Close
Pierre-Émile Claveau

Trois Fransaskois à Expo-science 2017

Roxanne Masson

Roxanne Masson

Roxanne Masson présente son projet sur l'évaporation de l'eau à l’exposition scientifique.

Photo: Pierre-Émile Claveau (2017)

L’Université de Regina accueillait le concours scientifique national Expo-Sciences du 14 au 20 mai dernier. 500 jeunes scientifiques canadiens de la septième à la douzième année y ont présenté le fruit de leur travail.

Les jeunes participants se sont attaqués à divers sujets et problèmes scientifiques tels que l’effet de la visualisation d’un athlète, les raisons des chutes des personnes âgées ainsi que les personnes qui sont le plus susceptibles de consommer de la marijuana. Malgré leur jeune âge, le raisonnement et les résultats sont surprenants.

L’Expo-Sciences est le point culminant du travail accompli par les étudiants et souligne leurs efforts pour trouver des solutions à des préoccupations locales, nationales et internationales grâce à leur projet scientifique. Mais l’objectif premier est de développer un intérêt pour l’enseignement de la science dans les écoles canadiennes. De plus, le responsable des affaires francophones de Sciences jeunesse Canada, Dominic Tremblay, souhaite également que les jeunes établissent leur propre démarche.

« Certainement, c’est développer l’intérêt pour l’enseignement des sciences, mais également la découverte des sciences par enquête. C’est-à-dire que les étudiants se posent leurs propres question scientifiques et font un travail par diverses méthodes pour y répondre » explique-t-il.

Les connaissances fransaskoises

Trois étudiants fransaskois ont pris part à la cinquante-sixième édition du concours scientifique, parmi lesquels on retrouve Roxanne Masson, élève de onzième année à l’école Monseigneur de Laval à Regina. L’étudiante s’est  demandée pourquoi on a recouvert un réservoir de balles de plastique noires lors d’une sécheresse à Los Angeles en 2015. En recouvrant le bassin d’eau, la ville californienne a voulu bloquer les rayons ultra-violets du soleil, ce qui limite également la prolifération d’algues néfastes et de réactions chimiques. Donc, Roxanne a vérifié l’effet des couleurs des balles sur la rapidité de l’évaporation de l’eau. 

« On a toujours des problèmes avec le réchauffement de la planète puisque beaucoup d’eau s’évapore. Si on peut trouver une solution afin préserver l’eau ça va aider bien du monde. »  dit-elle pour expliquer son choix de projet. 

Malgré une certaine marge d’erreur causée par la température, l’adolescente arrive à la conclusion que ce sont  les balles blanches qui bloquent le mieux les rayons UV du soleil.

Pour sa part, Emallie Morin-Barich, également de l’école Monseigneur de Laval , s’est penchée sur les effets des détergents économiques sur nos écosystèmes. Sachant que les eaux grises sortent directement de nos maisons sans être filtrées par un système d’égout, elle a vérifié comment ces détergents réagissent dans un système aquatique comparé à un détergent traditionnel.

Le troisiéme  représentant fransaskois est Émile Thibault, de l’École canadienne-française de Saskatoon. L’étudiant a construit un robot à vitesse pour explorer la physique du ping-pong. Le jeune scientifique a fait des tests de rotation pour mettre en relation le différentiel entre la vitesse et les rotations. Ensuite, il a fait des tests de distance entre la vitesse du robot et la distance parcourue. La prochaine étape de son projet sera d'analyser la vitesse à laquelle la balle est frappée par un joueur professionnel et de reproduire cette vitesse avec le robot pour pouvoir appliquer plus facilement les résultats à la vraie vie.

Une édition innovatrice

Contrairement aux années précédentes, l’édition 2017 comprenait de nombreux projets dont des enjeux sont mis en valeur comme l’énergie, l’environnement et la santé. D’ailleurs, Dominic Tremblay se réjouit de l’intérêt des innovations pour des sujets chauds.

« Cette année est intéressante puisque qu’on voit beaucoup d’intérêt pour l’environnement dont les énergies vertes. » ajoute le Franco-Ontarien.

