Close

Les timbrés

Laurent Desrosiers
/ Categories: Les timbrés, 2014

L'histoire de « l'Empress of Ireland »

est racontée par David Zeni dans « Forgotten Princess »

Image

Ce naufrage survenu quelques semaines après celui du Titanic est demeuré dans le domaine des oublis. Le Titanic a capturé toute l’attention des médias.

 

L’Andréa Doria est un paquebot italien de 29 100 tonnes. Le 25 juillet 1956, il voguait au large de la côte américaine entre Nantucket et New-York. La brume est épaisse. Il entre en collision avec le Stockholm. Des 1 706 personnes à bord, 46 périssent. Tous les journaux en ont fait les manchettes et on s’en souvient.

 

Le RMS Empress of Ireland est un paquebot de 26 715 tonnes de la Canadian Pacific Steamship Company. Il fait parti de la nouvelle famille des navires rapides capables de traverser l’Atlantique en 4 jours. Le 29 mai 1914, il venait de quitter la ville de Québec pour Liverpool, Angleterre. Il arrivait à la Point-au-Père, l’endroit où les pilotes fluviaux remettent la commande du navire au pilote régulier. Les lumières du charbonnier SS Storstad sont visibles à 8 miles. Soudain, un épais brouillard les enveloppe. Quelques minutes encore et le Storstad frappe l’Empress à tribord entre les deux cheminées. Au moment de l’impact, le capitaine du charbonnier avait inversé ses moteurs. Par conséquent, en retirant son navire de la brèche dans l’Empress, il laissait un trou béant dans le côté de l’Empress qui sombrait en 14 minutes apportant au fond de l’estuaire du fleuve St-Laurent 1 012 des 1 477 personnes à bord.

 

Cette catastrophe, le pire désastre maritime du Canada en temps de paix, est survenue 45 jours après la perte du Titanic. Vue la grande publicité qui entourait le lancement de ce fameux navire, il occupait toutes les manchettes. L’Empress of Ireland a donc pratiquement été passé sous silence même si le nombre de ses victimes excédait celles du Titanic.

 

Le 29 mai, pour commémorer le centenaire de ce naufrage, Poste Canada a émis 200 000 livrets de 10 timbres et 75 000 feuilles de 16 timbres de taux domestique. En plus, on imprima 200 000 feuillets souvenirs du timbre du taux international. La vignette du timbre du taux domestique nous montre l’Empress de bâbord, le côté non endommagé, afin de faire paraître le navire dans toute sa magnificence. En cette huitième année de service entre Québec et Liverpool, ce navire entreprenait sa 188e traversée de l’Atlantique. 

 

Il faut ici mentionner une singularité très spéciale qui caractérise le timbre sur la feuille souvenir. Le timbre mesure 114 mm x 72 mm. Dans le peu d’espace qu’on trouve entre la proue du navire et l’extrémité gauche du timbre, on a imprimé les 1012 noms des victimes en utilisant de l’encre invisible. Pour lire ces noms il faut une lampe à lumière noire et une très puissante loupe.

Print
3377
 

Comments are only visible to subscribers.

NnewsWidgets - timbrés

  • All
  • Les timbrés
More

    No content

    A problem occurred while loading content.

    Previous Next
    Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
    Back To Top