Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

La fin du trajet pour deux aventuriers hors pair

Auteur: Dominique Liboiron/17 novembre 2017/Catégories: Tourisme et plein air, 2017

Dale Sanders

Dale Sanders

Dans le but de sensibiliser les gens au niveau du diabète juvénile et de ramasser des fonds pour combattre cette maladie, Dale Sanders a parcouru tout le Mississippi en canot. La somme qu’il a prélevée dépasse les 25 000 $. Sa nièce Anna, à droite, est atteinte du diabète.
Photo: Dominique Liboiron
Depuis le printemps, je partage avec vous l’histoire de deux aventuriers qui tentent chacun de traverser leur pays. Il s’agit de Mike Ranta, qui parcourt le Canada en canot, et de Dale Sanders, un homme de 82 ans qui traverse les États-Unis à pied. Les deux ont terminé leur voyage, mais seulement un d’entre eux est arrivé à destination.

« C’est euphorique ! » déclare Dale Sanders. Il dit que le sentiment de compléter tout le sentier des Appalaches, soit une distance de 2 180 miles ou 3 508 kilomètres, l’éblouit. Dale Sanders a commencé son aventure à la mi-mars et l’a finie le 26 octobre.

Le sentier des Appalaches serpente entre les états américains de la Georgie au Maine. Des millions de gens marchent sur des sections du sentier montagneux chaque année, mais moins de 3 000 procèdent sur toute sa longueur.

D’autres personnes plus âgées que Dale Sanders ont complété le sentier, entre autres un homme qui était 10 ans plus vieux, mais il lui a fallu quatre décennies pour mettre le pied sur toute la longueur de la piste. Dale Sanders a franchit tout le sentier des Appalaches du début à la fin en une seule saison de randonnée, ce qui lui a valu un record parmi les aînés. Il est la personne la plus vieille à franchir le sentier en une saison.

Dale Sanders confie qu’il se sentait découragé par bout, assez même qu’il avait parfois le goût d’abandonner son voyage. Cependant, les autres randonneurs qu’il croisait en cours de route, surtout ceux dans la vingtaine, lui ont remis le vent dans les voiles. « Je ne peux pas compter le nombre de jeunes qui ont dit, “Je veux être pareil comme vous quand j’aurai votre âge.” »

Selon lui, cet encouragement est le secret qui explique comment il a pu résister à son désir de lâcher – Dale Sanders ne voulait pas décevoir les jeunes qui l’encourageaient.

Même s’il vient tout juste de compléter un périple d’envergure hors pair, Dale Sanders pense déjà à son prochain défi. En 2019, il souhaite descendre en canot la rivière Missouri, le plus long cour d’eau en Amérique du nord. La rivière Missouri s’étale sur 2 341 miles ou 3 767 kilomètres.

En 2015, Dale Sanders a parcouru tout le fleuve Mississippi en canot afin de prélever des fonds pour la recherche scientifique au niveau du diabète juvénile, une condition dont sa nièce est atteinte. Il est également la personne la plus vieille à avoir complété tout le fleuve Mississippi.

Ce sont ses aventures qui le gardent en vie, confie-t-il. Dale Sanders partage que s’il « s’assoit dans une chaise berceuse » pour sa retraite, il ne vivrait pas longtemps. « Je veux jouir de la vie, » dit-il.

Voyage interrompu

Mike Ranta en était à sa quatrième traversée du Canada en canot, mais l’aventurier d’Atikokan en Ontario a interrompu son voyage le 8 octobre. Il avait commencé son exploit à Bella Coola, en Colombie-Britannique, le 1er avril et venait de compléter le lac Supérieur lorsqu’il a arrêté.

L’homme de 45 ans était accompagné de son chien Spitzii, un spitz finlandais âgé de 9 ans. Le duo pensait terminer la traversée du Canada en honneur du 150e anniversaire du pays le 31 octobre, à Dominion Beach en Nouvelle-Écosse. Par contre, les deux se sentaient épuisés après 190 jours de canotage. Pour ne pas mettre en péril sa santé ni la santé de Spitzii, Mike Ranta a décidé de mettre fin à son voyage à Killarney, en Ontario, un village situé sur la côte nord du lac Huron.

Mike Ranta a annoncé sa décision sur Twitter, « Ma préoccupation principale est Spitzii et il indique qu’il en a eu assez ! Je vais donner à ma vieille carcasse le temps de guérir et de planifier un autre voyage ! »

Imprimer

Nombre de vues (2839)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top