Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Des artistes graphiques de l’Australie

Author: Laurent Desrosiers/Sunday, February 3, 2019/Categories: Les timbrés, Archives, 2019

Êtes-vous capable de me nommer un seul artiste graphique de l’Australie ? Je ne serais pas capable si ce n’était pas pour la philatélie. Et pourtant, l’Australie en a des fameux. Aujourd’hui j’insisterai sur Frederick McCub-bin. Je n’ose pas le comparer aux autres artistes australiens, mais c’est lui que je rencontre le plus souvent sur les timbres. Cette présence doit signifier quelque chose, n’est-ce pas ?

Le père de McCubbin était boulanger. Le jeune Frederick travaille un peu dans la boulangerie et il guide de jeunes artistes tout en étudiant l’art à la National Gallery of Victoria’s School of Design. À la mort de son père, il devient gérant de la boulangerie familiale. Son habileté artistique commence à attirer l’attention du public et il délaisse la boulangerie pour se consacrer à l’art.

McCubbin est un impressionniste. Il se spécialise dans les scènes forestières du Outback. En 1989, l’Australie a créé quatre timbres pour commémorer quatre de ses artistes. La première œuvre, Petit Dejeuner, est de McCubbin. Les trois autres : Golden Summer, All in a Summer’s Day et Impression ; sont des œuvres de Arthur Streeton, Charles Conder et Tom Roberts, respectivement, tous des impressionnistes contemporains de McCubbin.

En 1998, Bush Idyll, une œuvre peinte en 1883 par McCubbin s’est vendue à l’encan pour 2 312 500 $. C’était alors un prix record pour une peinture australienne.

Print

Number of views (2968)/Comments ()

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Index - S'exprimer autrement

Previous Next
Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top