Close

en quelques mots

 

 

Michel Vézina
/ Categories: En quelques mots

La saison des AGAs

Le printemps amène le retour de plusieurs espèces d’oiseaux. Les fermiers se préparent pour les semences qu’ils mettront en terre très bientôt. Et les derniers amas de neige ne seront bientôt plus qu’un souvenir.

Mais dans la vie démocratique de la communauté fransaskoise, le printemps amène la ritournelle des assemblées générales annuelles dans le monde associatif. Aucun organisme incorporé auprès des instances gouvernementales, à quelque niveau que ce soit, n’y échappent.

En vue de ces rencontres, il faut préparer toutes sortes de rapports : rapport de l’administration, rapport audité, budget, programmation; et sans oublier les élections. Chaque organisme a sa gouvernance. On retrouve différents modèles dans les associations fransaskoises : type associatif, type fédératif, type assemblée communautaire, parfois un type hybride (associatif et fédératif). Peu importe le modèle, ça prend des personnes dévouées pour assurer la bonne administration des organismes.

Il faut donc trouver des personnes qui seront prêtes à donner plusieurs heures de leur vie dans un poste ou l’autre. On appelle cela s’impliquer, et dans un sens plus large, faire de la politique. Cela veut dire souvent consacrer des soirées et des fins de semaines à délibérer sur toutes sortes de sujets; cela implique souvent de se déplacer en région, en province ou au national, selon le type d’organisme où l’on est impliqué. 

Le recrutement des bénévoles suppose déjà beaucoup de défis. Surtout qu’aujourd’hui, on ne s’implique plus du tout de la même façon qu’on le faisait il y a à peine quelques années. Les plus jeunes, surtout, aiment s’embarquer pour de courtes périodes dans des projets spécifiques.  Mais nos structures continuent de demander une implication plus longue. Et en plus, on ne comprend pas toujours le sens du mot « politique ».

Celui-ci a au moins trois grandes définitions : la vie dans une société organisée et développée; la structure et le fonctionnement d’une société; la pratique du pouvoir. Il s’agit ici de trois définitions très simplifiées. Chacune pourrait demander des pages et des pages d’explication. En général, les gens retiennent la troisième, celle concernant le pouvoir.

Accepter de remplir un poste dans une association, c’est accepter de vivre dans un cadre organisé; c’est accepter de participer à l’administration d’une structure; et c’est aussi accepter de pratiquer le pouvoir. Et pratiquer le pouvoir n’est pas nécessairement être à la présidence d’une organisation. Le simple fait de voter pour adopter une proposition fait partie de la pratique du pouvoir, qui influencera la structure et modifiera le cadre de la société dans laquelle on vit.

Accepter de s’impliquer dans une organisation, c’est accepter de réaliser qu’on ne sait pas tout et qu’on a beaucoup à apprendre. On aura l’occasion de rencontrer beaucoup de gens qui ont différentes expériences de la vie. On en ressortira changé à tout jamais. On aura fait évoluer la société, peut-être seulement un tout petit peu, mais un tout petit peu qui compte.

Alors, n’hésitez pas à vous impliquer dans une organisation, peu importe le niveau; l’organisme y gagnera et vous y gagnerez tellement! Ce qu’on en retire est dans la qualité de la vie que l’on aura contribué à apporter dans la communauté fransaskoise.

Print
906

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top