détresse possible à l’animal.

Espérons au moins que l’utilisation de produits tels que l’Avitrol, produit avicide ayant la propriété de tuer des oiseaux dans ce qui s’apparente à des crises d’épilepsie, soit proscrit. Ce moyen, toujours légal au Canada, est utilisé pour se débarrasser d’animaux considérés nuisibles, bien qu’il représente une menace directe pour les prédateurs naturels du pigeon comme le faucon pèlerin ou l’épervier brun (Campbell, 2006).

En espérant que les pigeons reçoivent ce message à temps…

Imprimer
6357

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

La francophonie de l’Ouest menacée : «Sauvons Saint-Jean!»

La francophonie de l’Ouest menacée : «Sauvons Saint-Jean!»

L’Association canadienne-française de l’Alberta, soutenue par plusieurs associations, est partie en croisade pour défendre le Campus Saint-Jean dont l'avenir est menacé par d’importantes coupes budgétaires.

16 mai 2020/Auteur: Geoffrey Gaye – (Le Franco)/Nombre de vues (2289)/Commentaires (0)/
Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Le téléenseignement, une forme de théâtre expérientiel pour Colette George

Je me sens un peu plus animée durant mes leçons virtuelles. C'est comme si j'étais une comédienne dans une pièce de théâtre.

14 mai 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (2871)/Commentaires (0)/
Le téléenseignement, une expérience formatrice

Le téléenseignement, une expérience formatrice

J'ai eu le bonheur de vivre l'expérience de l'enseignement à distance il y a une douzaine d'années dans un autre contexte et cette expérience continue d'influencer l'utilisation que je fais de la technologie dans l'enseignement des mathématiques en salle de classe depuis ce temps.

1 mai 2020/Auteur: L'Eau vive/Nombre de vues (3170)/Commentaires (0)/
Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

Les jeunes de l’école Père Mercure au fait de l’actualité sanitaire

J’ai proposé à mes élèves un défi, non obligatoire : faire une capsule vidéo pour la salle de classe au sujet de la COVID-19. J’ai reçu 10 vidéos sur 13 élèves !

30 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3674)/Commentaires (0)/
Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Pénurie de juristes bilingues : la solution du côté de l’immersion ?

Le manque de juges, avocats, procureurs et greffiers bilingues en milieu minoritaire est une réalité de longue date. Mais l’immersion, de plus en plus populaire au pays, pourrait constituer une piste de solution.

14 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (3752)/Commentaires (0)/
Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

Les nouvelles écoles fransaskoises absentes du budget provincial

La construction de nouvelles écoles fransaskoises devra attendre

Dans son plan de dépenses de plus de 14 milliards de dollars, rien n’est prévu pour la construction des nouvelles écoles tant attendues par les Fransaskois.

9 avril 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (3447)/Commentaires (0)/
Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Le CÉF adopte le télétravail et le télé-enseignement

Depuis le 20 mars, les écoles fransaskoises sont fermées en raison de la pandémie de la COVID-19. Le personnel du CÉF opte désormais pour le télétravail et le télé-enseignement.

3 avril 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (3895)/Commentaires (0)/
École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

École à distance : Les élèves du CÉF ont hâte de se brancher

Les élèves du Conseil des écoles fransaskoises pourront suivre leurs cours en ligne dès le 6 avril.

3 avril 2020/Auteur: Sébastien Durand – Initiative de journalisme local – APF /Nombre de vues (4553)/Commentaires (0)/
Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF lance une application pour téléphone intelligent

Le CÉF a dévoilé, le 12 mars 2020 une a,pplication pour téléphone intelligent qui permettra aux familles et aux élèves d'avoir accès en tout temps à l'information dont elles ont besoin.

19 mars 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4044)/Commentaires (0)/
« Maman, je garde les enfants ! »

« Maman, je garde les enfants ! »

L’Association des parents fransaskois (APF) a offert un atelier sur la garde d’enfants en proposant aux jeunes âgés de 11 à 15 ans la formation Gardiens avertis à Saskatoon le 15 février, à Regina le 22 et à Prince Albert le 29.

12 mars 2020/Auteur: Leslie Garrido Diaz – Initiative de journalisme local – APF/Nombre de vues (3020)/Commentaires (0)/
Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Le Collège Mathieu formera la relève journalistique dès l’automne

Les inscriptions pour le programme de journalisme en français du Collège Mathieu sont finalement ouvertes. 

29 février 2020/Auteur: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local - APF/Nombre de vues (4782)/Commentaires (0)/
Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Un nouvel examen de certification pour les infirmières

Plusieurs intervenants francophones espèrent qu’un nouvel examen devienne une alternative à l’examen d’agrément national pour les infirmières qui est, depuis 2015, le seul examen obligatoire pour être certifié infirmière au Canada, exception faite du Québec et du Yukon, mais dont la traduction fait l’objet de critiques.

28 janvier 2020/Auteur: Marc Poirier (Francopresse)/Nombre de vues (4390)/Commentaires (0)/
La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

La bienveillance à l’honneur à l’école Ducharme

Les 80 élèves de l’école Ducharme de Moose Jaw ont fait preuve de bienveillance au cours des mois de novembre et décembre 2019.

27 janvier 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (4214)/Commentaires (0)/
La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

La réussite des enfants au coeur du congrès des parents fransaskois

SASKATOON - L’Association des parents fransaskois (APF) a tenu son symposium le 26 octobre autour du thème « Être parent en 2019 ».  L’événement a rassemblé 128 participants.

1 décembre 2019/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (5523)/Commentaires (0)/
Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Les élèves fransaskois honorent la mémoire des anciens combattants

Survol des activités organisées par les écoles fransaskoises pour souligner le jour du Souvenir.

29 novembre 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/Nombre de vues (6406)/Commentaires (0)/
RSS
245678910Dernière

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Mise à jour du plan de reprise des activités du CÉF

Le 11 août 2020 Bonjour chers parents et tuteurs, À la lumière des plus récentes informations communiquées par les autorités provinciales, le CÉF a procédé à une mise à jour de son plan de reprise des activités. Cette mise à jour comprend des...
12 août 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Plan de déconfinement du CÉF en vue de la rentrée 2020-2021

Le 4 août 2020 Bonjour chers parents et tuteurs, Nous espérons que vous profitez bien de la saison estivale et que vous avez pu passer de bons moments en famille, malgré cette situation inédite que nous vivons actuellement. En collaboration...
4 août 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Nouvelles affectations aux postes de direction et direction adjointe d’école

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) annonce de nouvelles affectations à des postes de direction d’école et direction adjointe pour la rentrée 2020-2021.
3 juillet 2020/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
245678910Dernière

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Back To Top