Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, September 19, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 19 September 2018

Daniel Fontaine (EV)

Premier spectacle en Saskatchewan pour Lisa LeBlanc

Premier spectacle de Lisa LeBlanc en Saskatchewan

Premier spectacle de Lisa LeBlanc en Saskatchewan

Lisa LeBlanc en spectacle au Bassment de Saskatoon le 27 novembre 2014.
Photo: Éric Lefol (2014)
« Bonswar la Saskatoune! », Lisa LeBlanc s’est adressée à son public saskatchewannais pour la toute première fois avec un sourire, « welcome to our ‘franglish‘ show! » Et de la chanson d’ouverture jusqu’au rappel, Lisa LeBlanc et ses musiciens Maxime Gosselin (batterie) et J-P Hébert (guitariste-bassiste) ont su faire battre bien des coeurs et taper bien des pieds.  

Le jeudi 27 novembre dernier, l’artiste acadienne de renommée internationale a donné sa première prestation devant une foule saskatchewannaise à The Bassment de Saskatoon. Après Winnipeg, Saskatoon était le deuxième arrêt, en pleine tempête de neige, d’une tournée dans l’Ouest. « C’est ma première fois dans les Prairies. Les vraies! ». 

L’artiste fransaskoise Vaero a réchauffé le public en première partie avec du nouveau matériel (franglish aussi) qui a été bien apprécié par les gens présents.

Arrivée sur scène, devant une famille d’instruments, c’est par la mandoline que Lisa Leblanc décide de se présenter à son nouveau public, de très forte majorité bilingue. Et la mandoline séduit. Le son est entraînant, fort, rock country. Lisa Leblanc impressionne avec sa grande énergie sur scène (et celle de ses musiciens!) : elle sourit, elle gratte, elle saute, et ne semble pas transpirer.   

Elle se lance ensuite dans son grand succès J’sus pas un cowboy au bonheur de nombreux amateurs venus la voir et chanter les paroles. Cerveau ramolli vient ensuite et on constate que l’artiste Lisa LeBlanc qu’on entend à la radio est la même que celle qu’on entend en spectacle.  

Vaero en première partie de Lisa LeBlanc

Vaero en première partie de Lisa LeBlanc

Photo: Éric Lefol (2014)
Lisa chante ensuite une interprétation de Katie Cruel qui se trouve sur le nouvel album anglophone Highways, Heartaches, And Time Well Wasted. Elle revient en français avec une  interprétation de Ligne d’Hydro et The Waiting List. Kraft Dinner suit et on retrouve Lisa seule sur scène.

Lisa LeBlanc décrit son amour pour la Louisiane et s’ensuivent plusieurs chansons populaires cadiennes qui ont fait chauffer la piste de danse. 

Vers la fin de sa performance, Lisa LeBlanc a plaidé à toute la foule de chanter les paroles de son hymne-trash moderne Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde. au plus grand bonheur de plusieurs. 

Les quelque 270 personnes présentes ont applaudi longuement Lisa LeBlanc et ses musiciens et à son tour elle a remercié The Bassment et le public à Saskatoon pour leur accueil chaleureux.

Print
5945

Navigation du site

Categories