Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Sunday, November 18, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Sunday 18 November 2018

Jésus de Montréal

Un film de Denys Arcand (1989)

Mairyn Rackow * 1307

Tourné suite à une période de changement religieux parmi les francophones au Québec, le film Jésus de Montréal reflète notre époque marquée par l’incertitude spirituelle et la société de consommation, ainsi que la recherche continue pour donner un sens à l’existence humaine.

Monsieur Lazhar

Un film de Philippe Falardeau (2011)

Michaela McKinnon * 1399

Monsieur Lazhar raconte l’histoire de Bachir Lazhar, un Algérien qui vient de s’installer au Québec, et un groupe d’élèves de sixième année dont l’enseignante, Martine, s’est pendue.

Québékoisie

Un film de Mélanie Carrier et Olivier Higgins (2013)

Oumar Sylla 2222

Québékoisie soulève la problématique de la relation entre les Québécois (Canadiens-français) et les Autochtones.

Deux Québécois à la Fête fransaskoise dans le cadre d’un projet de documentaire

À la découverte de la francophonie canadienne

Michèle Fortin (EV) 5704

CIRCLE H RANCH - Ils s'appellent Francis Groulx et Nathaël Michaud. Le premier avait commencé des études en aéronautique avant de se tourner vers le cinéma et les communications. Le second a étudié les communications avant de se tourner vers l'aéronautique. Un chassé-croisé entre deux amis qui se connaissent depuis l'âge de 8 ans.

Le vélo de Frank

Rencontre avec Gilles Landry, gagnant du prix du court métrage au festival international Reel Rave de Waskesiu

Alexandre Daubisse (EV) 5253

Gilles Landry est vidéaste amateur et féru de vélo. Il a obtenu le prix Best Small Scale Production au 11e festival international du court-métrage à Waskesiu le 7 septembre dernier. Sa vidéo, Frank’s Bike, d’une durée de 1’30, est à propos de Frank Cushon, de Oxbow, qui, à 97 ans le mois prochain, pratique toujours le vélo. 

 

Premier long-métrage de l'Ouest francophone

Début prometteur pour un jeune réalisateur franco-manitobain

Mychèle Fortin 5445

Héliosols n’est pas un film qui va révolutionner l’histoire du cinéma, mais il marque une étape importante pour la francophonie de l’Ouest canadien. C’est le premier long métrage de fiction en français produit à l’Ouest de l’Ontario. Le réalisateur originaire de Saint-Boniface, Daniel Tougas, était présent au cinéma Broadway pour la présentation du film lors de la soirée de clôture du Festival Cinergie 2014.

RSS

Navigation du site

Categories