Close
Presse Canadienne
/ Categories: Économie

Le budget de la Saskatchewan affiche un déficit de 434 millions $

Les écoles fransaskoises reçoivent 193 000$ de plus

Le gouvernement de la Saskatchewan augmente les frais de médicaments d'ordonnance pour les enfants et les personnes âgées, réduit les fonds pour les parcs en zone urbaine et élimine un crédit d'impôt pour les familles avec des enfants inscrits dans des activités récréatives, sportives ou culturelles.

Ces mesures ont été dévoilées, mercredi, dans le cadre d'un budget prévoyant un déficit de 434 millions $ pour l'exercice fiscal 2016-2017, et n'augmentant pas les impôts.

Le document déposé par le ministre des Finances, Kevin Doherty, indique que la province affiche des dépenses de 14,5 milliards $ et des revenus de 14 milliards $ pour l'exercice.

Les revenus provenant de ressources non renouvelables telles que le pétrole, le gaz naturel et la potasse ont chuté de près d'un milliard de dollars. Le secteur devrait générer un peu moins de 1,5 milliard $ cette année _ le plus bas niveau depuis 2003-2004.

M. Doherty a dit vouloir éviter d'ébranler l'économie en effectuant des coupes considérables, particulièrement dans les soins de santé, l'éducation et les programmes sociaux.

Le ministre a dit croire que le gouvernement pouvait bien gérer un tel déficit et que la Saskatchewan devrait retrouver l'équilibre budgétaire l'année prochaine. 

Du côté francophone

En entrevue à l'émission Point du jour de ICI Saskatchewan, la présidente de l'Assemblée communautaire Françoise Sigur-Cloutier a qualifié de bonne nouvelle le fait que le gouvernement ait pris soin de ne pas toucher aux secteurs très vulnérables comme l'éducation francophone, déjà sous-financée, selon elle.

Le Conseil des écoles fransaskoises verra son budget augmenté de 193 000 $ pour atteindre  33,7 millions de dollars en 2016-2017.

Le budget de la Cité universitaire francophone reste inchangé à 1,6 millions $ pour l'année qui vient.

Le financement de la Direction des affaires francophones a été réduit de 9000 $ pour être ramené à 770 000 $.

La province maintient le budget de 300 000 $ pour la traduction de documents gouvernementaux en français.
 

Previous Article Faut-il (encore) avoir peur de la finance sociale ?
Next Article Le CÉCS souligne la contribution des bénévoles
Print
10887

Theme picker

Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Le CCS sur Facebook

Nouvelles du CÉCS

Poste à combler : Chargé de projets

Poste fermé le 24 janvier 2020. The post Poste à combler : Chargé de projets appeared first on CÉCS.

Poste à combler : Commis comptable

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un commis-comptable / adjoint administratif à temps partiel (20 heures par semaine). POSTE : Commis comptable, date limite 31 janvier 2020 The post Poste à combler : Commis comptable appeared first on CÉCS.
Tuesday, December 17, 2019/Author: Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan/

Poste à combler : Chargé de projets

Offre d’emploi au CÉCS Nous sommes à la recherche d’une personne dynamique et motivée pour combler un poste à temps plein au Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS). CHARGÉ DE PROJETS The post Poste à combler : Chargé de projets appeared first on CÉCS.
Friday, September 27, 2019/Author: Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan/
RSS
First45679111213Last

Theme picker

Actualité économique

La fin de Keystone XL pourrait faire l’affaire de Trudeau La fin de Keystone XL pourrait faire l’affaire de Trudeau

La fin de Keystone XL pourrait faire l’affaire de Trudeau

187

Le président des États-Unis, Joe Biden, a annulé le permis de construction et d’opération fédéral du projet de pipeline Keystone XL. Qu'en penses Justin Trudeau?

L’inclusion : un choix judicieux pour les entreprises francophones L’inclusion : un choix judicieux pour les entreprises francophones

L’inclusion : un choix judicieux pour les entreprises francophones

1453

La croissance de l’immigration a apporté une nouvelle diversité dans les milieux de travail. Cette situation apporte des opportunités, mais aussi de nouveaux défis pour les entreprises francophones qui embauchent les nouveaux arrivants.

COVID-19 : les entreprises payent l’addition COVID-19 : les entreprises payent l’addition

COVID-19 : les entreprises payent l’addition

Comment les entrepreneurs et chefs d’entreprise font-ils face à cette crise sanitaire devenue économique ? Et quelles leçons ont-ils pu...
1739
La COVID-19 fera-t-elle bondir les prix des aliments? La COVID-19 fera-t-elle bondir les prix des aliments?

La COVID-19 fera-t-elle bondir les prix des aliments?

FRANCOPRESSE – Quels seront les effets à moyen et long terme de la crise de la COVID-19 sur les prix des aliments? Même les experts ont de...
8833
RSS
12345679Last

Theme picker

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top