Skip Navigation

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.

Gala Trille Or : les artistes fransaskois sur le devant de la scène

Gala Trille Or : les artistes fransaskois sur le devant de la scène
1753 of views

Pour son édition 2023, qui se tiendra au Centre national des arts à Ottawa du 7 au 9 septembre, le Gala Trille Or fait la part belle aux artistes de la Saskatchewan. La cohorte fransaskoise récolte pas moins de six nominations avec Ponteix, Étienne Fletcher, Anique Granger, Shawn Jobin, Marie-Véronique Bourque et le groupe Beau Nectar.

« Dans un moment où la relève est difficile à dénicher, ces nominations redonnent de l'énergie et nous confortent dans notre détermination à accompagner les talents d'ici vers l'excellence », réagit Elma Bos, codirectrice du Conseil culturel fransaskois (CCF). « Merci à nos artistes de nous faire rêver », ponctue-t-elle.

Le Gala Trille Or est une cérémonie annuelle de remise de prix qui reconnaît et célèbre la musique et les artistes de langue française au Canada.

L’événement, organisé par l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM), donne lieu à des prestations des artistes nominés, ainsi qu’à la remise des prix des différentes catégories, telles que l’album de l’année, la chanson de l’année ou encore l’artiste émergent.

Un coup de projecteur

Bien que le CCF n’ait aucun rôle dans la nomination des artistes en Saskatchewan, Elma Bos confirme que la direction de l’organisme sera présente au gala.

« Je suis invitée par l'APCM pour participer à la totalité de la programmation, indique la responsable. C’est encourageant de voir que le rayonnement actuel de la Saskatchewan aiguise la curiosité de nos confrères, qui sont avides de découvrir ce que le Conseil culturel offre de si particulier aux artistes. »

Cette dernière va plus loin en ajoutant que la reconnaissance nationale des artistes locaux offre un formidable coup de projecteur sur les communautés et les organismes francophones en milieu minoritaire.

On peut aujourd'hui devenir un artiste francophone de la chanson reconnu et être originaire de la Saskatchewan

« La musique de la Saskatchewan bénéficie actuellement d'une visibilité nationale qui a été amorcée après la pandémie. C'est extrêmement gratifiant de savoir que le rêve pour lequel ils ont tellement investi devient leur réalité. On peut aujourd'hui devenir un artiste francophone de la chanson reconnu et être originaire de la Saskatchewan », conclut Elma Bos.

Une sélection rigoureuse

Pour être considérés pour les prix Trille Or, les artistes doivent répondre à un certain nombre de critères d’admissibilité établis par l’APCM.

Ces critères peuvent inclure des facteurs tels que la langue de la musique, la résidence ou le lien avec la communauté francophone, ou bien la date de sortie de l’album ou de la chanson.

Image
Mario Lepage Crédit: Courtoisie

Pour avoir la chance de se produire devant un large public, les artistes et professionnels de l’industrie doivent soumettre des extraits musicaux, biographies et autres documents pertinents.

Un panel d’experts de l’industrie, de professionnels de la musique et de membres du jury est par la suite réuni pour évaluer la qualité, l’originalité et l’impact global de la musique et des performances.

Fierté chez les artistes

Bien évidemment, l’annonce de la nomination des artistes fransaskois a suscité de l’émotion en Saskatchewan.

« Nous avons ressenti une immense joie pour tous nos artistes, confie Elma Bos, pour tout le travail qu'ils ont accompli, la reconnaissance de leurs pairs et de l'industrie musicale. Nous profitons clairement d'un momentum et cette année sera notre année au Gala Trille Or ! »

Du côté des artistes, la nomination est reçue comme une formidable occasion de visibilité sur la scène nationale et de reconnaissance par les pairs.

Image
Les artistes éemi (à gauche) et Marie-Clo, membres du groupe Beau Nectar. Crédit: Courtoisie

« Je suis toujours heureuse de recevoir des nominations et de faire partie de cette communauté, commente Anique Granger. Il y a aussi une certaine fierté d'avoir œuvré au conseil d'administration dans les années où le gala s'est graduellement ouvert d'un événement franco-ontarien pour accueillir les artistes de l'Ouest. Quand je vois tous les Fransaskois en nomination cette année, je suis très fière. »

Image
Anique Granger Crédit : Courtoisie

La chanteuse et compositrice Marie-Clo, membre du groupe Beau Nectar, partage aussi ce sentiment de fierté.

« Je pense que ça peut augmenter la visibilité et la crédibilité de certains artistes, mais je pense surtout que ça va solidifier notre confiance en nous. Pour ma part, je sais que participer aux côtés d’autres artistes que je respecte beaucoup est très valorisant. »

Pour sa collaboratrice éemi, c’est aussi un sentiment d’appartenance qui se dégage au travers de ces nominations.

On fait partie du club !

« C’est vraiment le fun d’être nominée dans la même catégorie que des artistes talentueux comme Shawn Jobin, Mario Lepage ou encore Étienne Fletcher. Je trouve que c’est une belle représentation des artistes de la Saskatchewan. On fait partie du club ! »

Mario Lepage, leader du groupe Ponteix, revient sur cette représentation collective qui, selon lui, contribue à la reconnaissance des artistes francophones hors Québec.

« Je suis ravi de voir autant de collègues que j'admire, et avec qui j'ai eu la chance de collaborer, être nominés. Je suis également très fier de constater que la communauté fransaskoise fasse écho au Canada. »

Le Gala Trille Or 2023 sera donc l’occasion pour les artistes fransaskois de briller et d’être célébrés, les menant un peu plus vers les chemins de la création et du succès.

Comments are only visible to subscribers.