Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, September 18, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 18 September 2018

Laurent Desrosiers
/ Categories: Les timbrés, 2016

La Semeuse, une autre icône de la France

La Semeuse

La Semeuse

La Semeuse est une image bien connue des numismates et des philatélistes. Elle date de 1887. Elle est l'œuvre de Louis Oscar Roty, le plus célèbre graveur de médailles de la période de l'Art nouveau. Le gouvernement français l'avait embauché pour créer une médaille qu'on avait l'intention d'accorder aux agriculteurs les plus notables.

La première inspiration de Roty était la mythologie: Mithra la déesse représentante du soleil; Attis la déesse phrygienne des fruits de la terre; et Orphée. Mais un jour, Roty se promenait à la campagne avec sa maîtresse. Ils ont observé la fille d'un fermier qui semait à poignée du grain dans des sillons frais tournés. Cette première offrande a été rejetée par les juges. C'était la fin du projet.

En 1896 la Monnaie de Paris proposait de nouvelles pièces de monnaie. Roty était un de plusieurs artistes à soumettre des échantillons. Avec opiniâtreté, il reprit le thème de la Semeuse. Cette fois, son modèle était une fillette italienne de 15 ans, Rosalinda Pesce. Elle reçut un franc pour se faire photographier chez lui.

Malheureusement, les médias n'étaient pas sympathiques à la Semeuse. "Que sème-t-elle, cette femme avec un chapeau phrygien? Elle sème le désordre, l'anarchie, l'ivraie, la haine qui naît du mensonge et d'immortalité." (Le Moniteur d'horticulture, le 28 février 1897)

En France, les débats sur la Semeuse ont disparu quand on s'est rendu compte que le reste de l'univers numismatique et philatélique était charmé par l'allure aguichante de la Semeuse. En effet, elle a bientôt immigré des pièces de monnaie aux timbres. Le premier timbre, un de 15 centimes gris-ardoise, a paru en 1903. Cette première émission était suivie d'un 10 centimes rose, d'un 20 centimes brun-violacé, d'un 25 centimes bleu et d'un 30 centimes violet.

Hélas, des critiques souvent niaiseuses, fusaient de partout. Certains disaient que l'ombre n'était pas correcte selon le lever du soleil. D'autres trouvaient que la Semeuse semait ses graines au vent. Et d'autres trouvaient que le lettrage était illisible contre un fond de lignes fines parallèles. Et la tempête a passé.

Qu'est devenue Rosalinda Pesce. Son existence a été malheureuse. À un moment donné, elle a réclamé une pension pour son rôle dans la création de la Semeuse. Ses supplications sont tombées sur de sourdes oreilles. Entre les deux grandes guerres, le fils de Roty a établi la Fondation Oscar Roty et le Musée Roty. Resce s'est adressée à lui en 1960 pour obtenir des preuves qu'elle était la modèle de la Semeuse. Avant de réussir de convaincre les autorités, Pesce est décédée.


Print
3429

Navigation du site

Categories