Close

Le point sur le RIF - Chronique du Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan

Bilan de l’année pour la Fédération des francophones de Saskatoon

Bilan de l’année pour la Fédération des francophones de Saskatoon

Auteur: Simb Simb/31 octobre 2019/Catégories: 2019, FFS - Fédération des francophones de Saskatoon, Communautaire, Saskatoon

SASKATOON - La Fédération des francophones de Saskatoon (FFS) a tenu son assemblée générale annuelle ce jeudi 24 octobre, dans les locaux du Collège Mathieu. Outre les classiques points d’une AGA, la rencontre a dévoilé la nouvelle planification stratégique de l’organisme et a étudié le rapport du comité de gestion du bâtiment Rendez-vous fransaskois.

La planification stratégique était au cœur de l’AGA. L’ancien plan arrivant à terme en 2019, le conseil d’administration de la FFS a voulu présenter une nouvelle version pour 2020-2024. Ce dernier milite pour plus de visibilité auprès de la majorité, notamment « en se rapprochant des écoles d’immersion française », précise Éric Lefol, directeur.

Même si la FFS reconnaît qu’elle y travaille déjà avec le festival Cinergie qui mobilise plus de 3 000 jeunes, la plupart issus des écoles d’immersion, elle entend cette fois engager les enseignants et familles de ces écoles. « Organiser des soirées de réseautage avec les enseignants, attirer les jeunes au carnaval d’hiver et à la Saint-Jean-Baptiste », suggère Éric Lefol. La nouvelle planification recommande aussi à la FFS de prendre part aux activités de grande envergure de la majorité linguistique.

La question épineuse du Relais

La FFS étant propriétaire du bâtiment du Rendez-vous fransaskois, ses états financiers sont consolidés. Ils se sont soldés par un surplus d’environ 50 000 dollars. En outre, il a été une nouvelle fois question d’inclure dans les états financiers une note qui reflète l’argent disponible dans le fonds du village urbain de Saskatoon, logé à la Fondation fransaskoise.

Cependant, la gestion du bâtiment, et plus précisément celle de la salle d’événements le Relais, est un problème. L’association veille à rehausser la valeur du bâtiment en prenant soin de sa rentabilité et, dans ce souci, le comité de gestion a recommandé que tous les espaces de l’immeuble soient loués. Mais, malgré sa location complète au mois, la FFS n’arrive pas à couvrir le prix qu’elle doit débourser par unité de surface. Ainsi, la FFS est déficitaire quand elle paye le loyer du Relais au bâtiment. Ce déficit s’annule toutefois dans les états consolidés.

Le Relais demeurant très important pour la communauté, les membres du comité de gestion ont conclu que l’espace de la salle de conférence pourrait être reconverti en bureaux avant de toucher à l’espace du Relais en tant que tel. Mais ceci devra attendre du financement.

Un nouveau programme d’activités récréatives

Le projet FrancoForme, qui offre tous les trois mois des tournois sportifs en soccer, balle molle, volleyball, curling et basketball, se poursuivra avec la tenue d’un tournoi de volleyball en novembre, puis de curling en février 2020, et de basketball au printemps 2020. Une diversification d’activités qui a pour but de « lever des fonds à travers l’inscription des équipes, et d’attirer des jeunes francophones ou anglophones dans un contexte d’amusement francophone », indique Cédrine Plongeur, agente de coordination et promotion.


Un conseil d’administration renouvelé

Le conseil d’administration de la FFS enregistre trois départs, deux nouvelles entrées et des mutations de responsabilité, entraînant un déficit d’un membre. Autrement dit, huit postes sur neuf sont comblés à l’heure actuelle, à savoir : la présidence (Dustin McNichol), la vice-présidence (Bertrand Giroux), la trésorerie (Martin Côté), le secrétariat (Mariève Émard), conseiller 1 (Scott Bell), conseiller 2 (Guillaume Taillefer) conseiller 3 (Camille Matheson), conseiller 4 (Samuel Ferré). Il reste un poste de conseiller à pourvoir.

Imprimer

Nombre de vues (951)/Commentaires ()

Theme picker

Back To Top