Close
Lucas Pilleri (Francopresse)
/ Categories: 2018, Éducation, Francophonie

L’enseignement peut-il sauver le français en Louisiane ?

Le choix de Théo
Le choix de Théo, documentaire coproduit par le professeur Thomas Cauvin et réalisé par Mi KL Espinasse, met en lumière le renouveau du français en Louisiane grâce au succès de l’immersion.

Théo, c’est ce Louisianais qui a décidé, à l’âge de 14 ans, d’apprendre le français. Après des études et plusieurs séjours linguistiques en France et au Canada, il est devenu lui-même professeur en immersion. « Théo est symbolique, car il résume bien le combat de ces jeunes en Louisiane qui veulent préserver la langue », indique Thomas Cauvin, professeur d’histoire à l’Université d’État du Colorado, anciennement à l’Université de Louisiane à Lafayette.

Le film de 51 minutes se penche sur le phénomène de l’immersion française en Louisiane qui, depuis quelques décennies, redonne des couleurs au fait français dans la région. Pour Thomas Cauvin et Mi KL Espinasse, réalisateur et ancien enseignant en immersion française en Louisiane, l’objectif était de « montrer l’envers du décor ». En se basant sur les témoignages de nombreux acteurs du secteur francophone, tels que des enseignants, des élèves d’immersion, des hommes et femmes politiques, des historiens, d’anciens présidents du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL) et des sénateurs, les deux passionnés ont voulu mettre en avant « tous ces acteurs anonymes comme Théo » qui permettent au français de briller.

S’appuyer sur l’histoire

Si la Louisiane s’en sort aussi bien, c’est aussi grâce à sa riche histoire francophone. C’est par l’activisme de ses défenseurs que l’État a su renouer avec ses racines francophones multiples. « Les Cajuns (ou Cadiens) ont fait un travail important, souligne le professeur d’histoire. Le sud-ouest de la Louisiane est devenu un pays acadien dès le milieu du 18e siècle. Il y a eu aussi beaucoup de Créoles et de Caribéens francophones, et des Français sont arrivés au 17e siècle. Même certaines tribus autochtones parlent français. Il y a une grande pluralité ».

La Louisiane est l’une des rares régions en Amérique où le français est une langue d’héritage. « Ça fait partie de la culture locale, il y a une histoire familiale, on trouve souvent des grands-parents qui parlent encore français. Et on peut relier la langue à la musique, à la nourriture et à l’histoire », observe Thomas Cauvin. Théo reprend donc le flambeau. En tant que l’un des seuls Louisianais à enseigner dans les programmes d’immersion de sa région natale, il est emblématique de ce renouveau et milite pour donner plus de poids à ses compatriotes dans l’enseignement en français.

La francophonie internationale à la rescousse

Mais, malgré les efforts de certains habitants comme Théo, la Louisiane a dû se tourner vers l’extérieur pour pallier le manque de ressources. Le film dévoile la réalité du terrain dans cet État du sud des États-Unis « où les Louisianais francophones ont réussi à sauver le français grâce aux communautés internationales », d’après le professeur et producteur. En effet, les programmes d’immersion locaux n’ont eu de choix que de recruter à l’international et ainsi « la plupart des professeurs d’immersion ne sont pas Américains, mais Africains, Français, Belges ou Canadiens. » C’est grâce à cette ouverture de la Louisiane à la francophonie internationale que le français a pu se stabiliser dans la région. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit aussi de préserver l’héritage ancestral des Cajuns, Créoles et Français.

Partager pour faire avancer

En étant diffusé dans plus de 40 salles de cinéma aux États-Unis et au Canada, le documentaire suscite l’intérêt et engage le débat. « Au Canada, on voit souvent des comparaisons entre la Louisiane et les provinces canadiennes, alors qu’aux États-Unis on pose plutôt des questions sur le système éducatif et les moyens alloués », rapporte Thomas Cauvin.

Au Canada, les Alliances françaises d’Ottawa, Winnipeg, Victoria, Calgary et Vancouver ont projeté le film. Du côté des États-Unis, il a été diffusé dans les Alliances de La Nouvelle-Orléans, Lafayette, Denver et Worcester, ainsi que dans des chambres de commerce et des écoles françaises en Nouvelle-Angleterre, et chez plusieurs associations de professeurs de français et de parents d’élèves.

En comparant la francophonie louisianaise à la francophonie canadienne, « on arrive à mieux cerner les enjeux, les défis et les solutions ». Pour le producteur, le film permet ainsi de « relier les communautés francophones d’Amérique du Nord qui sont souvent isolées », tout en faisant la promotion de l’immersion. « On espère contribuer à la création d’un réseau d’échange », complète le passionné.

Le documentaire est mis gratuitement à la disposition des écoles, conseils scolaires, bibliothèques et autres associations intéressées. 

Bande annonce du film Le choix de Théo (Theo's Choice)

Previous Article Appui des députés communautaires aux revendications scolaires fransaskoises
Next Article Un immeuble historique pour le Collège Mathieu
Print
12573

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Dans ce temps-là !

Dans ce temps-là !

À l’époque où j’étais élève à la fin de l’élémentaire, quand arrivait le mois de juin, nous étions assez intenables dans les classes... La fête de la Saint-Jean-Baptiste marquait le début des vacances estivales. Les classes s’étaient terminées la veille et on avait vidé nos pupitres. Plus de devoirs. Plus de leçons. 

