Skip Navigation

Monsieur le Commissaire, donnez un coup de fil à vos avocats avant qu’il ne soit trop tard

29820 of views

Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser.

Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser.

Photo: CLO (2014)
Depuis des mois on s’émeut devant la boucherie que subit la SRC/CBC. On se scandalise devant la réduction des effectifs et des moyens consacrés à la production. Les pétitions et groupes de discussion en ligne se multiplient mais l’ouvrage de démolition se poursuit, imperturbable.

On se console en se disant qu’il sera toujours possible de rebâtir un diffuseur public dynamique sur les décombres qu’aura laissé derrière lui le gouvernement Harper. Mais voilà maintenant que le PDG de la SRC/CBC, Hubert T. Lacroix, qui a hérité du mandat de « redéfinir » Radio-Canada/CBC, a décidé de démolir ce qui ne peut être rebâti.

Le réputé costumier de la SRC va tomber sous le couperet. Sur le site de l’Association des professionnels des arts de la scène du Québec (APASQ) on présente cette ressource comme suit : « Le Costumier de Radio-Canada vous offre en location les éléments d’une collection qui compte plus de 100 000 costumes, perruques et accessoires vestimentaires de toutes les époques, de l’Antiquité au temps futur. »

Il a fallu des décennies pour bâtir cette collection qui va faire l’objet d’une belle vente de garage. Mais de voir les gardiens du costume de Bobino perdre leur emploi a suscité une nouvelle vague d’indignation. À quoi bon s’indigner et remplir des pétitions?

Que peut-on faire? La machine conservatrice n’a que faire de la valeur culturelle, historique et symbolique de ce costumier et son démantèlement vient illustrer l’ampleur du massacre qui attend le diffuseur public dans les années qui viennent.

Monsieur Lacroix tente de nous rassurer en parlant du virage vers le futur. Vous remarquerez que tous ses discours ne parlent que de moyens de diffusion, de plateformes Web, de numérique etc. Rien sur le contenu. Bref on va s’assurer qu’un maximum de personnes ait accès à un minimum de qualité

Un reportage publié dans l’Eau vive plus tôt cette année faisait état que Graham Fraser, le Commissaire aux langues officielles, considérait la possibilité de poursuivre le gouvernement fédéral s’il ne fournit pas au diffuseur les moyens de remplir ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles.

Nous en sommes sans doute rendus là. Le service aux communautés de langues officielles, ce n’est pas uniquement la présence de journalistes sur place (pour un bulletin de nouvelles de plus en plus amputé de temps d’antenne), c’est également l’accès à une programmation culturelle de qualité.

Monsieur Fraser, je vous en conjure, donnez un coup de fil à vos avocats avant qu’il ne soit trop tard. 

Related articles

Dualité linguistique : une promotion défaillante

Le mandat du Commissariat aux langues officielles ne s’étend pas aux provinces. Cependant,...

Read more

Changer la Lois sur les langues officielles est une urgence - Raymond Théberge

SASKATOON - Le samedi 3 novembre dernier, lors du Rendez-vous fransaskois qui se déroulait à...

Read more

Une première visite en Fransaskoisie pour le Comité permanent des langues officielles

REGINA - Le 27 septembre dernier, à Regina, avait lieu une séance de consultations du...

Read more

Le mémoire du commissaire

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, déposera son propre mémoire...

Read more

La vision du nouveau commissaire aux langues officielles

L’ancien recteur de l’Université de Moncton se donne comme objectif que...

Read more

Le CLO en Cour fédérale « L’agent du Parlement a abdiqué à son devoir d’indépendance »

Chantal Carey résume la situation : « Le Commissariat s’oppose...

Read more

Madeleine Meilleur ne sera pas commissaire aux langues officielles

Madeleine Meilleur a retiré une épine du pied des libéraux en se...

Read more

Petite enfance: les communautés francophones ont besoin de plus de soutien

Dans son rapport "La petite enfance: vecteur de vitalité des communautés...

Read more

Radio-Canada supprime le Midi plus/Saskatchewan

Radio-Canada va supprimer les émissions quotidiennes de 30 minutes d’informations...

Read more

Changements à la SRC: un enjeu de communication

Chaque changement à Radio-Canada surprend et génère un tollé chez...

Read more

Langues officielles: au citoyen de monter la garde

Depuis dix ans le commissaire aux langues officielles  reçoit des plaintes et...

Read more

Radio-Canada en campagne

Radio-Canada est  facteur d’égalité linguistique au pays. Cela ne fait...

Read more

Cry me a river, Mr. Lacroix

I thought cynicism had some boundaries. It seems I was wrong. On September 10th 2015,...

Read more

SRC/CBC: un comité du Sénat rejette un financement stable et pluriannuel

OTTAWA _ Le comité sénatorial permanent des communications qui se penche sur...

Read more

Rapport sur le financement de Radio-Canada : le diffuseur public n'est plus en mesure de remplir son mandat fondamental

Les gouvernements du Québec et de l'Ontario ont dévoilé le rapport "Le...

Read more

Monsieur Harper, ne démantelez pas notre diffuseur d’état!

Vous êtes un si fier Canadien, monsieur Harper, et parfois vous êtes même un...

Read more

Le commissaire aux langues officielles à la rescousse de la minorité anglo-québécoise

Le commissaire aux langues officielles a fait faire de l’exercice à bien des...

Read more

Réduction de la durée du Téléjournal Saskatchewan

Dans un communiqué intitulé ironiquement Resserrer nos liens avec les...

Read more

Radio Canada réduira à 30 minutes certains bulletins d'information régionaux

OTTAWA - Radio-Canada a annoncé jeudi que ses bulletins d'information seraient...

Read more

Immigration francophone : Le déficit s’accentue

L’immigration continue d’être au centre des préoccupations des...

Read more