Close

Le point sur le RIF - Chronique du Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan

Une formation pour briser l’inconfort sur le racisme

Une formation pour briser l’inconfort sur le racisme

Auteur: Emmanuel Masson/8 avril 2021/Catégories: Organisme, ACF - Assemblée communautaire fransaskoise, CAFS - Communauté des Africains Francophones de la Saskatchewan, CCF - Conseil culturel fransaskois, Cité universitaire francophone, SHS - Société historique, Société, Minorités visibles

Qu’est-ce que le racisme systémique et la discrimination ? Quelles sont ses conséquences psychologiques et sociales ? Dans le cadre d’une nouvelle formation offerte gratuitement à la communauté au mois d’avril, le docteur Abdoulaye Yoh répond à ces questions épineuses et propose aux Fransaskois de confronter les idées reçues sur le sujet. 

À l’automne dernier, l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS), le Conseil culturel fransaskois (CCF) et le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) s’étaient unis pour former le Partenariat provincial interculturel. 

Cette alliance avait pour but de trouver une solution aux problèmes persistants de racisme, de discrimination et d’intimidation dans la communauté fransaskoise. Après plusieurs mois de délibération, les organismes se sont finalement entendus sur un moyen de passer à l’action. 

En collaboration avec la Cité universitaire francophone de Regina, ce partenariat lance la formation Osons le mieux vivre-ensemble, une série d’ateliers thématiques portant sur les enjeux du vivre-ensemble en contexte de pluralité animés par Abdoulaye Yoh, docteur en éducation et directeur administratif au CÉF.

Ce dernier offre depuis plusieurs années ce genre de formations dans le cadre de cours à la maîtrise à la Cité universitaire. Depuis la mort de George Floyd en mai 2020, le professeur est davantage sollicité pour parler de racisme et de discrimination. En décembre 2020, le formateur avait fait une présentation à la Table des élus fransaskois qui avait été bien reçue, incitant le Partenariat provincial interculturel à offrir un contenu semblable à tous les membres de la communauté.

Une formation destinée à la communauté

Abdoulaye Yoh
Né en Côte d’Ivoire, Abdoulaye Yoh a étudié et vécu en France pendant 7 ans, puis vécu et travaillé à Montréal aussi pendant 7 ans. Éducateur de formation, il vit avec sa famille à Regina. Le Dr.Yoh est directeur de l’administration et des finances à la Cité universitaire de l’Université de Regina.

La formation dure deux heures et a lieu à dix reprises entre le 14 mars et le 30 avril 2021. Ces sessions sont offertes gratuitement aux employés, élus et bénévoles d’organismes fransaskois. Pour favoriser les échanges, le nombre de participants par session est limité à quinze.

Quatre ateliers ont déjà eu lieu au mois de mars, chacun avec un public différent. La première session, le 14 mars, avait regroupé les membres des conseils d’administration du CCF et de la Société historique de la Saskatchewan. La deuxième, le 18 mars, avait accueilli les employés de ces deux organismes. La première session ouverte au public, elle, a été offerte le 24 mars. 

Les formations sont offertes durant les heures de travail, en soirée ou en fin de semaine. De cette façon, les employés des organismes peuvent profiter de l’atelier dans le cadre de leur travail, alors que les élus et bénévoles peuvent y assister à des heures convenables.

Abdoulaye Yoh a en fait adapté la formation qu’il donne d’habitude à ses étudiants pour la communauté afin de mieux répondre aux besoins de celle-ci. « La communauté veut savoir comment trouver une solution à un problème spécifique, explique le docteur, dans leur vécu, dans leur communauté. » À ce jour, les formations ont attiré des gens de toutes les sections de la communauté : « Il y a une grande diversité géographique, d’âge, de genre et de nationalité dans le public », dit-il.

Briser les tabous

Le premier module de la formation s’intitule « Racisme, discrimination, et intimidation : et si on en parlait ? » La délibération a une place centrale dans la formation. Dès le début de la rencontre, les participants sont invités à songer à leurs propres expériences. À parler, entre autres, des moments où ils ont été victimes de racisme ou traités de racistes, et comment ils ont réagi. 

Abdoulaye Yoh explique « créer un climat sécuritaire » pour les discussions. En retour, il perçoit « beaucoup d’ouverture et de générosité de la part des participants ». En répondant à des questions ouvertes de manière sélective, les participants sont encouragés à parler de ces sujets délicats. L’animateur lance aussi des conversations sur les autres formes de discrimination, les privilèges et les moyens de lutter contre le racisme.

En plus des délibérations, l’atelier inclut une présentation informative sur le racisme. Ici, le but du docteur est de déconstruire les idées reçues et les préjugés concernant les différences de couleur de peau. Abdoulaye Yoh voit beaucoup de bénéfices à ces activités : « Je ressors nourri des discussions, les gens donnent de vraies histoires vécues », mentionne-t-il.

Pour s’inscrire et assister à la formation, les fransaskois peuvent s’inscrire en ligne

.

Imprimer

Nombre de vues (5309)/Commentaires ()

Back To Top