Skip Navigation

En quelques mots

Aire ouverte, une scène culturelle dématérialisée

3404 of views

Après deux ans de construction, l’espace virtuel Aire ouverte a inauguré sa carte du Canada et ses scènes culturelles francophones le 25 avril. Le Conseil culturel fransaskois (CCF) s’est joint aux célébrations du premier pays recréé virtuellement.

Lancé en mai 2021 par la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), l’environnement ouvert virtuel est dédié au réseautage et au télétravail et a été développé en réponse à la crise sanitaire.

Alors que la webdiffusion dominait les échanges pendant cette période difficile, une idée a émergé au sein de l’équipe de l’association pancanadienne.

« Sébastien Colin , l’idéateur et concepteur d’Aire Ouverte en 2021, a eu un coup de génie, relate Sven Buridans, gestionnaire de projets pour la FCCF, en pensant que les utilisateurs de la plateforme pourraient se créer leur avatar et se retrouver dans un espace commun. »

Une communauté pancanadienne

Si au départ la plateforme recréait seulement les lieux phares de la scène musicale québécoise, c’est tout le secteur des arts et de la culture francophone du pays qui prend aujourd’hui vie sur la toile.

« Quand les avatars se rapprochent ou s'éloignent, les caméras et les micros s’allument, explique Sven Buridans. Tu es connecté avec cinq, dix, cinquante personnes, et tu peux réseauter, papoter pendant que tu regardes un événement, et ça c'est absolument novateur ! »

La plateforme a beaucoup servi la scène musicale jusqu’à présent, mais les responsables du projet veulent amplifier son effet.

« On veut continuer à desservir les artistes, mais aussi les travailleurs du monde culturel, comme les centres culturels, les conseils des arts pour faciliter les rencontres et faciliter les présentations de vitrines d'artistes », ajoute Sven Buridans.

Un outil de réseautage

« Le CCF est heureux de faire partie de cette initiative », commente Elma Bos, directrice artistique et codirectrice générale du CCF.

« Notre équipe a été consultée dès le départ en amont de la création de la province virtuelle, poursuit la responsable. Dany Rousseau [codirecteur du CCF] a travaillé avec l'équipe d'Aire ouverte pour créer une version virtuelle de la Saskatchewan qui représente bien la province, avec les bureaux du CCF à Regina et Saskatoon. »

Jusqu’à ce jour, la plateforme a été bénéfique pour l’organisation selon la codirectrice : « Nous avons eu l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes, des artistes et des communautés, d'améliorer nos connaissances et nos liens avec la francophonie canadienne via la plateforme lors de plusieurs activités de lancement. Nous la considérons comme une opportunité de développement d'initiatives et de collaborations. »

Par ailleurs, plusieurs événements virtuels sont déjà à l’agenda du conseil culturel. « Le CCF se joindra à des initiatives tout au long de l'année, menées principalement par l'Alliance nationale de l’industrie musicale (ANIM) et l'Accélérateur TADA de la Fédération culturelle canadienne-française », complète Elma Bos.

En outre, « le CCF se concentre sur retisser des liens avec sa propre communauté fransaskoise, en alliant les rencontres présentielles et virtuelles, bien que la tendance se prête beaucoup plus à des rencontres humaines chaleureuses en personne ».

La codirectrice croit ainsi qu'Aire ouverte constitue un outil important pour le réseautage auprès d'autres organismes culturels à travers le pays, « un moyen de nous désenclaver et de faire rayonner la culture fransaskoise à l'échelle nationale ».

Comments are only visible to subscribers.