Au final, plus de 400 travaux de 500 jeunes scientifiques d’un océan à l’autre ont été présentés au grand public lors de l’exposition à Regina. Ils ont certainement fait réfléchir de nombreuses personnes sur des enjeux canadiens.   

Previous Article Ottawa doit faire mieux pour les écoles des minorités
Next Article Activités sportives ou artistiques: quand notre petit ne sait plus quoi choisir
Print
9437

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

Une soirée de célébrations pour La Cité et le Bac !

50 ans d'enseignement en français à l'Université de Regina

REGINA - Voilà maintenant 50 ans que les étudiants et professionnels ont la possibilité d’étudier le français et d’apprendre en français à l'Université de Regina.

Thursday, May 10, 2018/Author: Céline Galophe/Number of views (15924)/Comments (0)/
Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

Un deuxième pavillon pour l'école élémentaire fransaskoise à Regina

REGINA - Selon un communiqué émis par le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP), une entente conclue avec la province permettra à l’École Mgr de Laval de compter sur un deuxième pavillon pour désengorger ses locaux actuels.

Tuesday, April 24, 2018/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (15457)/Comments (0)/

C’est fait, une bataille gagnée par le CPIP !

Regina aura une deuxième école élémentaire

Communiqué du Collectif des parents inquiets et préoccupés faisant part de la décision du gouvernement de la Saskatchewan de louer les anciens locaux de l’école St Andrew pour dépeupler le pavillon primaire de l’école Monseigneur de Laval. 

Tuesday, April 24, 2018/Author: Jean de Dieu Ndayahundwa/Number of views (10198)/Comments (0)/
Mise à jour de la cause du CPIP

Mise à jour de la cause du CPIP

Résultats prometteurs de la médiation !

En octobre 2017, le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) a déposé un recours judiciaire contre le gouvernement de la Saskatchewan et le Conseil scolaire fransaskois (CSF) pour la construction d’une nouvelle école primaire à Regina et l’offre des programmes et services équivalents à ceux des écoles de la majorité anglophone.

Thursday, April 12, 2018/Author: Jean de Dieu Ndayahundwa/Number of views (10768)/Comments (0)/
Lancement de "Contre toute attente"

Lancement de "Contre toute attente"

50 de vie francophone à l’Université de Regina

REGINA - Le 15 mars 2018 , une quarantaine de personnes se sont rendues à La Cité universitaire francophone pour assister au lancement du livre Contre toute attente de l’historien Michael Poplyansky et du chercheur Abdoulaye Yoh.

Thursday, March 29, 2018/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (14621)/Comments (0)/
Lire avec fiston

Lire avec fiston

Travail d’équipe pour donner le gout de la lecture aux garçons

Lire avec fiston est un projet qui vise à donner le gout de la lecture aux garçons de 3e et 4e années en prêchant par l’exemple.

Thursday, March 29, 2018/Author: Julien Cayouette (Le Voyageur)/Number of views (12256)/Comments (0)/
Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Un cri d’alarme dans les garderies de l’Ouest

Comité des langues officielles en tournée

Un groupe de sept membres du Comité permanent des langues officielles des Communes a récemment séjourné dans l’Ouest canadien pour s’informer sur place de l’état critique des services à la petite enfance francophone.

Sunday, March 25, 2018/Author: Jean-Pierre Dubé (Francopresse)/Number of views (12008)/Comments (0)/
Un livre sur 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina

Un livre sur 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina

En septembre 1968, le Centre d’études bilingues de Regina voyait le jour au cœur de l’Université de Regina. Cinquante ans plus tard, La Cité universitaire francophone et le programme du Bac en éducation française sont les fiers représentants de la francophonie à l'université.

Thursday, March 1, 2018/Author: Marie Galophe/Number of views (16402)/Comments (0)/
Ponteix obtient sa région scolaire fransaskoise

Ponteix obtient sa région scolaire fransaskoise

Le 7 février dernier, lors de sa séance régulière à Regina, le Conseil scolaire fransaskois (CSF) a décidé d’accorder une région scolaire distincte à Ponteix, accompagnée d’un siège à la table des conseillers scolaires.

