Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Saturday, September 22, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Saturday 22 September 2018

Jean-Pierre Picard

Bonne note de passage pour les écoles fransaskoises

Le CÉF débute l’année scolaire débute sur une note positive

Jason Wandy, représentant de la vérificatrice provinciale

Jason Wandy, représentant de la vérificatrice provinciale

Monsieur Wandy a rencontré les élus du Conseil scolaire fransaskois et les dirigeants du Conseil des écoles fransaskoises pour leur communiquer la satisfaction de la vérificatrice provinciale de voir le suivi positif à l'ensemble de ses recommandations. Photo: Jean-Pierre Picard (2016)
C’est une commission scolaire fransaskoise en meilleure santé qui débute la nouvelle année scolaire. Lors d’une rencontre du Conseil scolaire fransaskois (CSF) tenue le 19 octobre, le directeur général aux affaires du Conseil des écoles fransaskoises (CÉF), Ronald Ajavon, a annoncé que la dette du CÉF était chose du passé et qu’il y avait même un fond de réserve de 948 363$. 

Cette rencontre a débuté avec une présentation de Jason Wandy, le représentant de la vérificatrice provinciale Judy Ferguson. Monsieur Wandy a fait état du fait que madame Ferguson avait avisé le ministre de l’Éducation  que le Conseil scolaire fransaskois avait donné suite de façon positive aux dix recommandations de son rapport de 2014. Dans ce rapport la vérificatrice s’était montrée très critique sur le fonctionnement du CÉF.

Le président du CSF, Alpha Barry a souligné que ce rapport a donné lieu à « un travail qui a permis d’améliorer les procédures et le fonctionnement du conseil scolaire ».

Depuis 2014, le CÉF/CSF :

  • a approuvé une procédure clarifiant les pouvoirs de chacun des employés qui participent aux décisions de dépenses;
  • a adopté  un processus de gestion financière basé sur son évaluation des risques financiers;
  • a approuvé un code de conduite et une politique relative aux conflits d'intérêts pour les membres du conseil d'administration, les gestionnaires et les employés;
  • s'est assuré que son code de conduite et sa politique sur les conflits d'intérêts sont respectés et qu'il remédie à tout conflit d'intérêts et à toute violation du code de conduite;
  • a fait une évaluation des besoins en formation des membres du CSF et mis en œuvre un plan de développement pour pallier aux lacunes identifiées;
  • a effectué des évaluations régulières du rendement de la haute direction;
  • a documenté sa stratégie de gestion de dette nette pour approbation par le CA;
  • a mis en place un processus de gestion des risques qui requiert l'identification et l'analyse écrite des risques financiers qui touchent le Conseil scolaire fransaskois;
  • a gardé des prévisions actuelles et précises des renseignements financiers dans ses états financiers;
  • a utilisé des analyses documentées pour justifier des décisions importantes, comme l'analyse des conséquences financières et stratégiques des recommandations ainsi que les autres options envisagées.
Ronald Ajavon, le directeur général aux affaires du CÉF

Ronald Ajavon, le directeur général aux affaires du CÉF

À la rencontre du Conseil scolaire fransaskois (CSF) du 19 octobre 2016, monsieur Ajavon, a annoncé que la dette du CÉF était chose du passé et qu’il y avait même un fond de réserve de 948 363$.
Photo: Jean-Pierre Picard (2016)
Print
3819

Navigation du site

Categories