Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, September 18, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 18 September 2018

Dominique Liboiron

L’Éclipse : une expérience de plein air hors du commun

Quelques conseils photographiques

Il est possible d’observer une éclipse à travers un appareil photo si vous mettez un filtre devant la lentille. Ici, vous voyez l’éclipse dans le viseur de la caméra.

Il est possible d’observer une éclipse à travers un appareil photo si vous mettez un filtre devant la lentille. Ici, vous voyez l’éclipse dans le viseur de la caméra.

Photo : Dominique Liboiron

Éclipse, aurore, coucher du soleil; je prends pour acquis qui si vous êtes amateur de plein air vous êtes également éblouis par ces phénomènes célestes. Je me compte parmi vous. 

Et donc, amateurs de plein air, je prends également pour acquis que vous avez observé l’éclipse du 21 août. Nos expériences de plein air sont souvent dignes de photos et c’était certainement le cas lors de l’éclipse. Voici des conseils de photographie qui vous seront utiles lors d’une éclipse, soit du soleil ou de la lune, et pour tout autre phénomène dans le ciel. 

D’abord, je vous suggère de vous installer d’avance afin de vous assurer d’une bonne vue. De plus, utilisez un trépied afin d’éviter des images floues ou embrouillées. En me préparant pour l’éclipse, j’ai posé mon appareil photo sur un trépied, mais je ne l’ai pas pointé vers le soleil avant de couvrir ma lentille avec un filtre de casque de soudeur.

Le filtre est très foncé, un numéro 12, ce qui signifie qu’il bloque beaucoup de lumière. On suggère un numéro 14 pour visionner une éclipse, mais ce filtre-là est le plus foncé sur le marché et je n’ai pas pu en trouver. De toute façon, le 12 fonctionne bien. 

Pour poser le filtre devant ma lentille de 55 à 250 mm, j’ai eu recours à l’outil à tout faire – du ruban électrique. Le filtre en place, j’ajuste la lentille au zoom maximum de 250 mm afin de voir le plus possible la lune et le soleil. 

Je regarde l’heure. Il est 10h26, le spectacle commence. Déjà quelques minutes plus tard, une toute petite tranche de la lune bloque le soleil. C’est ma première éclipse et j’ai hâte de voir le phénomène. J’ai l’idée de démontrer en photo la progression de l’éclipse alors je pose une image de la lune qui voile à peine le soleil. L’éclipse en est à son début. 

Étant donné que je n’ai jamais photographié une éclipse solaire, je profite du temps avant l’apogée pour expérimenter avec les paramètres de mon appareil photo. Ceci est dans le but de trouver l’exposition qui pourra le mieux capter l’apogée. Le moment clé de l’éclipse me donnera les meilleures photos, mais il ne dure que deux minutes et demie alors je dois être prêt d’avance. 

Lorsque mes paramètres sont déterminés et que je suis satisfait des résultats, je constate que la lumière du jour change. Elle est légèrement plus sombre. A 11h15, la température baisse, mais pas beaucoup, quoiqu’à 11h25 elle baisse davantage. Le thermomètre contre la maison indique une chute de deux degrés Celsius en dix minutes et la lumière est plus bleue que d’habitude.

La lune continue à bloquer de plus en plus le soleil et à 11h41 elle cache 85 pourcent du soleil – l’éclipse en est à son maximum. Je prends mes photos selon les paramètres que j’ai établis plus tôt, mais j’en profite également pour simplement observer l’éclipse à travers ma caméra qui me protège les yeux grâce au filtre. 

Juste pour le fun, je pointe une loupe vers un bout de bois pour voir si même lors d’une éclipse le soleil est assez fort pour commencer un feu. Quelques secondes plus tard, un filet de fumée indique que oui. 

Tranquillement, la lune cède devant le soleil et je remarque que la température remonte. A 12h37, la lumière n’a plus sa teinte bleuâtre et le thermomètre indique 29 degrés. Il ne reste qu’une petite partie du soleil sous l’éclipse alors je prends une dernière photo pour démontrer la progression. L’éclipse en est à sa fin. A 13h00, le tout est terminé.

J’ai deux autres conseils pour vous chers amateurs de plein air. Le premier est de ne pas oublier de jouir du moment. Arrêtez de prendre des photos le temps de vivre l’évènement. Vos images ne sont pas un substitut à vos souvenirs. 

Deuxièmement, lorsque vous prenez en photo un évènement céleste, ou même un concert ou une partie de hockey, tournez-vous. Mettez-vous le dos à votre sujet afin de voir son influence sur le monde. Dans le cas d’une partie de hockey, disons, vous verrez la réaction des gens et serez en mesure de prendre en photo le côté émotif, c’est-à-dire les expressions du visage de gens qui encouragent leur équipe ou qui déplorent une mauvaise décision de l’arbitre. Lors d’un coucher du soleil, cette technique de se retourner aide à capter des couleurs qui sont reflétées dans les fenêtres, sur l’eau ou à d’autres places intéressantes.

La prochaine éclipse solaire en Amérique du Nord aura lieu le 8 avril 2024. En Saskatchewan, nous y verrons une éclipse partielle comparable à la celle du 21 août. Par contre, dans le sud du Québec et de l’Ontario y compris les Maritimes, les gens verront une éclipse totale. 

La prochaine éclipse solaire totale visible de l’Ouest canadien sera le 23 août, 2044. Si vous n’avez pas la patience pour attendre ce moment-là mais que vous désirez toutefois voir une éclipse, sachez qu’il y aura une éclipse totale de la lune visible en Saskatchewan le 31 janvier 2018. Bon visionnement.


 

Print
2220

Navigation du site

Categories