Saturday, February 24, 2018/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (12842)/Comments (0)/
Un soutien au
 développement de 
l’éducation postsecondaire en français

Un soutien au
 développement de 
l’éducation postsecondaire en français

Collaboration du Collège Mathieu, Saskatchewan Polytechnic et l'Université de Regina

Le Collège Mathieu, la Saskatchewan Polytechnic et l’Université de Regina ont signé une lettre d’intention visant la collaboration mutuelle au chapitre des programmes d’éducation en français dans le domaine de la santé, le 18 janvier dernier, à la Rotonde de la Cité universitaire.

Thursday, February 1, 2018/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (12567)/Comments (0)/
Journée des carrières en santé

Journée des carrières en santé

Le Consortium national de formation en santé de La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina a organisé, pour la première fois, une journée des carrières en santé, en collaboration avec l’Université d’Ottawa, le 13 janvier dernier. 

Thursday, February 1, 2018/Author: Jeanne Dumas/Number of views (11480)/Comments (0)/
Deux enseignantes de la Saskatchewan reçoivent le Prix d’histoire
 du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement

Deux enseignantes de la Saskatchewan reçoivent le Prix d’histoire
 du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement

Le 22 novembre 2017, à Rideau Hall, les enseignantes saskatchewannaises Naomi Fortier-Fréçon et Leia Laing ont reçu le Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement 2017

Thursday, December 7, 2017/Author: L'Eau vive/Number of views (12140)/Comments (0)/
Les conseillers scolaires à la rencontre des aspirants chefs

Les conseillers scolaires à la rencontre des aspirants chefs

Les conseillers scolaires fransaskois ont commencé à rencontrer les candidats à la chefferie du Parti saskatchewannais et du Nouveau Parti Démocratique, le 4 décembre dernier à Regina. 
Wednesday, December 6, 2017/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (13916)/Comments (0)/
L’intégration socioscolaire des jeunes immigrants

L’intégration socioscolaire des jeunes immigrants

Café causerie organisé à Regina dans le cadre de la Semaine nationale de l'immigration francophone

Pour une famille venue d’ailleurs, l’intégration d’un enfant dans un nouveau milieu scolaire est l’un des nombreux défis liés à son arrivée dans une communauté d’accueil.

Tuesday, November 14, 2017/Author: Jean-Pierre Picard/Number of views (13783)/Comments (0)/
Le Conseil scolaire fransaskois se tourne vers les tribunaux

Le Conseil scolaire fransaskois se tourne vers les tribunaux

Surpeuplement dans les écoles fransaskoises

Lors d’une vidéoconférence extraordinaire, le 7 novembre dernier, les conseillers scolaires fransaskois ont voté, à l’unanimité, afin de déposer un recours contre le gouvernement saskatchewannais.

Thursday, November 9, 2017/Author: Pierre-Émile Claveau/Number of views (13419)/Comments (0)/
RSS
123578910Last

Theme picker

 

Nouvelles du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Une nouvelle école élémentaire francophone pour le CÉF

Regina, le 23 juin 2020 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) accueille avec enthousiasme l’annonce aujourd’hui par le Gouvernement de la Saskatchewan du financement pour une nouvelle école dans le secteur nord de la ville de Regina.
Tuesday, June 23, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Juin est le Mois national de l’histoire autochtone

Regina, le 22 juin 2020 – Le mois de juin, est l'occasion chaque année de nous rappeler le rôle qu'ont joué les peuples des Premières Nations dans l'établissement de nos communautés ici en Saskatchewan et ailleurs au Canada. Juin est le Mois...
Tuesday, June 23, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Les écoles du CÉF seront prêtes à accueillir les élèves en respectant les lignes directrices

Regina, le 18 juin 2020 – Les établissements du CÉF se préparent à accueillir les élèves et le personnel en septembre dans le respect des lignes directrices émises aujourd’hui par le Gouvernement de la Saskatchewan. « Le CÉF retouchera son plan...
Friday, June 19, 2020/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
123578910Last

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top