Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, November 20, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 20 November 2018

Laurent Desrosiers
/ Categories: Les timbrés, 2018

Une coopération
 incroyable

Les Timbrés

Un timbre à l'honneur du Tunnel sous la Manche

Un timbre à l'honneur du Tunnel sous la Manche

L`histoire nous prouve que les Français et les Anglais ne se sont pas toujours fait l’amour. Le premier exemple qui me vient à l’esprit pour me le prouver est la bataille de Hastings en 1066 où Guillaume le Conquérant et ses Normands ont vaincu le roi Herold. On a eu la Guerre de 100 ans qui a duré plus de 100 ans (1337-1453). C’est une guerre qui a mené Jeanne d’Arc au bûcher. Cependant, ces 2 nations se sont donné la main pour réaliser 2 grands projets de nos temps modernes. Le premier est le SST Concorde. On y reviendra dans une autre chronique. Le deuxième est le tunnel sous la Manche, inauguré le 6 mai 1994.

Naturellement, c’est un timbre de France qui m’inspire ce sujet. Ce timbre a été émis conjointement avec l’Angleterre avec cette différence : le timbre de France dit « Tunnel sous la Manche » tandis que celui d’Angleterre dit « Channel Tunnel ». Autrement, les vignettes sont les mêmes. De son côté de la Manche, le coq gallican donne la main au lion de la fière Albion de l’autre côté. Ils se félicitent d’avoir enfin connecté, après environ 120 ans de pourparlers, les îles britanniques à la terre ferme européenne.

Ce tunnel est une des grandes merveilles des temps modernes, selon l’American Society of Civil Engineers. De ses 50,5 km de longueur, 38 km sont sous les eaux de la Manche. Il est donc le plus long tunnel sous-marin au monde. Il se compose de 3 tunnels parallèles, 2 de chaque côté pour des trains à grande vitesse et un 3e entre les deux pour le service et les urgences. À chaque 375 mètres, un petit tunnel transversal raccorde les trois pour réduire le pistonnage dû au déplacement de l’air causé par le déplacement rapide des trains. Tout le transport routier s’effectue à bord de trains qui voyagent à 100 km/h la nuit et à 120 km/h le jour. Les incidents sont peu nombreux. Une panne d’électricité, en octobre 2016, a paralysé les trains et il y a eu une demi-douzaine d’incendies à bord de camions lourds.

Voilà quelques détails pour satisfaire votre curiosité. 

 

 

 

Print
1357

Navigation du site

Categories