Close

Les timbrés

Laurent Desrosiers
/ Categories: Les timbrés, 2015

Le Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise

Le Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise

Le Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise

J'ai déjà mentionné que la campagne française était parsemée de châteaux. J'ai aussi mentionné que le Ministère français des Postes et Télécommunications avait créé un long jeu de 24 timbres pour commémorer ses attractions touristiques. Le premier château que je vous ai présenté était le Château de Saumur. Passons à celui de Guillaume-le-Conquérant de Falaise, une ville de la Basse Normandie.

Des tests au carbone prouvent que l’édifice a été construit entre 960 et 1020. Il est situé sur une élévation rocailleuse facile à défendre en temps de guerre. À l’époque, les batailles se livraient avec arbalètes et épées. Si les assaillants cherchaient à escalader les remparts, il était facile de les repousser d'en haut, même en leur versant de l'eau bouillante sur la tête.

Guillaume le Conquérant ou Guillaume le Bâtard ou Guillaume II de Normandie ou enfin Guillaume I d'Angleterre naquit à Falaise vers 1027. Il appartient à la noblesse. Il possède son château et son domaine. Il accorde aux paysans des parcelles de terres afin qu'ils se suffisent. Ils lui paient leurs dus et en échange il leur offre protection en temps de guerre. C'est le système féodal. En tant que seigneur, Guillaume doit sa fidélité au roi de France en l'aidant à financer ses entreprises et ses guerres.

En 1066, Guillaume traversa la Manche avec une armée de 4000 soldats et défit le roi Harold à Hastings. Il était maintenant le roi d'Angleterre et pouvait faire la pluie et le beau temps, ce qui n'était pas le cas en France.  Il  y mourut  en  1087.

Au cours des siècles, son château a subi de nombreuses transformations. Comme d'autres châteaux, il est tombé en décrépitude. La façade avait en partie culbutée. La voute de la chapelle s'était effondrée. Le toit et les planchers avaient disparu. La tour Talbot menaçait de s'écraser.

Les réparations entreprises par Rupert Robert, de 1860 à 1911, n'ont jamais été complétées. Les bombardements de la deuxième Guerre Mondiale  y ont laissé leurs ravages. La construction de passerelles permet aux touristes d'y circuler en sécurité.

Print
2688

Comments are only visible to subscribers.

NnewsWidgets - timbrés

  • All
  • Les timbrés
More

    No content

    A problem occurred while loading content.

    Previous Next
    Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
    Back To Top