Thursday, July 16, 2020/Author: Michel Vézina/Number of views (735)/Comments (0)/
Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Les Fransaskois obtiennent enfin une nouvelle école

Après plusieurs années d’attente et une entente de principe avec le gouvernement de la Saskatchewan qui tardait à se concrétiser, une nouvelle école primaire francophone verra finalement le jour dans la capitale provinciale.

Monday, July 13, 2020/Author: L'Eau vive/Number of views (1616)/Comments (0)/
Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

Wednesday, July 8, 2020/Author: Lucas Pilleri, avec les informations de Diane Lacasse/Number of views (1377)/Comments (0)/
Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Un jardin communautaire à l’école Mgr de Laval à Regina

Produire local, le nouveau défi des francophones de Regina

REGINA - LAssociation canadienne-française de Regina a inauguré son tout premier jardin communautaire le 15 juin dernier sur le terrain de l'École Mgr de Laval.

Wednesday, July 1, 2020/Author: Leslie Diaz – Initiative de journalisme local – APF /Number of views (1642)/Comments (0)/
Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Les Fransaskois applaudissent la victoire des parents franco-colombiens en Cour suprême

Après 10 ans de lutte judiciaire, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des parents franco-colombiens. Cette décision historique a été chaudement saluée par la communauté fransaskoise.

Monday, June 29, 2020/Author: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Number of views (1329)/Comments (0)/
L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

L’histoire de la fransaskoisie narrée aux jeunes

Ateliers scolaires Gardiens de lys'toire par la Société historique de la Saskatchewan

À travers sa série d’ateliers pédagogiques, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) donne vie à l’histoire dans la salle de classe des écoles de la province. 

Sunday, June 28, 2020/Author: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF/Number of views (1453)/Comments (0)/
La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

La pandémie risque de nuire à la francophonie des universités

Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux. Les mesures sanitaires en place affecteront directement les inscriptions.

Sunday, June 14, 2020/Author: André Magny (Francopresse)/Number of views (1731)/Comments (0)/
Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Toujours pas de déblocage pour le Campus Saint-Jean

Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta a lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir de l’établissement.

Saturday, June 13, 2020/Author: Guillaume Deschênes-Thériault – Francopresse /Number of views (1762)/Comments (0)/
Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Conseil des écoles fransaskoises: À vos pupitres, citoyens!

Si tout va bien à la rentrée de septembre, le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ira de l’avant avec un concept nouveau en Saskatchewan, mais qui a fait ses preuves dans d’autres provinces: l’école communautaire citoyenne.

Saturday, June 13, 2020/Author: André Magny (Initiative de journalisme local – APF – Ouest)/Number of views (2121)/Comments (0)/
La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême donne gain de cause aux parents franco-colombiens

La Cour suprême du Canada a donné raison aux francophone de la Colombie-Britannique, qui réclame depuis dix ans devant les tribunaux que le système scolaire de langue française soit mis à égalité avec le système anglophone.

Friday, June 12, 2020/Author: Marc Poirier – Francopresse /Number of views (2194)/Comments (0)/
André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

André Moquin, récit vivant de la fransaskoisie

Fils et petit-fils de colons de l’Ouest, André Moquin a œuvré toute sa vie pour l’avancement de l’éducation en français dans sa province.

Tuesday, June 2, 2020/Author: Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF /Number of views (3351)/Comments (0)/
L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'École Mgr de Laval slame ses accents à Regina

L'école fransaskoise remporte un prix international

Six élèves de la 8e année du Pavillon secondaire des Quatre Vents de l'école de Monseigneur on remporté un des deux Prix du public offerts dans le cadre du concours « Slame tes accents » du Centre de la Francophonie des Amériques.

Saturday, May 23, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/Number of views (2893)/Comments (0)/
Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

Un vent de solidarité au Canada pour sauver le Campus Saint-Jean

L’appel à l’action de l’ACFA dans le cadre de la campagne «Sauvons Saint-Jean» a été entendu d’un bout à l’autre du pays, et même au-delà de nos frontières. 

Tuesday, May 19, 2020/Author: Guillaume Deschênes-Thériault (Francopresse)/Number of views (2605)/Comments (0)/
Une miniécole de médecine pour y voir clair

Une miniécole de médecine pour y voir clair

Le premier volet de la 24e édition de la Miniécole de médecine de l’Université d’Ottawa s’est consacré entièrement au sens de la vue, présentant l’anatomie de l’œil et jetant les bases de la prévention des troubles de la vision.

Tuesday, May 19, 2020/Author: Sébastien Durand/Number of views (3422)/Comments (0)/
Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Des élèves fransaskois se livrent face à la pandémie

Déjà un peu plus d’un mois que les jeunes Fransaskois sont passés de la salle de classe à la table du salon et ont échangé leurs stylos pour un clavier. Comment vivent-ils cette transition et quel regard portent-ils sur la situation?

Saturday, May 16, 2020/Author: Leslie Diaz/Number of views (4327)/Comments (0)/
RSS
1345678910Last

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Plan de déconfinement du CÉF en vue de la rentrée 2020-2021

Le 4 août 2020 Bonjour chers parents et tuteurs, Nous espérons que vous profitez bien de la saison estivale et que vous avez pu passer de bons moments en famille, malgré cette situation inédite que nous vivons actuellement. En collaboration...
Tuesday, August 4, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Nouvelles affectations aux postes de direction et direction adjointe d’école

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) annonce de nouvelles affectations à des postes de direction d’école et direction adjointe pour la rentrée 2020-2021.
Friday, July 3, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Abdoulaye Yoh nommé directeur administratif du CÉF

Regina, le 3 juillet 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a annoncé aujourd’hui la nomination d’Abdoulaye Yoh au poste de directeur administratif.
Friday, July 3, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Last

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top